Choisir la race de son cheval

Illustration : "Choisir la race de son cheval"

Acheter un cheval est un moment aussi important qu’excitant à vivre, en particulier quand il s’agit d’une première acquisition. De nombreuses questions se posent alors pour ne pas démarrer cette nouvelle aventure du mauvais pied, et notamment au sujet de la race du cheval. De nombreuses races de chevaux et de poneys existent dans le monde entier, certaines étant davantage adaptées à une utilisation ou à une typologie de cavaliers que d’autres. Alors, comment choisir la race de son cheval ?

Choisir la race de son cheval en fonction de sa discipline

Quelles que soient la ou les discipline(s) que vous pratiquez, il y a forcément une race qui conviendra à votre équitation. En effet, certaines races de chevaux sont plus adaptées à une discipline qu’à une autre. Ainsi, un Frison n’est pas fait pour sauter et un Lusitanien montre davantage de qualités en dressage classique qu’un quarter horse qui sera plus utilisé en équitation western.

Vous êtes cavalier de dressage ? Alors il vous faut un cheval élégant avec du rebond, qui soit de grande taille et bien formé. On retrouve souvent ces chevaux en Allemagne au travers du Hanovrien, du Holsteiner et de l’Oldenbourg, ou au Portugal et en Espagne avec le Lusitanien et le Pure Race Espagnole.

Vous êtes cavalier de CSO (Concours de Saut d’Obstacles) ? Ce sont plutôt des races de chevaux avec un mental franc et sportif qu’il vous faut. Tournez-vous vers des races telles que le KWPN, le Selle-Français ou encore le BPW.

Vous êtes cavalier de CCE (Concours Complet d’Equitation) ? Il vous faut un cheval polyvalent qui soit capable de performer tant en dressage et à l’obstacle que sur un terrain de cross. Grâce à leur endurance et à leur caractère généralement très franc, des races comme le Selle-Français, le Trotteur Français ou encore le Pur-sang anglais sont appréciées.

Vous êtes cavalier d’endurance ? Vous devez choisir la race de votre cheval en fonction d’une qualité principale : l’endurance. Néanmoins, il ne faut pas négliger le mental du cheval qui doit être à la fois solide et courageux. Le Pur-sang Arabe et l’Anglo-arabe sont les races les plus rencontrées dans les courses d’endurance.

Vous êtes cavalier d’équitation western ? Pour maitriser les figures exigées dans les disciplines western, votre cheval doit avoir un arrière-main particulièrement puissant. Il doit également faire preuve d’endurance et de réactivité. Des chevaux comme le Quarter-Horse et l’Appaloosa sont parfaits pour cette discipline.

Vous êtes cavalier de spectacle équestre ? Il vous faut choisir une race de chevaux qui apprécie le jeu et qui y est attentive, mais également une race qui plaît pour ses allures et pour son physique rond et élégant. Les Ibériques et le Frison sont généralement présents dans les spectacles, de même que certains chevaux de trait et poneys comme le shetland qui plaira davantage aux enfants.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Vous êtes amateur d’attelage ? Si vous pratiquez pour le loisir, il vous faut un cheval calme et costaud tel que le Percheron ou le Boulonnais. Si vous êtes dans une optique de compétition, dirigez-vous vers des races à la fois endurantes et maniables comme le Frison, le Comtois ou le Henson.

Si vous êtes un cavalier de loisir ou que vous n’avez pas de certitudes quant à vos objectifs équestres à venir, optez pour une race de chevaux polyvalente afin de ne vous fermer aucune porte. Les ONC (origine non constatée) peuvent également être de très bons chevaux de loisir.

L’utilisation que vous comptez faire de votre cheval ne doit pas être le seul critère déterminant pour choisir une race spécifique. Vous devez aussi prendre en compte son caractère.

Choisir la race de son cheval en fonction de son tempérament

Faire le choix d’une race de cheval en fonction de la discipline pratiquée, c’est bien. C’est encore mieux si la race choisie correspond à votre caractère et à votre niveau équestre.

Toutes les races de chevaux ne présentent pas les mêmes caractéristiques au niveau du tempérament. En effet, certaines races sont connues pour être extrêmement calmes tandis que d’autres sont réputées pour leur nervosité et leur sang chaud.

Vous êtes un jeune cavalier ? Vous avez besoin d’un cheval calme et posé ? Vous voulez un cheval suffisamment froid pour partir en balade sans trop de difficulté ? Ecartez les chevaux de sang tels que le Pur-sang Arabe et le Pur-sang Anglais ou encore le Frison. Optez plutôt pour des chevaux comme le Merens ou comme le Quarter Horse.

Vous préférez les chevaux dynamiques et vifs avec du caractère ? Optez pour un cheval au sang chaud tel que le pur-sang arabe, le Pur-sang anglais ou l’Anglo-Arabe.

Si vous aimez les chevaux avec du caractère, mais avec moins de jus, dirigez-vous vers des poneys comme le Fjord ou le Haflinger.

Même si la race du cheval que vous avez trouvé semble correspondre à votre caractère, essayez-le plusieurs fois avant de l’acheter pour vous en assurer. Vous pouvez également proposer une période d’essai pour confirmer que son tempérament vous convient.

Choisir la race de son cheval en fonction de sa morphologie

Plus de 300 races de chevaux existent dans le monde. Bien entendu, toutes ne présentent pas les mêmes caractéristiques physiques. Certains chevaux sont courts et épais, tandis que d’autres sont grands et fins.

A lire aussi : Qu’est-ce qu’un cheval plein papier ?

Bien qu’il n’y ait pas de règles, si vous faites 1m60 et que vous avez un petit gabarit, un cheval mesurant entre 1m50 et 1m65 vous ira probablement mieux qu’un géant d’1m80. Et inversement, si vous faites 1m90 pour 90kg, il vaudra mieux vous tourner vers des chevaux grands et costauds qui pourront mieux vous porter. De manière générale, il faut éviter que votre poids soit supérieur à 10 ou 15% du poids de votre cheval pour lui éviter de déclencher des boiteries et des problèmes de lombaires. Vous devez choisir la race de votre cheval en fonction de votre taille et de votre poids.

De même, si vous cherchez un cheval pour le travail, optez pour des chevaux de trait dont le poids peut facilement atteindre les 1200Kg plutôt que pour des chevaux de sport qui ne sont pas adaptés pour le transport de matériel ou de véhicule notamment.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation