Pourquoi travailler son cheval à la longe ?

Illustration : "Pourquoi travailler son cheval à la longe ?"

Vous montez votre cheval tous les jours ou presque, mais avez-vous l’habitude de le travailler à pied ? Peu enseigné dans les structures équestres, le travail à la longe est pourtant un excellent moyen d’améliorer l’apprentissage de son cheval tout en développant sa relation avec lui. Vous doutez de l’intérêt de ce travail ? Woopets vous donne 12 bonnes raisons de travailler votre cheval à la longe.

Les avantages du travail à la longe pour son cheval

Le travail à la longe est l’un des exercices de base dans l’éducation du cheval. Il permet d’améliorer son équilibre et sa souplesse, mais aussi de développer ses allures et sa musculature.

En définitive, travailler son cheval à la longe présente de nombreux intérêts, tant pour le cavalier que pour sa monture.

1- Débourrer son cheval

La longe est un formidable exercice à travailler avec son cheval pour faire connaissance avec lui et démarrer son apprentissage. À la longe, le cheval est obligé de s’autogérer : il doit apprendre à gérer seul son corps. C’est un bon moyen de lui faire découvrir la selle sans danger, notamment.

À l’issue du débourrage, il est toujours bon de travailler un jeune cheval à la longe pour améliorer son fonctionnement. En effet, il ne sera pas gêné par des problèmes de poids, d’assiette ou d’équilibre du cavalier et pourra développer tout son potentiel sans heurt.

2- Détendre et échauffer son cheval

La longe est un très bon moyen de décontracter son cheval physiquement et mentalement avant de le monter. La longe permet en effet une détente progressive aux 3 allures qui permet au cheval de s’échauffer et d’être plus attentif à vos sollicitations une fois en selle.

3- La longe, un travail complémentaire de l’équitation montée

Loin d’être ennuyeux, le travail à la longe est complémentaire à l’équitation montée. Il permet de travailler sur l’attitude du cheval, mais également sur les transitions dans et entre allures, ou encore sur son incurvation.

Vous pouvez ainsi travailler l’équilibre de votre cheval en variant les allures ou en jouant sur le diamètre du cercle à toutes les allures. En travaillant sur le cercle et en modulant son diamètre, vous pourrez également améliorer la souplesse latérale de votre cheval. Un cheval a toujours une main à laquelle il est plus souple. Il faut alterner les 2 mains pour lui permettre de s’assouplir des 2 côtés de la même manière.

La longe est également un bon exercice de récupération pour le cheval. Au lendemain d’une compétition, vous pouvez par exemple lui offrir une séance de gymnastique tout en douceur.

4- Muscler son cheval

Que vous ayez un objectif de compétition, que vous cherchiez à améliorer ses performances physiques et sportives, ou que vous vouliez combler des problèmes physiques, la longe s'avère un excellent moyen de muscler votre cheval.

La longe permet de réaliser une multitude d’exercices pour muscler son cheval, notamment la ligne de son dos et sa ceinture abdominale.

5- Observer la locomotion de son cheval

Lorsqu’on monte à cheval, il est impossible de voir comment son cheval se déplace à moins de se faire filmer. La longe est l’occasion de mieux connaître votre cheval et de voir son fonctionnement général. Vous pouvez ainsi observer sa locomotion et détecter les éventuelles faiblesses musculaires qu’il pourrait présenter.

En observant votre cheval fonctionner, vous pourrez également détecter l’origine d’une difficulté que vous rencontrez en selle et compléter les sensations que vous avez à cheval. Au contraire, vous pourrez analyser ses points forts pour optimiser vos séances d'entraînement montées.

6- Développer sa relation avec son cheval

En longeant votre cheval, vous pouvez apprendre à mieux le connaître et à appréhender ses réactions. En voyant cet exercice comme un jeu, vous pouvez communiquer différemment avec votre cheval et développer votre relation avec lui.

À pied, vous observez votre cheval d’une autre manière, mais lui aussi vous voit. À terme, vous pourrez communiquer avec lui d’un simple regard, ou presque.

7- Instaurer des codes vocaux

Travailler son cheval à la longe est l’occasion de lui apprendre des codes vocaux qui vous seront très utiles une fois en selle. Vous pouvez initier un véritable dialogue avec votre équidé grâce à la longe.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

En effet, le longeur communique avec son cheval grâce à sa position, à l’utilisation de sa chambrière, mais surtout avec sa voix. Le même mot ou le même son doit toujours être utilisé pour le même ordre. Il pourra, par exemple, s’agir des mots « marcher », « trotter », « galoper », ou « arrêt ».

Ces mêmes termes pourront être utilisés en selle pour aider au travail de votre équidé, notamment quand vous lui demanderez une transition descendante ou montante par exemple. En réalité, ce ne sont pas les mots qui sont importants, c’est davantage le timbre de voix qui compte. Le ton s’élèvera lors d’une transition montante et sera plus grave lors d’une transition descendante.

8- Reprendre le travail à la suite d'une blessure

Votre cheval s’est blessé et vous devez le remettre en route ? Dans la mesure où il peut travailler sans supporter votre poids, la longe est le moyen idéal de relancer votre cheval dans une dynamique sportive de manière progressive.

9- Permettre au cheval de se défouler

Si vous avez un cheval un peu chaud, la longe lui permet de jeter son feu avant que vous vous mettiez en selle. Vous pourrez laisser à votre cheval son petit quart d’heure de folie tout en le guidant malgré tout. Vous pourrez également tolérer les bons de gaieté et les ruades sans prendre de risque.

Attention toutefois à ce que le cheval ne prenne pas l’habitude d’échapper à votre contrôle et à ne pas répondre à vos demandes. Pour ce faire, vous devez être maître de votre cheval et animer chaque temps de votre séance de longe.

10- Travailler l’obstacle à la longe

En plaçant des obstacles sur la trajectoire de votre cheval, vous lui apprenez à se gérer seul. Certes, vous décidez de la trajectoire que suit votre animal, mais c’est à lui d’ajuster son allure et de s’équilibrer pour sauter correctement. Ces séances de longe amélioreront le coup de saut et la technique de votre cheval en selle.

11- Travailler son assiette

Si vous avez la possibilité de faire longer votre cheval par une autre personne, vous pourrez travailler votre assiette. En effet, en tant que cavalier, on a tendance à ne travailler que son cheval, plus rarement sa propre position et son assiette.

En vous faisant longer par une autre personne, vous pouvez vous concentrer uniquement sur vous-même. Ce sont des séances idéales pour travailler votre équilibre et améliorer l’indépendance de vos aides.

12- Garder un cheval âgé en activité

Lorsque votre cheval prend de l’âge et qu’il est temps de le mettre à la retraite, vous pouvez tout de même continuer à lui faire faire un peu d’exercice. C’est d’ailleurs conseillé, si votre cheval a tendance à déprimer et à perdre trop d’état.

Rien ne vous empêche de lui faire faire quelques balades et de le longer pour le maintenir en forme. Les séances devront être courtes et réalisées à partir de grands cercles pour ne pas fatiguer ses articulations.

Les inconvénients du travail à la longe pour son cheval

Longer son cheval présente de nombreux avantages, certes, sauf si ce travail est mal fait. Il peut, en effet, être à l’origine de nombreuses pathologies telles que des douleurs dorsales, de l’arthrose ou encore le développement de molettes.

A lire aussi : Travailler son cheval quand la carrière est gelée

Le travail à la longe peut, notamment, engendrer des douleurs au niveau des jarrets. Pour éviter ce type de problème, il faut longer votre cheval sur de grands cercles et adapter le temps de travail. Vous pouvez également varier vos séances en alternant cercles et lignes droites.

De même, dans la mesure où le travail à la longe sollicite les mêmes groupes musculaires, il est important d’alterner la longe avec des séances montées, par exemple.

Dans certains cas, le travail à la longe peut être proscrit, en particulier si votre cheval présente une faiblesse au niveau des jarrets ou des hanches. Il ne faut pas hésiter à consulter votre vétérinaire avant de programmer des séances régulières à la longe. Il vous indiquera la manière dont vous pourrez longer votre cheval en fonction des fragilités constatées.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !