Travailler son cheval en hiver

Illustration : "Travailler son cheval en hiver"

Une fois l’hiver venu et le mauvais temps installé, il est parfois bien difficile de travailler son cheval correctement. Températures proches de 0°C, chevaux plus chauds, terrains non praticables, risques de blessure, voici toutes les raisons qui peuvent compliquer le travail du cheval en hiver. Il est pourtant possible d’adapter facilement ses séances pour mieux gérer l’effort du cheval à cette période de l’année. Alors, comment travailler son cheval en hiver ? Découvrez les conseils de Woopets.

Le comportement du cheval face au froid

En hiver, le métabolisme du cheval est capable de produire de la chaleur pour compenser la baisse de température extérieure et maintenir sa température interne.

Pour faire face au froid, le cheval va ainsi produire du poil pour isoler davantage son corps. En cas de grand froid, son poil va se hérisser pour lui offrir une protection supplémentaire, système qui ne peut toutefois pas se produire lorsqu’il pleut. De plus, le système respiratoire du cheval va se ralentir, et le sang va être davantage orienté vers les organes principaux.

Lorsque les températures chutent, les chevaux de sport sont généralement tondus et couverts pour éviter une sudation trop importante lors des séances de travail. Dans ce cas, il faut être très attentif à la gestion des couvertures pour ne pas que le cheval ait trop chaud ou trop froid.

Un cheval qui ne travaille pas, ou peu, n’a pas forcément besoin d’être tondu. Il suffira de le couvrir en cas de pluie et de l’équiper d’une couverture séchante après le travail s’il a transpiré.

Comment bien travailler son cheval en hiver ?

En hiver, il est nécessaire d’adapter sa manière de travailler pour éviter les blessures et protéger au mieux son cheval. Pour ce faire, il faut notamment offrir une détente à son cheval, lui proposer des exercices adaptés et lui laisser un temps de récupération suffisant.

Prendre le temps d'échauffer son cheval

Lorsqu’il fait froid, le cheval a besoin de débuter son activité physique par une bonne détente. Pour se réchauffer, l’organisme du cheval concentre le sang sur ses organes vitaux. Les extrémités du cheval, et donc les membres, sont moins irriguées. La détente est essentielle pour permettre aux muscles et aux articulations de fonctionner et de se réchauffer.

En démarrant doucement les séances de travail, l’irrigation sanguine est relancée dans les membres du cheval. C’est important pour éviter les blessures au niveau des articulations, des tendons et des ligaments.

L’idéal est d’entamer sa séance par 5 à 10 minutes de marche sur terrain dur, avant d’aller en carrière ou au manège. Une fois que les muscles du cheval sont échauffés, il est conseillé de poursuivre par un peu de stretching pour échauffer davantage le système musculaire du cheval.

Les chevaux tondus ou couverts doivent être équipés d’un couvre-reins pour leur permettre de s’adapter à la température extérieure.

Effectuer des exercices adaptés

En hiver, il est possible de revoir les bases avec son cheval pour préparer la saison à venir. Transitions dans et entre allures et figures de manège sont d’excellents exercices à travailler avec son cheval.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les transitions permettent de travailler l’équilibre et l’attention du cheval, tandis que les figures de manège permettent de mobiliser ses épaules et d’améliorer l’engagement des postérieurs. Cercles, serpentines et 8 de chiffre font partie de ces exercices incontournables à travailler en toutes circonstances.

Quelle que soit la discipline de prédilection du cavalier, le travail sur le plat est particulièrement adapté aux basses températures. Exercices de gymnastique ou d'assouplissement, contrat de foulées sur des barres au sol, stretching… voici de quoi passer l’hiver avec son cheval.

Offrir un temps de récupération à son cheval

La récupération est presque aussi importante que la détente en hiver. Pendant la séance de travail, l’organisme du cheval a généré beaucoup d’énergie pour assurer l’effort physique et compenser les températures froides. La récupération lui permet de reprendre son souffle et de redescendre en énergie pour éviter les blessures.

La récupération doit comprendre un long moment de trot puis de pas. Une fois que le rythme respiratoire du cheval est revenu à la normale, le couvre-reins doit être remis. Ce n'est qu’après que le cheval peut être rentré à l’écurie.

Cheval chaud en hiver : comment gérer ?

Si certains chevaux s’adaptent très bien au froid, pour d'autres l’hiver a un effet particulièrement excitant. En effet, le froid a tendance à piquer certains chevaux, notamment lorsqu’ils ont été tondus ou qu’ils ne sortent plus en pâture comme avant.

Certains chevaux de sport peuvent se montrer très chauds une fois l’hiver venu. Pour leur permettre de jeter leur feu, il ne faut pas hésiter à les mettre dehors autant que possible, surtout si l’écurie dispose de paddocks d’hiver.

Quoi qu’il en soit, nul besoin de tenter le diable ! En hiver, mieux vaut commencer sa séance à pied. Une petite séance de longe avant de monter est une très bonne manière de laisser un cheval chaud évacuer son trop plein d’énergie. Cercles, lignes droites, transitions sont autant d’exercices qu’il est possible de travailler à la longe pour commencer à connecter le cheval à son cavalier.

A lire aussi : Mettre en place un programme de travail pour son cheval

Travailler son cheval en hiver : des avantages non négligeables !

Bien souvent, les cavaliers se sentent démotivés à l’approche de l’hiver. Il fait froid, les terrains sont boueux, les chevaux sont chauds… Bref, pas toujours évident de se rendre à l’écurie en hiver pour travailler son cheval. Et pourtant, c’est une période qui présente de nombreux avantages !

Le premier d’entre eux ? En hiver, aucun insecte ne viendra perturber le cheval et son cavalier. Mouches, guêpes et taons ne sont pas de la partie à cette période de l’année.

De plus, les chevaux (et leurs cavaliers) sont souvent plus énergiques en hiver qu’en été. Il est plus facile de travailler par temps froid qu’en pleine canicule.

Enfin, l’hiver est la bonne période pour se balader en extérieur et profiter des beaux paysages givrés.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !