Les moyens de communication du cheval ?

Illustration : "Les moyens de communication du cheval ? "

Comme tous les êtres vivants, le cheval est capable de communiquer avec ses congénères, mais également avec d’autres espèces. Chez le cheval, la communication repose sur tous ses sens, tels que l’odorat, le toucher ou encore la vue. Alors, comment les chevaux communiquent-ils ? Woopets vous répond.

La communication auditive chez le cheval

Le cheval peut communiquer avec d’autres chevaux et d’autres espèces au travers des différents sons qu’il produit.

Voici les 7 sons que le cheval est capable d’émettre :

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

  • Le hennissement : Ce son très caractéristique émis bouche ouverte par le cheval peut être entendu sur de longues distances (jusqu'à 1km). Le hennissement est utilisé par le cheval lorsqu’il veut signaler sa présence ou appeler d’autres chevaux, mais également s’il perd de vue ses compagnons. S’il est long et fort, le hennissement peut signifier une situation de stress.
  • Le couinement : Ce son est produit par des chevaux lorsqu’ils se rencontrent, généralement après avoir mis leurs naseaux en contact et avoir lancé leurs antérieurs. Le couinement est très utilisé par les étalons.
  • L’appel de contact : Ce son positif est généralement émis lorsque le cheval accueille son « humain », lorsqu’une jument est au contact de son poulain ou lorsqu’un étalon appelle une jument.
  • Le gémissement : Il s’agit d’un bruit produit par le cheval en cas d’effort, lorsqu’il se couche ou qu’il se roule par exemple.
  • Le souffle : Un cheval qui se sent en danger ou qui découvre une nouvelle odeur va souffler de manière brève et intense par les naseaux.
  • L’ébrouement : Lorsqu’il est impatient, le cheval expire par les naseaux en émettant un son très caractéristique.
  • Le ronflement : De la même manière que le cheval peut souffler quand il se sent en danger, il peut également inspirer de manière vive pour signaler un danger.

Le cheval et la communication olfactive

Le cheval a un très bon odorat. C’est d’ailleurs le premier sens qu’il utilise lorsqu’il est en contact avec un autre équidé. Il va se placer tête contre tête avec l’autre cheval et le respirer. C’est de cette manière qu’il peut identifier le cheval rencontré.

Les mâles utilisent également l’odorat pour sentir les crottins croisés sur leur chemin avant de les recouvrir de leurs propres déjections. Cette réaction a un seul objectif : marquer leur territoire.

Enfin, le cheval utilise ce sens lorsqu’il a recours au flehmen. Il redresse alors sa lèvre supérieure pour analyser les odeurs qu’il perçoit et pour identifier les femelles qui sont en chaleur lorsqu’il s’agit d’un mâle.

Communiquer par le toucher

Le toucher est l’un des sens les moins utilisés par le cheval. S’il communique par le toucher, c’est soit pour montre un signe d’agressivité, soit pour profiter d’un moment mutuel de toilettage. Ainsi, on pourra souvent voir deux chevaux se gratter l’encolure ou la croupe. C’est un signe de bonne entente entre deux individus et d’apaisement. A contrario, le cheval peut aussi mordre, taper ou bousculer pour jouer ou pour exprimer son mécontentement.

Le cheval et le langage corporel

Le cheval est un animal expressif qui montre beaucoup de choses pour peu qu’on l’observe correctement. Les mouvements et les postures prises par le cheval permettent aux autres équidés et aux membres d’autres espèces d’interpréter ses émotions.

En analysant la position des oreilles du cheval, on peut en apprendre beaucoup sur ses ressentis. Ainsi, un cheval qui couche les oreilles en arrière et qui montre les dents cherche à vous intimider par exemple.

A lire aussi : Mon cheval se cabre : que faire ?

Un cheval dominé se placera dans une position différente. Il viendra tendre l’encolure en baissant la tête et en mâchant dans le vide.

Enfin, un cheval en situation d’alerte positionnera sa tête bien en hauteur, fixant les oreilles droit devant lui et relèvera légèrement la queue.

Pour comprendre le cheval, il faut analyser toutes ses mimiques et tous les sons qu’il peut produire. Même si le cheval ne parle pas, il est possible de décrypter les humeurs de votre compagnon. A vous de jouer !

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation