Protéger son cheval du froid

Illustration : "Protéger son cheval du froid "

A l’état naturel, un cheval est armé pour lutter contre toutes les intempéries, y compris contre les basses températures hivernales. Néanmoins, qu’en est-il des chevaux domestiqués qui vivent en box à l’année ? A quel point les chevaux sont-ils tolérants au froid ? Quelles sont les solutions qui existent pour protéger son cheval du froid ? Découvrez les conseils de Woopets !

Les chevaux et leur tolérance au froid

Comme l’homme, le cheval a une zone de confort thermique au sein de laquelle il n’a pas d’effort particulier à faire pour maintenir sa température corporelle : il peut la réguler seul, sans difficulté particulière. Elle est située entre 5° et 25° en moyenne pour le cheval adulte non tondu.

Lorsque la température passe en dessous ou au-dessus de cette zone, le corps du cheval déclenche des mécanismes qui vont lui permettre de se réchauffer ou de réguler sa température.

Pour lutter contre le froid, le cheval va frissonner par exemple. Ce sont les contractions réalisées par les muscles qui vont produire de la chaleur et faire augmenter la température corporelle du cheval. Le cheval peut également s’isoler du froid extérieur en hérissant ses poils. En cas de grand froid, la constriction des vaisseaux sanguins du cheval lui permet également de diriger le sang directement vers les organes principaux.

S’il fait très froid et que la température descend à -15°C, il devient indispensable de protéger son cheval du froid. Pour ce faire, plusieurs techniques sont envisageables telles que la mise à disposition d’un abri et la distribution d’aliments destinés à lui apporter de l’énergie supplémentaire.

Bon à savoir : Certains chevaux sont plus adaptés aux températures basses que d’autres. Ces équidés rassemblent des caractéristiques physiques précises : ce sont des chevaux plutôt compacts et lourds avec de longs poils fournis, en particulier aux fanons, et une peau sous laquelle on ne peut pas deviner les vaisseaux sanguins. Un Comtois sera plus adapté à une vie en extérieur en hiver qu’un pur-sang anglais par exemple. De même, les poulains de moins de 1 an, les juments en fin de gestation et les vieux chevaux sont beaucoup plus sensibles au froid.

Permettre aux chevaux de s’adapter progressivement au froid

Un cheval est très sensible aux variations soudaines de température. Il faut qu’il s’habitue de manière progressive aux températures froides mais également à la chaleur. En effet, le corps du cheval a besoin de 10 à 20 jours pour s’habituer à une chute de température d’une quinzaine de degrés. Il lui faudra la même durée pour s’habituer à vivre sous 5° s’il faisait 20°, que de passer de 0° à -15°.

Si vous laissez votre cheval s’acclimater doucement à la baisse de température, vous pourrez constater différents phénomènes, à commencer par la production du poil d’hiver. Lorsqu’il fait froid, le cheval augmente la densité de son poil et sa masse graisseuse est répartie sur toute la surface de son corps et non plus sur des zones précises.

S’il vit dehors, vous le verrez beaucoup moins actif qu’à l’accoutumée, le but étant de dépenser le moins d’énergie possible. Enfin, votre cheval se mettra certainement à consommer bien plus d’aliments qu’à son habitude.

Ne mettez pas votre cheval d’un seul coup au paddock en plein hiver s’il vit dans une écurie chauffée et inversement : laissez-le s’habituer aux changements climatiques.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Couvrir les chevaux tondus

Souvent un cheval qui vit au box et qui travaille est tondu pour lui éviter de prendre froid. Tondre son cheval lui permet de moins transpirer et de sécher plus facilement en cas de sudation excessive.

Lorsqu’il est tondu, la température critique minimale du cheval n’est plus de -15 mais de 5°C. Lorsque la température baisse jusqu’à ce seuil critique, il est indispensable de couvrir votre cheval à l’aide d’une couverture dont le grammage doit être adapté en fonction de la météo.

Si vous décidez de couvrir votre cheval, vous devrez acheter plusieurs couvertures différentes pour en avoir une en toute circonstance (mise au box, sorties au paddock ou séance de travail pas exemple).

Adapter le régime alimentaire d’un cheval en cas de froid

En temps normal, un cheval consomme chaque jour de 2 à 2,5% de son poids en foin. Il faudra ainsi distribuer 12 à 15kg de foin à un cheval de 600Kg pour lui fournir une alimentation correcte.

Lorsque la température baisse à -15° ou plus encore (5°C pour les chevaux tondus), le cheval a besoin de manger davantage pour compenser la dépense énergétique supplémentaire provoquée par les températures basses. Pour protéger votre cheval du froid, distribuez-lui du foin de qualité qui a été récolté suffisamment tôt pour contenir une quantité suffisante de fibres digestibles. Si vous ne pouvez pas vous procurer du foin d’assez bonne qualité, vous pouvez ajouter des concentrés à ses rations. Des minéraux et une pierre à sel peuvent également être donnés à votre cheval.

Bon à savoir : La distribution de foin doit avoir lieu même pour un cheval qui vit au pré car en période de froid l’herbe n’a que très peu de qualités nutritionnelles.

En hiver, lorsque les températures sont rudes, veillez sur votre cheval et vérifiez qu’il s’alimente correctement, qu’il boit en quantités suffisantes et qu’il ne perd pas trop de poids. Faites également attention si votre cheval vit en extérieur en troupeau : il fait qu’il ait accès à la nourriture et à de l’eau, surtout s’il est dominé. Un cheval qui est bien nourri peut très bien s’adapter aux températures froides ! L’inverse n’est pas forcément vrai en revanche...

Bon à savoir : En période de grand froid l’eau distribuée dans les abreuvoirs peut geler. Pensez à faire le tour de vos installations régulièrement pour contrôler que votre cheval a bien accès à un point d’eau. Pour éviter que de la glace ne se forme, placez un grand abreuvoir au sein de l’abri de votre cheval et recouvrez une partie de polystyrène pour le protéger.

A lire aussi : Comment préserver son cheval de la chaleur ?

Offrir un abri à votre cheval pour le protéger du froid

Si votre cheval vit en extérieur, il est indispensable qu’il ait accès à un abri pour se protéger du froid et des intempéries. Un cheval cherchera toujours à s’abriter si les conditions climatiques sont difficiles. S’ils sont abrités dans un endroit où ils ont la possibilité de se coucher, les chevaux peuvent conserver davantage de chaleur corporelle (jusqu’à 20% de plus).

Si vous souhaitez offrir un abri à votre cheval, vous devez le penser de sorte à ce qu’il puisse y accéder à tout moment. L’idéal est de lui proposer un abri à trois côtés pour le protéger de manière efficace contre le vent, la pluie et la neige. Vous pouvez également fermer l’abri à l’aide de lanières de plastique souple pour éviter au vent de s’infiltrer.

Si votre cheval vit en troupeau, pensez à proposer un abri suffisamment grand pour que tous puissent se coucher en sécurité.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation