Une chienne sénior retourne au refuge et risque l'euthanasie, mais une vétérinaire en décide autrement

Après tant d’années passées au sein d’une famille, Netty ne s’attendait sûrement pas à ce que celle-ci prenne la décision de la ramener au même refuge où elle l’avait adoptée. C’est pourtant ce que s’est passé. Pire encore, les anciens propriétaires de cette chienne sénior ont suggéré de la faire euthanasier. Une vétérinaire a décidé de la sauver et de lui offrir une vie heureuse.

Illustration : "Une chienne sénior retourne au refuge et risque l'euthanasie, mais une vétérinaire en décide autrement"

Netty est une croisée Pitbull de 15 ans, arrivée au refuge de la Pennsylvania SPCA, à Philadelphie en Pennsylvanie, en 2010. C’est là qu’elle avait été adoptée, mais 12 années plus tard, sa famille a décidé de l’y ramener, rapportait Bored Panda.

Ses maîtres ne voulaient plus la garder, car la chienne souffrait de problèmes de santé liés au vieillissement : incontinence, arthrite… Dès qu’ils l’ont vue, les vétérinaires du refuge ont compris que Netty était loin d’être « finie » ; elle avait, au contraire, beaucoup de joie de vivre encore, et d’amour à donner. Ils l’ont mise sous traitement et son état de santé s’est progressivement amélioré.

Illustration de l'article : Une chienne sénior retourne au refuge et risque l'euthanasie, mais une vétérinaire en décide autrement
Pennsylvania SPCA / Instagram

La Pennsylvania SPCA a ensuite lancé un appel sur les réseaux sociaux, espérant lui trouver une famille aimante pour lui permettre de vivre sereinement ses vieux jours. « Netty ne demande que très peu d'entretien et pourrait vivre avec des chiens, des chats et des enfants respectueux. Pouvez-vous, s'il vous plaît, nous aider à passer le mot sur cette belle âme pour la faire sortir du refuge et lui offrir un lit chaud et confortable ? », pouvait-on notamment lire dans cette publication.

Celle-ci a attiré l’attention d’Amy Kidd, vétérinaire établie à West Chester à une soixantaine de kilomètres de là. Un mois plus tôt, sa famille avait perdu Monty, chien de 12 ans décédé d’un cancer. Elle était à la recherche d’un autre canidé sénior à adopter, sachant qu’elle en comptait déjà 6 à la maison, âgés de 12 à 16 ans.

« La reine des abeilles »

« Notre plan est de ne prendre que des animaux de compagnie âgés ou qui ont des problèmes, ont besoin de médicaments et de soins supplémentaires », explique Amy Kidd. « Quand ils arrivent chez nous, c'est une sorte de fontaine de jouvence » pour eux. Alors que, initialement, leur espérance de vie n’est que de 1 ou 2 mois, ils y vivent finalement 3 ou 4 ans de plus.

Son fils et ses 2 filles se sont chargés d’aller chercher Netty au refuge, en compagnie de 2 de leurs chiens séniors pour voir si le courant passait. La rencontre a été un succès total.

A lire aussi : Frère et sœur, ces chiens ont affronté ensemble l’abandon, la canicule et les orages avant d’être secourus

Illustration de l'article : Une chienne sénior retourne au refuge et risque l'euthanasie, mais une vétérinaire en décide autrement
Pennsylvania SPCA / Instagram

A son arrivée, « elle a compris qu’elle était chez elle », raconte la vétérinaire. La famille parvient à gérer ses problèmes d’incontinence et d’arthrite grâce aux médicaments. La chienne a su se faire une place de choix au sein de sa nouvelle famille, si bien que sa maîtresse la compare à « la reine des abeilles ».

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 16/09/22

    pourriture d'humains qui abandonnent leur chienne car elle présente des signes de vieillesse...à vomir !!! j'espère que ces pourris auront TOUS les problèmes liés à leur vieillesse !!!! merci à la première véto "de donner la chance à la belle en n'écoutant que son coeur" et merci à la seconde véto de l'avoir adoptée....avec des toutous de son "âge"

      Répondre   Signaler


  • Image de profil