Tester les 7 jeux de Parelli avec son cheval

Illustration : "Tester les 7 jeux de Parelli avec son cheval"

Les 7 jeux de Parelli sont une méthode d'équitation éthologique créée par Pat Parelli, chuchoteur célèbre à l’international. Ces jeux sont inspirés du comportement naturel des chevaux entre eux. Ils permettent de créer un lien particulier avec son cheval en travaillant à pied et en liberté ou en semi-liberté. Vous voulez tester les 7 jeux de Parelli avec votre cheval ? Woopets vous guide sur la méthode à suivre pour y parvenir.

Les 7 jeux de Parelli : le principe

Plongé dans le monde du cheval depuis ses 9 ans, Pat Parelli est l’une des figures bien connues de l’équitation éthologique. Il est surtout célèbre pour avoir mis sur pied le Parelli Natural Horsemanship, une méthode d’apprentissage éthologique désormais notoire dans le monde entier.

Selon Pat Parelli, le cheval a gardé sa nature profonde de proie. Il considère ainsi l’humain comme un prédateur face auquel il doit fuir. Pour que le couple cavalier/cheval soit en harmonie, il faut que l’humain instaure un climat de confiance avec son animal et qu’il apprenne à communiquer avec lui.

Le cheval doit voir son cavalier comme le leader de son troupeau : il ne doit pas le voir comme un ennemi, mais comme un partenaire. À ce titre, le travail équestre doit être fait en douceur, sans brutalité. Le cheval doit se gérer seul, sans sollicitation du cavalier. Quant à l’Homme, il doit penser constamment « cheval » et apprendre à ne pas gêner son compagnon.

La méthode Parelli comporte 10 niveaux, les 7 jeux de Parelli correspondant au 1er niveau de la méthode, à savoir le partenariat.

L’objectif de ces jeux ? Apprendre à communiquer avec son cheval pour instaurer un climat de confiance au sein de son couple équestre avant même de monter sur son dos.

Le matériel à avoir pour les 7 jeux de Parelli

Vous devez être équipé en conséquence pour procéder aux jeux proposés par Pat Parelli. Il faudra ainsi investir dans une longe de travail suffisamment longue (au moins 3,70 m). À terme, l’idéal est de parvenir à jouer avec votre cheval en totale liberté, sans longe. Néanmoins, cet accessoire est indispensable pour commencer.

Il vous faudra également un licol éthologique qui permettra au cheval de ressentir toutes les vibrations, ainsi qu’un carrot stick. Ce dernier vous servira de prolongement à l’action de votre bras et vous permettra de vous tenir à distance en cas de ruades éventuelles.

Tout savoir sur les 7 jeux de Parelli

Les 7 jeux de Parelli doivent être réalisés dans l’ordre, car ils correspondent à une progression logique. Il faut partir de la base, à savoir le jeu de l’amitié, pour atteindre le sommet, c'est-à-dire le jeu du passage étroit. Chaque jeu doit ainsi être validé avant de passer au suivant. Gardez à l’esprit que votre cheval doit vous faire confiance : vous ne devez jamais contraindre votre équidé à faire quoi que ce soit.

Le jeu de l’amitié

Ce premier jeu permet de désensibiliser le cheval à des situations ou à des objets qui pourraient lui faire peur. Son objectif est donc de prouver au cheval qu’il peut faire confiance à son cavalier en toutes circonstances.

Pour valider ce jeu, le cheval doit se laisser toucher sur toute la surface de son corps par votre main. Vous pourrez ensuite faire l’essai avec un objet qui lui fait peur (un parapluie ouvert par exemple). Il ne doit pas réagir si vous sautez ou si vous réagissez brusquement à côté de lui. Le but n’est pas d’effrayer le cheval, mais de lui faire comprendre qu’il ne craint rien en votre présence. Il doit trouver la sécurité auprès de vous.

Le jeu du porc-épic

Ce jeu consiste à faire céder votre cheval et à le déplacer par une simple pression exercée par votre main, vos doigts ou le bout de votre stick. L’objectif est de vous placer en leader auprès de votre compagnon et de lui apprendre à vous respecter. En effet, le leader d’un troupeau peut déplacer un autre cheval dans n’importe quelle direction simplement en le regardant ou en posant ses dents sur lui.

L’objectif de ce jeu est aussi d’apprendre à l'animal à ne pas se débattre contre une pression. Il est alors capable de se sortir de situations inconfortables sans se blesser ou blesser son entourage.

Pour valider le jeu du porc-épic, vous devez exercer une pression continue sur le corps de votre cheval avec vos doigts pour le déplacer. Vous pouvez lui demander de :

  • Reculer en appuyant sur son chanfrein.
  • Déplacer son arrière-main en attirant sa tête vers vous et en appuyant sur son flanc dans l’autre sens.
  • Lui faire baisser ou monter la tête, le tout sans aucune résistance.

Lorsque votre cheval répond à votre demande, vous devez cesser toute pression immédiatement. Votre cheval comprendra tout seul que s’il veut retrouver son confort, il faut qu’il cède : c’est le principe du renforcement négatif. Au fur et à mesure, un simple effleurement suffira pour que votre cheval se déplace.

Le jeu de la conduite

Le jeu de la conduite s’inscrit dans le prolongement du jeu du porc-épic. Il s’agit de déplacer son cheval sans le toucher cette fois-ci. Vous devez utiliser votre corps pour indiquer à distance à votre compagnon ce que vous attendez de lui. La pression qui est exercée sur lui n’est plus physique, mais mentale.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Si vous voulez faire reculer votre cheval, vous devez vous placer face à lui, à environ 1,50 m de distance. Avec vos mains, faites comme si vous lui projetiez de l’eau. S’il ne recule pas, placez votre doigt sur son poitrail et piquez-le comme pour le jeu précédent. Cessez toute action dès qu’il réagit et récompensez-le immédiatement.

Si vous voulez déplacer son arrière-main, faites tournoyer une longe en vous plaçant à environ 2 m de sa cuisse. Avancez vers votre cheval jusqu’à ce que la longe le touche. Stoppez toute action et félicitez-le dès qu’il se tourne vers vous. Petit à petit, vous pourrez remplacer la longe par votre main. Pour valider ce jeu, il faudra que votre cheval réponde à vos demandes des 2 côtés.

Pour déplacer son avant-main, placez-vous à environ 1,50 m de son épaule et avancez vers lui doucement en gardant un doigt levé, orienté vers son œil. Le cheval s’écartera de lui-même pour ne pas que votre doigt touche son œil. Là encore, le jeu doit être validé des 2 côtés.

Le jeu du yo-yo

L’objectif du jeu du yo-yo est de valider le fait que votre cheval vous respecte et qu’il vous fait confiance. Pour ce faire, il faut qu’il puisse avancer et reculer sur une ligne droite face à vous à l’aide d’une longe de 3,70 m, sans que vous ayez à vous déplacer.

Pour réussir ce jeu de Parelli, il faut que votre animal recule lorsque vous le pointez du doigt tout en tenant la longe. S’il ne répond pas, faites vibrer la longe en effectuant uniquement un mouvement du poignet. S’il ne réagit toujours pas, agitez la longe en faisant un mouvement de l’avant-bras cette fois-ci, puis en faisant tourner votre bras entier jusqu’à ce que les vibrations atteignent le licol du cheval. Dès qu’il commence à bouger, stoppez toute action pour qu’il retrouve une situation confortable.

Pour le faire revenir vers vous, vous devez exercer une légère pression sur la longe. N’hésitez pas à renforcer la pression jusqu’à ce que votre cheval réagisse.

Le jeu du cercle

L’objectif de ce jeu n’est pas de longer votre cheval, mais de lui apprendre l’autonomie et la responsabilité. Le but est qu’il conserve son allure et sa direction tant que vous ne lui demandez pas de faire autre chose. Vous ne devez pas répéter sans cesse « trotter » à votre cheval pour qu’il reste à cette allure : au contraire, soyez le plus discret possible pour que votre équidé gagne en autonomie et qu’il apprenne à réfléchir par lui-même.

Concrètement, mettez votre cheval sur un cercle, mais contrairement à la longe, ne l’accompagnez pas sur le cercle. Vous devez garder vos pieds fixes et passer la longe derrière vous pour le suivre sur sa trajectoire. À terme, vous pourrez même vous asseoir pour apporter davantage de responsabilisation à votre compagnon.

À chaque fois qu’il ne réagit pas comme vous le souhaitez, ramenez-le au centre du cercle et relancez-le. Il finira par comprendre que le confort se trouve sur le cercle. N’hésitez pas à varier les allures et à intégrer des obstacles lorsque l’exercice de base est bien acquis.

Le jeu des déplacements latéraux

Ce jeu permet au cheval d’apprendre à gérer son corps dans le sens latéral. Naturellement, un cheval se déplace vers l’avant et non vers le côté. Cet exercice lui permet donc de travailler sa souplesse, de décontracter son esprit et d’atténuer son instinct de fuite.

Pour acquérir ce jeu, vous devez positionner votre équidé face à un mur ou à un obstacle qui l’empêchera d’avancer. Mettez-vous à côté de lui et demandez-lui de se déplacer latéralement en pointant son arrière-main et sa tête (ce qu’il saura faire s’il maîtrise le jeu de la conduite).

Si votre cheval ne comprend pas ce que vous lui demandez, n’hésitez pas à utiliser une longe que vous ferez tournoyer vers une zone de son corps puis vers l’autre. Avec un peu de pratique, il déplacera son corps dans son ensemble. L’exercice doit être travaillé d’un côté et de l’autre. Vous pouvez même l’aspirer vers vous plutôt que le repousser.

A lire aussi : Pourquoi travailler son cheval à la longe ?

Le jeu du passage étroit

Instinctivement, le cheval n’aime pas se sentir coincé et s’échappe vers l’avant dès qu’il rencontre une situation de ce type. Le jeu du passage étroit a pour objectif d’apporter plus de confiance à l'animal et de lutter contre sa claustrophobie naturelle. Au travers des 6 jeux précédents, vous avez déjà prouvé à votre compagnon qu’il pouvait vous faire confiance. Dans la mesure où vous êtes son leader, il ne doit pas s’inquiéter tant que vous ne vous inquiétez pas.

Pour commencer, placez-vous à 5 m de la paroi du manège ou de la lisse de la carrière : votre cheval doit passer entre vous et l’obstacle. Réduisez la distance au fur et à mesure jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que la distance nécessaire pour que votre cheval passe. Il doit toujours se déplacer dans le calme, sans fuir. Vous pourrez ensuite ajouter toutes sortes d'obstacles pour renforcer l’exercice.

Vous avez travaillé et acquis les 7 jeux de Parelli ? Il est important de les reprendre régulièrement avec votre cheval pour entretenir votre relation. Lorsqu’ils sont bien assimilés avec une longue longe, n’hésitez pas à recommencer l’ensemble de ces exercices en liberté cette fois-ci !

1 commentaire