La castration du cheval

Illustration : "La castration du cheval"

La castration est un choix qui s’impose à de nombreux propriétaires de chevaux. Ce doit pourtant être une décision mûrement réfléchie. En effet, la castration est une opération chirurgicale qui est pratiquée sur le cheval entier par le vétérinaire équin afin de le rendre stérile. Le cheval castré devient alors un hongre qui ne peut plus se reproduire. Pourquoi castrer son cheval ? Comment se déroule cette opération ? Quand faut-il agir ? Woopets vous révèle tout ce que vous avez besoin de savoir sur la castration du cheval.

Pourquoi procéder à la castration du cheval ?

Lorsque le cheval mâle entier est castré, ce sont ses testicules qui lui sont retirés. Pratiquée dans le but de rendre le cheval stérile, la castration est un acte chirurgical irréversible. Il faut en avoir conscience avant de procéder à cette opération. Ceci étant dit, elle peut être pratiquée pour plusieurs raisons.

Les raisons comportementales

Les chevaux entiers sont appréciés pour leur physique, leur fierté et leur fougue. Malheureusement, le cheval entier peut présenter un tempérament très impétueux, se montrant parfois agressif.

En présence de juments, surtout en chaleur, l’étalon peut devenir incontrôlable. Il peut d’ailleurs se mettre en danger pour s’échapper et retrouver une femelle. Certains étalons sont capables de vivre une vie solitaire, mais d’autres chercheront à tout prix à se rapprocher de leurs compagnons, quitte à détruire les clôtures, les barrières et à faire preuve d'agressivité.

En raison de ces caractéristiques comportementales, certaines écuries ne souhaitent pas accueillir les étalons dans leur structure. Il peut donc s’avérer plus facile de castrer son cheval, que ce soit pour sa gestion quotidienne ou pour faciliter son hébergement.

Bon à savoir : Bien sûr, tous les étalons ne se comportent pas de la même manière. Certains sont dociles et doux comme des agneaux. Ils peuvent également se montrer affectueux et particulièrement expressifs sous la selle.

Les raisons sportives

A cheval, l’étalon peut se montrer énergique et fougueux. Il peut faire preuve d’une incroyable envie de gagner, caractéristique excellente pour le cavalier qui cherche à performer en concours.

Toutefois, d’autres étalons n’arrivent pas à faire fie des juments et des étalons qui se trouvent à proximité d’eux sur les terrains de concours. Ces chevaux deviennent compliqués à gérer pour le cavalier qui veut briller sur les terrains de concours, notamment lorsqu’il y a beaucoup de chevaux à proximité.

Plutôt que de mettre toute son énergie dans son activité physique, l’étalon la gaspille en manifestant son agressivité ou en cherchant à rejoindre les juments. Certains propriétaires préfèrent ainsi castrer leurs étalons pour favoriser leur carrière sportive.

Les raisons médicales

Parfois, la castration est nécessaire en raison d’une anomalie morphologique du cheval : la cryptorchidie. Lorsqu’il en est atteint, le cheval présente une anomalie au niveau de ses testicules qui ne descendent pas normalement dans son scrotum.

Si les testicules ne descendent pas avant l’âge de 18 mois, une opération chirurgicale est nécessaire. En effet, le cheval atteint de cryptorchidie peut montrer des signes d’agressivité et déclarer d’autres problèmes de santé. De plus, cette anomalie est héréditaire, raison pour laquelle la castration est pratiquée.

Enfin, l’étalon peut souffrir d’autres pathologies telles que la tumeur ou la torsion testiculaire.

La castration du cheval : comment ça se passe ?

Pour castrer un cheval, il faut faire appel à un vétérinaire équin qui va suivre un protocole très précis.

Les techniques de castration

Plusieurs techniques de castration peuvent être utilisées par les vétérinaires. On peut notamment citer :

  • La castration debout : le vétérinaire incise le scrotum et place un émasculateur (une pince) sur chaque testicule pour écraser les vaisseaux sanguins et stopper l’arrivée du sang. Cette technique est appréciée en raison de sa simplicité et de sa rapidité. De plus, le cheval ne subit qu’une anesthésie locale et une injection de tranquillisant.
  • La castration couché : le mode opératoire est le même que pour la castration debout. Néanmoins cette technique est privilégiée pour les chevaux qui ne sont pas suffisamment dociles. Elle nécessite cette fois-ci une anesthésie générale.
  • La castration par ligature : peu employée, car elle est onéreuse et qu’elle nécessite un déplacement en clinique, la castration par ligature est aussi la méthode qui offre la meilleure récupération post-opératoire et le moins de risque de développer une infection. La technique consiste à sortir les testicules du cheval par une incision réalisée au niveau de l’aine, à ligaturer et couper le cordon, puis à recoudre la plaie.

Autrefois, les chevaux pouvaient également être castrés par la méthode aux casseaux (ligature avec des bâtons de bois). Douloureuse, elle n’est quasiment plus utilisée aujourd’hui.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Castration du cheval : son déroulement

La castration du cheval est une opération assez rapide qui prend à peine plus de 20 minutes. Sauf nécessité de se rendre en clinique, l’opération se déroule en général au sein de l’écurie du propriétaire.

Une fois arrivé sur place, le vétérinaire administre un tranquillisant et un antibiotique au cheval à castrer. S’il est calme et docile, c’est la technique de la castration debout qui est privilégiée. S’il semble agressif et nerveux, c’est la technique de la castration couché qui est effectuée.

Lorsque l’opération est terminée, le cheval est assez rapidement incité à marcher pour évacuer les produits anesthésiants résiduels. Il faudra ensuite 3 à 4 semaines pour que le cheval cicatrise complètement.

Quand faut-il procéder à la castration du cheval ?

En principe, un cheval peut être castré à tout âge, mais il ne doit pas l'être trop tôt. Castré trop jeune, le cheval pourrait ne pas développer une bonne musculature en raison d’un manque de testostérone. Au plus tôt, la castration peut avoir lieu entre l’âge de 2 et 3 ans. Le cheval aura alors développé sa musculature mais ne gardera probablement pas son caractère d’étalon.

A contrario, il ne doit pas être castré trop tard non plus. Il pourrait garder son attitude agressive et son intérêt pour les juments. De plus, une castration tardive peut être dangereuse, un vieux cheval supportant moins bien l’anesthésie.

Idéalement, la castration du cheval doit être réalisée en dehors de l’été, en automne ou en hiver pour éviter les grosses chaleurs et les insectes volants qui sont vecteurs de germes.

Que faire après la castration du cheval ?

En 1 à 2 mois après la castration, le cheval perd peu à peu son comportement d’étalon. Avant que cela arrive, il faut toutefois se méfier d’éventuelles complications et prodiguer les soins nécessaires à son cheval.

Les complications post-opératoires

La complication la plus courante est la formation d’un œdème au niveau du scrotum et du fourreau qui peut être révélateur d’une infection. Lorsqu’elle est mal soignée, elle peut donner lieu à une péritonite, voire à une septicémie.

Plus rarement, le cheval peut faire une hémorragie. Elle est alors la conséquence de l’émasculateur qui n’a pas été posé suffisamment longtemps ou d’une ligature qui lâche. Il faudra réopérer en urgence pour mettre fin à l’hémorragie. Parfois, le cheval peut faire l’objet d’une éventration.

Les soins à prodiguer au cheval castré

Pour éviter les complications liées à la prolifération de bactéries, il faut veiller à ce que le cheval soit dans un état d’hygiène parfait. Certains soins doivent être prodigués au cheval selon le protocole établi par le vétérinaire.

Normalement, il s’agit surtout de surveiller la bonne évolution de la plaie, de la nettoyer au jet d’eau froide et de la désinfecter chaque jour. Par précaution, la température du cheval pourra également être prise deux fois par jour pour s’assurer que tout va bien. Généralement, le vétérinaire conseillera aussi de faire marcher le cheval castré 10 à 15 minutes, deux fois par jour, en évitant les paddocks boueux et poussiéreux.

Attention à bien garder la litière du cheval propre autant que possible. Elle peut être la source de prolifération des bactéries.

Bon à savoir : Si le cheval a été castré en clinique, c’est généralement elle qui surveille le cheval et qui assure les soins post-opératoires pendant les quelques jours où elle le garde.

Combien coûte la castration du cheval ?

Le tarif d’une castration dépend surtout du mode de castration choisi. Elle coûtera nécessairement moins cher si le vétérinaire peut se déplacer au sein de l'écurie pour procéder à l’opération. De même, une castration debout coûtera moins cher qu’une castration couché. A contrario, l’opération coûtera plus cher si elle doit avoir lieu dans un bloc opératoire.

A lire aussi : Choisir le sexe de son cheval

De manière générale, il faut compter entre 200 et 500€ pour faire castrer son cheval.

Déclarer la castration du cheval

Lorsque la castration d’un cheval est effectuée, il est nécessaire de déclarer l’opération auprès du SIRE. Cette démarche est obligatoire et gratuite. En effet, le sexe du cheval est une donnée qui permet d’identifier un individu. Il faut ainsi qu’il y ait concordance entre la base SIRE et les données qui figurent sur le document d’identification du cheval. Ce sera nécessaire notamment en cas de participation à une compétition ou dans le cadre de la vente du cheval.

Pour ce faire, c’est très simple. Le vétérinaire qui a procédé à la castration du cheval doit remplir le passeport de l’équidé à la page « identification » et attester de la castration. Il ne reste plus au propriétaire qu’à envoyer une photocopie de cette page au SIRE par courrier ou par mail.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation