Combien coûte un cheval ?

Illustration : "Combien coûte un cheval ?"

Depuis toujours, vous rêvez d’être l’heureux propriétaire d’un cheval. Oui, mais avez-vous bien pris en compte le coût d’un cheval, tant pour son achat que pour son entretien ? Avoir conscience de l’engagement et de la disponibilité qu’exige l’acquisition d’un cheval c’est bien, mais il est aussi important de réfléchir aux incidences qu’un tel investissement peut avoir sur votre équilibre financier. Quel est le prix d’achat d’un cheval ? A quelles autres dépenses faut-il s’attendre ? Nous vous aidons à mieux comprendre comment s’articule le prix d’un cheval.

Quel coût pour l'acquisition de mon cheval ?

Acheter un cheval, c’est prendre une décision qui aura des conséquences sur votre vie pour de nombreuses années. L’acquisition d’un équidé représente un coût important qu’il faut prendre en compte dans son budget.

Le prix d’achat d’un cheval

Lorsqu’on pense à s’offrir un cheval, le premier poste de dépense est assez évident : l’achat du cheval. Il faut comprendre que le prix de vente d’un cheval est établi selon différents critères tels que son âge, ses origines, sa race, son expérience de travail, son niveau sportif et éventuellement ses performances en concours. Le vendeur pourra également ajouter à cela le coût de la saillie par l’étalon choisi, mais également les frais engagés pour l’éducation, l’entretien et le travail du cheval.

On constate également une variation du prix d’achat d’un cheval en fonction de ce pour quoi il est destiné :

  • Vous pensez vous orienter vers un cheval de loisirs ? Dans ce cas, vous opterez par exemple pour un cheval réformé des courses ou pour un cheval issu d’un centre équestre. Le tarif de cet équidé sera forcément moins élevé que celui d’un cheval de sport. Il faudra compter environ 3 000 € pour un cheval de ce genre plein papiers. Vous êtes un amoureux de races telles que le Lusitanien, le Frison ou le Quarter Horse ? C’est plutôt 5000€ qu’il faudra débourser.
  • Vous envisagez d’acquérir un cheval de sport ? Il faut s’attendre à voir les prix grimper, en particulier si l’objet de votre désir a déjà obtenu de bons résultats en concours. Le prix sera d’autant plus élevé si vous voulez participer aux compétitions officielles : vous devrez forcément acheter un cheval plein papiers, plus cher qu’un ONC (origines non constatées). Les prix varient en moyenne entre 3 000 et 15 000 €, mais peuvent dépasser facilement les 30 à 50.000€ pour des chevaux de niveau professionnel.
  • Vous voulez vous lancer dans l’aventure du jeune cheval ? Parfois à peine débourré, parfois complètement vert dans le travail, c’est à vous de vous occuper de son apprentissage. Les jeunes chevaux sont moins chers que les chevaux de sport expérimentés qu’on qualifie de maîtres d’école. Néanmoins, les tarifs dépendent toujours des élevages dans lesquels ils ont grandi.

Bon à savoir : En plus du prix d’achat de votre cheval, il faut que vous preniez en compte le coût de la visite vétérinaire. Absolument essentielle pour vérifier que votre futur cheval est en bonne santé et que le vendeur ne vous ment pas, elle vous coûtera entre 150 et 200€ si vous ne demandez pas à faire de radios.

En réalité, il est compliqué de vous donner une idée précise du prix d’achat d’un cheval, celui-ci dépendant de trop nombreux paramètres. Vous pouvez obtenir un cheval pour 500 € à peine ou débourser des dizaines, voire des centaines, de milliers d’euros. Tout dépend de vos finances et de vos objectifs équestres.

Vous souhaitez acheter un cheval pour faire de la randonnée ou de la balade ? Vous avez l’ambition de sortir en concours sur de grosses épreuves ? Le budget relatif à l’achat de votre futur cheval ne sera bien évidemment pas le même.

Faire l'achat du matériel adéquat

Acheter un cheval, c’est aussi investir dans l’équipement nécessaire pour ses soins ou son travail, à moins qu’il s’agisse d’un cheval “d’ornement” qui jouera le rôle de tondeuse dans votre pâture. Il vous faudra au moins le matériel pour le panser, le monter, le longer et le transporter éventuellement. Vous aurez besoin à minima d’une selle (peut-être faite sur-mesure pour votre cheval), d’un ou plusieurs tapis, d’un filet avec un mors adapté, de protections, de couvertures pour l’hiver… Tout dépend de votre manière de monter, de votre philosophie équestre et de votre discipline de prédilection.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Le budget dédié à ce poste de dépense dépend de la qualité du matériel acheté, des marques choisies… Il faudra engager plusieurs centaines à plusieurs milliers d’euros.
D’ailleurs, si vous souhaitez sortir régulièrement en concours, il vous faudra peut-être investir dans un van ou un camion pour chevaux également !

Quel coût pour l’entretien de son cheval ?

Acheter un cheval ne se limite pas au prix d’acquisition. Vous devez aussi avoir bien en tête les différents frais et charges afférents qui peuvent vite (très vite) chiffrer.

Penser aux frais de logement

Où pensez-vous héberger votre cheval ? Chez vous ? Dans le pré d’une tierce personne ? Dans un centre équestre ? Dans une pension privée ? Les frais de logement diffèrent selon le mode d’hébergement choisi. Vous paierez forcément moins cher si vous placez votre cheval dans une pâture que dans une écurie de propriétaires !

Les tarifs varient également selon la région où vous vous situez et les prestations offertes par votre écurie. Pour ne parler que de régions, vous trouverez des pensions box pour un tarif avoisinant les 250 à 300 €/mois en Bretagne, tandis qu’il faudra débourser 100 à 150€ de plus dans les mêmes conditions dans le sud, et plus encore en région parisienne.

Si vous placez votre cheval dans une écurie de propriétaires, on vous proposera peut-être différents services payants tels que la mise au paddock de votre cheval, la distribution de compléments alimentaires (en supplément puisqu’ils sont rarement compris dans le prix de la pension), la mise des couvertures… Vous pourrez également opter pour une pension travail, mais attendez-vous à payer presque un SMIC par mois pour ce type de service !

De même, le prix de la pension sera plus élevé si vous êtes dans une écurie équipée d’un manège olympique, de deux carrières et d’un terrain de cross que si vous êtes dans une écurie sans espace de travail.

A moins d’héberger votre cheval chez vous, il faudra compter entre 150 et 500 € en moyenne, parfois moins (pension pré), parfois beaucoup plus (écuries privées) selon le type d’hébergement choisi.

Anticiper les frais de santé et d'entretien

Vous aurez des frais de santé et de soins courants à payer chaque année pour votre cheval. Vous devrez par exemple faire venir un vétérinaire pour les vaccins (30 €/an) et les vermifuges (20 à 30 € chacun), ainsi qu’un ostéopathe et un dentiste environ une fois par an (50 à 100€ en moyenne).

Que vous soyez un défenseur des pieds nus ou non, vous devrez faire intervenir un maréchal-ferrant soit pour changer les fers de votre cheval, soit pour parer ses pieds. En général, ce professionnel vous rendra visite toutes les 6 à 8 semaines et vous demandera en moyenne 90€ pour une ferrure complète et 30€ pour un parage.

Les frais dont nous venons de parler sont ceux que vous aurez à payer si tout va bien. Bien que les chevaux soient grands et qu’ils dégagent un sentiment de puissance, il s’agit en réalité d’animaux fragiles. Une colique ou une tendinite est bien vite arrivée. Pour peu que votre cheval soit un aimant à problèmes et qu’il vous fasse des dermites estivales ou toute autre maladie chaque année, vous vous retrouverez vite avec des factures bien plus importantes à gérer.

A lire aussi : L’importance de la visite d’achat du cheval

Vous devez y penser et vous préparer à engager des frais vétérinaires pouvant aisément dépasser les 3 zéros. Ce n’est pas toujours le cas bien entendu, mais mieux vaut mettre de côté régulièrement pour pallier à tout imprévu. Vous pouvez également souscrire une assurance santé pour votre cheval afin de limiter les frais de santé.

Si vous avez un cheval de sport, pensez également aux frais à engager si vous souhaitez sortir en concours ou faire intervenir un enseignant pour prendre des cours d’équitation (25 à 50 € en moyenne pour un cours particulier, selon l’intervenant).

A présent, vous le savez : acquérir un cheval n’est pas une chose à prendre à la légère. En plus du prix d’achat de votre cheval, il y a de nombreux autres frais qu’il faudra engager tout au long de la vie de votre compagnon. Il est important d’en prendre conscience avant de sauter le pas pour l’une des plus belles aventures de votre vie.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation