Choisir le sexe de son cheval ?

Illustration : "Choisir le sexe de son cheval ? "

L’achat d’un cheval est une aventure extraordinaire qui doit toutefois être bien réfléchie. Lorsqu’on a un tel projet, il y a des critères auxquels il faut prêter attention tels que l’âge, le niveau ou encore le sexe du cheval. Comment choisir entre une jument, un hongre ou un étalon ? Woopets vous donne quelques éléments de réponse pour vous aider à faire le bon choix !

Pourquoi acheter un hongre ?

Comme vous le savez sans doute déjà, un hongre est un cheval mâle qui a été castré. Il ne peut donc plus se reproduire. Mais attention ! Ce n’est pas parce qu’il n’est plus en capacité de procréer qu’il ne va pas chercher à s’accoupler, en particulier s’il a déjà eu l’occasion de le faire par le passé.

Le hongre est réputé être un cheval plus docile et plus calme que ses congénères. Et à raison ! Puisqu’il a été castré, il ne subit pas les montées d’hormones que peuvent avoir les étalons et les juments. Ceci étant dit, il existe tout de même des exceptions à cette règle, notamment lorsque la castration a été mal réalisée.

Ce sont souvent des hongres qui sont sélectionnés pour faire partie de la cavalerie des écoles d’équitation et des centres équestre en raison de leur facilité de gestion. En effet, entre hongres, tous peuvent parfaitement s’entendre. Il n’y a pas à réfléchir à la logistique, ni lors des reprises ni au moment de la mise au paddock. En raison de leur caractère plus tempéré, ce sont généralement ces chevaux qui sont confiés aux débutants et aux jeunes cavaliers dans les centres équestres.

Si vous êtes débutant, acheter un hongre semble être un choix tout à fait raisonnable, en particulier si vous n’avez jamais été propriétaire d’un équidé.
Sachez tout de même qu’à niveau équivalent, un hongre pourra être plus cher qu’une jument ou qu’un étalon en raison des frais engagés par l’ancien propriétaire (ou l’éleveur) pour la castration.

Pourquoi acheter un étalon ?

Avant toute chose, il est important de définir ce qu’est un étalon. Un étalon est un cheval qui a été sélectionné pour la reproduction par les autorités compétentes. Un cheval mâle non castré n’est donc pas toujours un étalon : dans ce cas précis, on parlera plutôt d’un “entier”. Un entier est donc un cheval mâle non castré qui n’a pas été agréé à la reproduction.

Souvent plus musclé et plus rond qu’un hongre en raison de ses hormones, le mâle entier peut aussi être plus caractériel. Avoir un entier ou un étalon nécessite donc de savoir s’imposer et de ne pas se laisser marcher dessus. Si vous pensez acheter un entier, vous devrez toujours faire attention aux juments, en particulier en période de chaleur. Ne passez pas trop près d’elles : vous aurez sans doute quelques difficultés à retenir votre cheval !

Chez ces chevaux, il n’y a pas de règles. Certains entiers sont doux comme des agneaux et sont plutôt faciles à manipuler et à travailler. Néanmoins, il n’est pas conseillé d’opter pour un entier ou pour un étalon quand on est débutant. Il faut au moins savoir le gérer en main, et en selle !

Mettez-vous en situation : imaginez-vous travailler un étalon dans un manège entouré de trois juments, dont une en chaleur. Tout peut très bien se passer... ou pas ! Il faut juste avoir un peu d’expérience équestre pour gérer son cheval au cas où ce type de situation se présenterait !

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

La vraie difficulté se situe finalement au niveau de l’hébergement. En effet, toutes les écuries n’acceptent pas les entiers… ou alors elles les gardent enfermés au box à longueur de journée. C’est un véritable problème dans la mesure où l’étalon est un cheval comme les autres qui a besoin de sorties régulières au paddock pour être équilibré et agréable à vivre. D’ailleurs, certains entiers s’accommodent très bien à la vie en troupeau, qu’il y ait des juments dans les parages ou non ! Tout est une question d’habitude.

Si vous envisagez d’acheter un mâle entier ou un étalon, faites d’abord le tour des écuries situées à proximité de chez vous. Vous aurez ainsi la confirmation que votre cheval pourra être hébergé dans de bonnes conditions avant d’en faire l’acquisition.

Pourquoi acheter une jument ?

Très rarement stérilisée, la jument est comme l’étalon : un entier. Elle présente donc un cycle hormonal plus ou moins régulier qui peut jouer sur son caractère.

Chez certaines juments, les chaleurs sont douloureuses, les rendant alors extrêmement sensibles. On parle de juments ovariennes. Au moment des chaleurs, une jument peut être délicate à travailler. Elle va chercher à attirer tout mâle passant à proximité ou au contraire se montrer très caractérielle, ne supportant plus le moindre équidé passant trop près d’elle. D’autres ne montrent au contraire aucun signe de gêne à cette période.

Montrant souvent plus de caractère qu’un hongre, la jument est comme l’étalon : elle peut être aussi délicate à gérer que lui, voire totalement imprévisible. On dit de la jument qu’elle est capable de tout vous donner un jour, puis plus rien le lendemain. Un potentiel qui peut présenter un certain atout en compétition !
Attention, tout ceci n’est que généralités. Parfois, les juments sont beaucoup plus faciles à gérer que certains hongres qui voient des fantômes partout.

Acheter une jument, c’est aussi pouvoir la faire pouliner un jour, que ce soit dans un objectif d’élevage ou tout simplement pour obtenir un poulain de votre jument adorée. C’est un bon argument à prendre en considération !

Une dernière hésitation subsiste ?

Malgré toutes nos explications, vous avez encore un doute sur le choix du sexe de votre cheval ? Peut-être que ce n’est tout simplement pas le critère le plus important à prendre en compte !

Il sera toujours préférable d’acheter un cheval qui vous correspond parfaitement (ou presque) plutôt que faire le choix d’une jument ou d’un étalon, quitte à ce qu’il ne soit pas parfait pour vous. Comme nous, tous les chevaux ont leur propre personnalité. Partant de ce constat, il est difficile de dire avec précision quel sexe est fait pour quel cavalier.

A lire aussi : Choisir son cheval de randonnée

Notre conseil ? Lorsque vous essayez un cheval, écoutez vos sensations et faites confiance à votre intuition. N’hésitez pas à l’essayer plusieurs fois pour confirmer votre ressenti. C’est le meilleur moyen de ne pas regretter votre choix par la suite. Et peut-être bien que vos sentiments vous dirigeront vers un sexe que vous n’auriez pas choisi de prime abord !

Si le critère du sexe du cheval est véritablement important pour vous, plongez dans votre mémoire et partez à la recherche des chevaux qui vous ont marqué ! Etait-ce une majorité de juments ? De hongres ? Ou d’étalons ? Peut-être que cette indication pourra vous aider à faire votre choix.

Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à vous faire encadrer au moment de l’achat de votre cheval et demandez conseil aux cavaliers d’expérience qui vous entourent. Le sexe du cheval est important, mais n’oubliez pas de prêter une attention particulière à d’autres critères tels que l’état de santé de votre cheval ou son passif.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation