Acheter un cheval de course

Et si vous deveniez propriétaire d’un cheval de course ? Aujourd’hui, le milieu des courses s’est beaucoup ouvert et n’est plus réservé à l’élite. La réalisation de votre rêve est à portée de main, alors pourquoi ne pas sauter le pas ? Comment acheter un cheval de course ? Woopets répond à toutes vos questions.

Illustration : "Acheter un cheval de course"

Comment devenir propriétaire d’un cheval de course ?

Si vous voulez devenir propriétaire d’un cheval de course, plusieurs solutions s’offrent à vous. Bien qu’aucune ne soit sans risque, elles vous permettront de vous faire une place dans la tribune des propriétaires. Ainsi, vous pouvez acheter un cheval seul ou à plusieurs, ou encore opter pour la location.

Acheter seul un cheval de course

La solution la plus évidente pour détenir un cheval de course est de l’acheter en votre nom propre. Dans ce cas, vous assumerez l’ensemble des charges liées à votre cheval, mais vous bénéficierez également de l’ensemble des gains remportés.

Pour avoir le droit de courir avec votre cheval, il faut vous rapprocher du Cheval Français pour les courses de trot ou de France Galop pour les courses de galop et prouver que vos revenus sont suffisants. Ainsi, vous devez gagner au moins 75 000€ /an pour acheter seul un cheval de course à Paris. 30 000€ /an seront suffisants en province.

Acheter un cheval de course à plusieurs

Pour faciliter l’accès au monde des courses à moindre coût, plusieurs solutions d’achat groupé ont été mises au point.

La première des solutions est d’entrer dans une association de copropriétaires. Limitées à 6 personnes pour les courses de galop et à 10 personnes pour les courses de trot, ces associations ne sont accessibles qu’à condition d’avoir des ressources financières suffisantes. Ainsi, c’est tous ensemble que vous vous occuperez de la carrière sportive de votre cheval de course.

Vous pouvez également acheter des parts d’une écurie de groupe. Vous êtes alors copropriétaire d’un ou de plusieurs trotteur(s) ou pur-sang pour une durée plus ou moins longue. C’est la solution idéale si vous voulez investir dans un cheval de course sans prendre trop de temps ou dépenser trop d’argent.

Opter pour la location d’un cheval de course

Si vous n’êtes pas prêt à investir une partie de vos économies dans un cheval de course, vous pouvez aussi le louer, seul ou avec d’autres passionnés. Dans ce cas, vous devenez locataire ou colocataire d’un cheval qui court déjà.

En optant pour la location d’un cheval de course, vous percevrez les gains, mais il faudra toutefois reverser 5 à 10 % à son propriétaire.

Quels critères de sélection pour acheter un bon cheval de course ?

Vous ne pouvez pas acheter un cheval de course comme vous achetez un cheval de loisir. Mieux vaut s’y connaître pour faire un investissement fructueux. Si ce n’est pas votre cas, demandez de l’aide à un courtier agréé ou à un entraîneur qui saura repérer le cheval de course idéal pour vous.

A titre d’exemple, si vous achetez un yearling, vous devez vous intéresser à son physique, mais également à ses origines. Ce sont elles qui vous aideront à estimer les futures aptitudes dont il saura faire preuve sur les champs de courses.

Dans la mesure où la carrière d’un cheval de course est très courte, il est important de bien choisir son animal. Un cheval qui a obtenu de bons résultats en course pourra partir à la reproduction ou au poulinage.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Où acheter un cheval de course ?

Pour acheter un cheval de course, vous pouvez vous rendre directement sur les champs de courses pour investir dans un animal expérimenté. En effet, certains chevaux sont indiqués « à réclamer » lors des courses. Pour acquérir l’un ou l’autre de ces chevaux, il vous faudra déposer une offre écrite à l’issue de l’épreuve. Le cheval reviendra alors à la personne qui en proposera le prix le plus élevé.

Vous pouvez également acheter un yearling avant même qu’il ait démarré sa carrière auprès d’un éleveur ou dans le cadre d’une vente aux enchères (celle de Deauville par exemple). Dans ce cas, vous faites un pari sur l’avenir puisque vous ne savez pas encore ce que votre jeune cheval vaut.

Si vous souhaitez acquérir des parts d’une écurie, il vous suffit de contacter France Galop ou Cheval Français. Ces organismes se chargeront de faire l’intermédiaire entre vous et les sociétés auxquelles ils ont accordé un agrément.

Quel est le prix d’un cheval de course ?

Un cheval à réclamer coûte entre 9 000 et 50 000€ selon l’expérience qu’il a des champs de courses.

Vous pouvez acquérir un yearling de moins de 2 ans à partir de 1 500€. Toutefois, un très bon produit vous coûtera entre 100.000 et 150.000€.

De manière générale, un jeune Trotteur vous coûtera bien moins cher. En effet, les prix peuvent être de 30 à 50 % moins élevés que pour les pur-sang.

Vous souhaitez acquérir des parts d’une écurie ? Votre investissement sera moindre. En effet, le prix de la part peut aller de 40 € (pour l’Ecurie Helios) à plusieurs centaines d’euros (762 €/part au Club des Etoiles). La plupart des écuries exigent toutefois que vous achetiez plusieurs parts (60 parts minimum pour intégrer l’Ecurie Manson-nienne).

Le prix d’un cheval de course ne s’arrête pas à son prix d’acquisition. Soins vétérinaires, entrainement, pension, frais d’inscription aux courses… les frais annuels sont nombreux ! Si vous décidez d’acheter ou de louer un cheval de course seul, il faudra compter 15.000 à 25.000€/an en moyenne pour couvrir l’ensemble de ces frais. Le montant sera bien sûr réduit si vous investissez à plusieurs. Les frais seront cette fois totalement couverts si vous décidez d’acquérir des parts au sein d’une écurie.

Acheter un cheval de course : quels gains espérer ?

A chaque fois que votre cheval remporte une course, il vous permet d’obtenir des gains financiers.

A lire aussi : Les différentes robes des chevaux

Dans les courses de galop, vous obtenez ainsi 50 % de l’allocation prévue pour la course. Le 2e touche 20 %, le 3e 15 %, le 4e et le 5e 10 % chacun. En plus de percevoir une allocation, vous pouvez toucher une prime supplémentaire dont le montant est fixé en fonction de l’âge de votre cheval.

Dans les courses de trot, vous obtenez la totalité de l’allocation. C’est à vous de définir le montant que vous reverserez au jockey et à l'entraîneur de votre cheval de course.

Bon à savoir : Les gains perçus grâce aux résultats de votre cheval de course vous permettront de couvrir en moyenne 40 % de vos frais.

L’achat d’un cheval de course est une belle aventure dans laquelle vous avez la possibilité de vous lancer, quel que soit votre budget, ou presque. Il ne vous reste plus qu’à choisir les couleurs de votre casaque et à vous rendre sur les champs de courses pour encourager votre cheval et son jockey.

2 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 29/03/22

    Bonjour sur le papier je suis entièrement d accord avec cette analyse mais pour ma part j ai investi sur plusieurs pattes avec l ecurie....... , malheureusement après presque 18 mois j ai perdu plusieurs milliers d euros , mes chevaux ne cours presque jamais pour exemple j ai acheté une patte d une pouliche de 3 ans 3600e l année dernière (qualifié en 1,17 ) on arrive en avril toujours aucune course , une patte de cheval acheté 2000e revendu en réclamer 7000 donc 700 pour moi alors que le cheval venait de gagner la course , un jeune poulain acheté 1200e pour me dire au bout de plusieurs moi que le poulain ne fera pas le taf donc vendu à la selle 400e (40e pour moi ) enfin tous ça pour vous dire qu il y a des choses qui me font dire que malheureusement on a pas notre mot à dire et qu on est juste là pour payer pour les gros , en espérant que toutes les écuries ne profite pas comme celle ci. Cordialement

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 29/03/22

    Tous à fait d accord

      Répondre   Signaler


  • Image de profil