Affaire Élisa Pilarski : Brigitte Bardot contacte le ministre de la Justice pour tenter de sauver le chien de Christophe Ellul

Publié le 17/11/2020 à 10h30

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Faits Divers

Dans une lettre adressée au ministre de la Justice, Brigitte Bardot demande à ce que Curtis, désigné comme le coupable idéal, soit protégé. Elle estime que la responsabilité du Pitbull n’est pas établie et que les chiens de chasse à courre, présents sur les lieux le jour du drame, représentaient un danger réel, car livrés à eux-mêmes.

Une lettre écrite par Brigitte Bardot et adressée à Eric Dupond-Moretti a été publiée ce lundi sur le compte Twitter de l’ancienne actrice et militante de la cause animale, rapporte Paris Match. Cette dernière y interpelle le ministre de la Justice au sujet de l’affaire Elisa Pilarski et du chien Curtis, exprimant sa crainte qu’on fasse de celui-ci « le coupable idéal » et que, par conséquent, il soit euthanasié.

« La peine de mort a été abolie en France, elle ne doit pas être prononcée à l’encontre de Curtis », poursuit la présidente de la Fondation Brigitte-Bardot. Selon elle, la « culpabilité [de Curtis] est loin d’être établie même si elle arrange tout le monde ».

Elle rappelle que, en ce 16 novembre 2019, jour du drame, le piqueux (la personne en charge de la meute) était absent car malade. L’équipée de chiens de chasse à courre du Rallye de la Passion était donc « livrée à elle-même », ce qui représentait « un réel danger ». Chose que Brigitte Bardot aurait aimé que les chasseurs aient l’honnêteté de reconnaître.

« Je fais appel non pas à l’homme mais au ministre » pour faire connaître la vérité

Tout en disant connaître la passion et le militantisme du garde des sceaux pour les « pratiques [qu’elle] dénonce » (la chasse et la corrida notamment), Brigitte Bardot l’invite à agir en tant que ministre pour faire en sorte que « la lumière » soit faite dans cette « affaire dramatique [qui] a encore bien trop de zones d’ombre ».

« Il serait doublement criminel d’accuser et de condamner à mort un innocent », écrit-elle également. En conclusion, Brigitte Bardot dit espérer pouvoir compter sur l’engagement et le sens de la justice de M. Dupond-Moretti malgré les « profonds désaccords » qu’ils peuvent avoir sur les sujets évoqués plus haut.

Hier lundi, triste anniversaire de la mort d’Elisa Pilarski : rappel des faits

Pour rappel, Elisa Pilarski avait été retrouvée morte en forêt de Retz dans l’Aisne il y a un an, après y avoir promené Curtis, l’un des chiens du couple qu’elle formait avec Christophe Ellul. Les récentes évolutions de l’enquête – résultats des analyses ADN et conclusions de l’expertise des vétérinaires mandatés par la justice – désignaient le Pitbull comme le seul auteur des morsures ayant provoqué le décès de la jeune femme de 29 ans, enceinte de 6 mois.

A lire aussi : Un trio de chiens parvient à voler les restes de table en utilisant une méthode acrobatique (Vidéo)

Suite à quoi Christophe Ellul avait donné une conférence de presse pour prendre la défense de Curtis. Un discours ayant suscité la réaction de l’avocat du Rallye de la Passion, qui a évoqué la possibilité de porter plainte contre le veuf de la victime.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

3 commentaires

  • Nicole GIRARDET a écrit : 17/11/20

    Avec Dupond-Moretti il faut se méfier. Il n'est pas particulièrement un ami des animaux et a certainement estimé que les chiens de la meute étaient innocents. Nous ne connaissons pas le dossier de la mort d'Elisa et il est donc difficile d'avoir une certitude quant à l'innocence de Curtis. Si ce chien est réellement coupable, c'est à son maître de payer, pas à lui. C'est trop facile d'euthanasier un chien au prétexte qu'il a mordu et même tué car c'est la mauvaise éducation qu'il a reçue qui fait de lui un animal dangereux. Par conséquent, Curtis ne doit pas être euthanasié mais doit recevoir une formation lui permettant de redevenir celui qu'il était en tant que chiot, c'est-à-dire gentil. Les pitbulls ce sont dangereux que si leur maître a fait en sorte qu'ils le deviennent. Au naturel ils sont affectueux, adorent les enfants et protègent leur famille humaine. Ras le bol qu'ils souffrent de la mauvaise réputation qu'on leur a attribuée à tort.

     Répondre  Signaler


  • Jacqueline MAZZUCCHELLI a écrit : 17/11/20

    J'ai lu aussi sur la revue, que je reçois régulièrement de 30 Millions d'Amis, que le Maître d'Equipage était effectivement absent ce jour là car malade ; c'est bizarre car on n'en a plus reparlé ensuite ..... Ce que je trouve très troublant aussi est que les empreintes des morsures correspondraient à la mâchoire de Curtis et on nous annonce cela au bout d'un an ????????? C'est loin d'être clair tout ça. Non, il ne faut pas que ce chien soit euthanasié

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 18/11/20

    En espérant que l'intervention de BB puisse aboutir pour CURTIS (de plus, l'avocat de la partie adverse veut porter plainte contre le mari de la victime...abérrant...il a assez souffert. Foutez lui la paix).

     Répondre  Signaler


Articles en relation