Mon cheval se cabre : que faire ?

Illustration : "Mon cheval se cabre : que faire ? "

Que ce soit à pied ou lorsqu’il est monté, le cheval peut avoir de nombreuses réactions de défense. Parmi celles-ci : la cabrade. Dangereuse pour le cavalier, la cabrade doit être maîtrisée et évitée. Pourquoi le cheval réagit-il de cette manière ? Comment agir face à un cheval qui se cabre ? Woopets vous explique quoi faire lorsque votre cheval se cabre.

Pourquoi mon cheval se cabre-t-il ?

Si dans la nature, le cheval se cabre aisément par jeu ou par défi, face à l'Homme, la cabrade est un moyen de défense. Il peut le faire s’il est en conflit avec son cavalier, s’il se sent en situation de stress, s’il est confronté à une douleur, s’il fait face à une incompréhension ou s’il est excité.

Raison n°1 : La peur

S’il fait face à une situation anxiogène, le cheval peut se cabrer pour la fuir. Il peut s’agir d’un objet dans le coin de votre carrière ou d’un "fantôme" vu dans les écuries par exemple. A l’état naturel, le cheval est une proie qui utilise la fuite comme moyen de défense.

Dans la majorité des cas, lorsqu’un cheval a peur et refuse d’avancer vers l’objet ou la zone qui l’inquiète, le cavalier s’énerve et augmente la pression en tirant sur la longe ou en le poussant avec ses jambes. La seule solution qu’a le cheval est alors de se cabrer pour se débarrasser de la pression qui est exercée sur lui et de prendre la fuite.

Raison n°2 : La douleur

Lorsqu’il souffre, le cheval ne peut pas vous l’exprimer par des mots. Il utilise alors d’autres réactions pour vous signifier une douleur, telle que le cabré. Il pourra alors s’agir d’un problème lié au matériel utilisé (selle ou mors inadapté…), à une action de votre part (coup de cravache, éperons mal utilisés…) ou encore à une douleur physique. Pour éviter d’avoir mal, le cheval va alors se cabrer.

Pour vérifier si la réaction de votre cheval est liée à la douleur, n’hésitez pas à lui faire passer un check-up. En le faisant contrôler par un vétérinaire, un dentiste équin et un ostéopathe, vous détecterez peut-être un problème de dents ou de dos chez votre cheval.

Raison n°3 : L’incompréhension

Certains chevaux qui ne comprennent pas les demandes de leur cavalier réagissent en se cabrant. Une mauvaise communication cavalier-cheval peut ainsi conduire à des situations très conflictuelles.

Lorsqu’il est au travail, le cheval est soumis à différents exercices. S’il se retrouve face à une demande de son cavalier qu’il n’arrive pas à comprendre, il peut proposer la cabrade pour essayer de le satisfaire.

Le cabré peut aussi être une manière de se débarrasser de la pression des mains et des jambes qu’exerce le cavalier sur son cheval en lui soumettant un exercice.

Raison n°4 : L’excitation

Lorsqu’ils sont excités, les chevaux n’arrivent pas toujours à contenir leurs émotions. C’est notamment le cas des jeunes chevaux et des étalons.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Le cheval peut alors se cabrer lorsqu’il emprunte le chemin des paddocks ou lorsqu’il se trouve dans l’ambiance particulière d’un concours par exemple. Un étalon qui fait face à des juments ou à des chevaux qu’il ne connaît pas peut également se cabrer par excitation.

La cabrade, une solution qui fonctionne

Quelle que soit la raison pour laquelle votre cheval s’est cabré la première fois, s’il réitère son action c’est parce que celle-ci fonctionne.

Si lorsqu’il s’est cabré, le cavalier a cessé toute action, alors le cheval comprendra qu’en agissant de la sorte il échappe à la situation qui lui posait problème.

Imaginez, vous êtes à cheval, vous proposez un exercice à votre animal, et soudain il se cabre. Vous avez peur, alors vous relâchez vos jambes et vous jetez vos mains en avant. En se cabrant, votre cheval a pu se libérer de la pression que vous exerciez sur lui et il est revenu dans sa zone de confort. S’il a compris cela, il risque désormais de se cabrer à chaque fois qu’il se retrouvera face à une situation similaire.

Comment agir face à un cheval qui se cabre ?

Un cheval qui se cabre est dangereux pour lui-même et pour son cavalier. Lorsqu’il se cabre, le cheval peut chuter. Il peut alors se retourner et se blesser, ou vous blesser si vous êtes sur son dos. Pour éviter tout accident, il faut apprendre à réagir correctement face à un cheval qui se cabre.

La première chose à savoir est qu’il ne faut surtout pas tirer sur les rênes lorsqu’un cheval se cabre. Vous risqueriez de le déséquilibrer et de provoquer sa chute.

Gardez vos jambes fixes et penchez-vous en avant. Avancez vos mains de chaque côté de l’encolure de sorte à ne pas tirer sur les rênes. A ce moment précis, votre objectif est de peser sur l’avant-main de votre cheval pour qu’il repose ses antérieurs au sol. Restez calme et lorsque votre cheval redescend, mettez-le directement en avant en changeant de direction pour ne pas lui laisser le temps de préparer une nouvelle cabrade.

Si la cabrade est trop vive et que vous n’avez pas le temps de réagir, portez votre poids vers l’avant et attirez la tête de votre cheval vers le côté pour le faire redescendre. Il risque de tomber, mais la chute sera moins dangereuse que s’il se jette en arrière.

Prévenir la cabrade chez le cheval

Pour éviter que votre cheval ne se cabre, il faut l’éduquer. Un cheval qui a appris à céder lorsque son cavalier exerce une pression sur son licol ne cherchera pas à se cabrer par opposition à votre demande. Lorsque le dressage du cheval est effectué de manière progressive, dans le relâchement, il n’y a pas de raison qu’il en vienne à des extrêmes tels que le cabré.

A lire aussi : Pourquoi les chevaux mangent-ils leurs crottins ?

Néanmoins, lorsque cette habitude est ancrée chez le cheval, il devient presque impossible de corriger ce défaut. En connaissant bien son équidé, on peut anticiper le moment où il va amorcer son cabré.

Inutile alors de provoquer l’affrontement avec un cheval qui cabre : vous ne feriez que renforcer l’intensité de ses défenses. Si vous sentez venir une cabrade, faites une nette rêne d’ouverture (comme un débutant) et agissez avec votre jambe du même côté. Votre cheval sera alors porté vers l’avant grâce à votre action et vous devriez éviter la cabrade.

Si vous n’arrivez pas à faire passer cette mauvaise habitude chez votre cheval, faites-vous accompagner par un professionnel ! Il pourra vous aiguiller et vous donner quelques parades pour éviter que votre cheval ne se cabre à nouveau.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation