Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les premiers soins d'urgence en cas d'accident d'un chat

Illustration : "Les premiers soins d'urgence en cas d'accident d'un chat"

Accident domestique, intoxication alimentaire, arrêt cardiaque… Que faire si cela arrivait à votre chat ? Il s’agit d’une urgence vitale à laquelle il convient de répondre le plus rapidement possible afin de maximiser ses chances de survie. Comment procéder ? Avec quel(s) moyen(s) ? Faut-il avoir recours obligatoirement à votre vétérinaire ?

Les gestes de premiers secours peuvent, à l’instar de chez l’humain, sauver la vie de votre chat. Dans certains cas, la détresse de votre félin est évidente. Dans d’autres, de simples symptômes suggèrent une maladie sous-jacente. Dans tous les cas, une réaction rapide est nécessaire. Votre chat peut être en danger de mort. Bien évidemment, toutes les urgences ne se valent pas. Mais toutes doivent se terminer chez votre vétérinaire.

Le vétérinaire est indispensable

Toutes les urgences, vitales ou non, doivent se terminer par une visite chez votre vétérinaire. Avant de le transporter, il convient d’apporter les premiers soins. Ces derniers sont en rapport avec l’urgence présentée par votre chat : chute, électrocution, allergie, malaise, saignement… Appelez tout de suite votre vétérinaire. Il vous aidera à distance dans un premier temps. Une fois votre animal stabilisé, vous pouvez l’emmener. À moins que votre professionnel de santé puisse faire un saut chez vous. Il est toujours préférable de bouger le moins possible votre chat.

Une trousse de secours à disposition

Pour pallier toute éventualité, nous vous conseillons d’avoir une trousse de secours à disposition. Celle-ci doit comprendre plusieurs éléments :

  • Des compresses stériles et du coton, ainsi qu’un sparadrap.
  • Du désinfectant, utile pour les plaies.
  • Une paire de ciseaux, une pince et des gants jetables.
  • Un antalgique.
  • Une pommade cicatrisante.
  • Un crochet tire-tiques.

Il est important de ranger cette trousse dans un lieu sûr et accessible. Ne la confondez pas avec une trousse de secours pour humains. En effet, certains produits ne sont pas faits pour les félins.

Les différents cas d’urgence

Toutes les urgences ne sont pas forcément vitales. Pour chacune d’entre elles, une réaction appropriée est demandée.

  • Votre chat se blesse et saigne

Si vous remarquez un saignement sur la fourrure de votre chat, vous devez dans un premier temps couper les poils autour de la plaie. Cela permet d’éviter une infection. Puis, commencez par nettoyer la plaie à l’aide d’un sérum physiologique, puis par un désinfectant.

Mettez un antiseptique, ce qui évitera la prolifération de bactéries. Vous pouvez utiliser une solution iodée, souvent efficace. Pour bénéficier d’un antiseptique efficace, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre vétérinaire. Il sera le plus à même pour vous orienter.

Par la suite, la plaie cicatrisera toute seule. Il est inutile de désinfecter davantage. Bien évidemment, si vous jugez la plaie trop profonde, n’hésitez pas à consulter.

  • Votre chat est victime d’une chute

Votre chat se prélasse sur la rambarde de votre balcon et, d’un coup, chute lourdement. Vous devez manier délicatement votre chat. Il convient de le bouger le moins possible afin d’éviter toute aggravation de sa situation. Demandez à votre vétérinaire d’intervenir sur place si possible. S’il ne le peut, transportez-le doucement à l’intérieur de votre véhicule et conduisez-le aux urgences vétérinaires. Il sera pris en charge une fois sur place.

  • Votre chat se met à vomir

Un seul vomissement n’est pas alarmant en soit. Le repas de votre chat peut être mal passé. Vous devez vous inquiéter à partir du moment où les vomissements sont réguliers, fréquents. Dans ce cas, vous devez vous rendre chez votre vétérinaire qui déterminera les causes de ces vomissements à répétition.

Prenez bien soin de noter tout ce que vous avez donné à manger à votre félin. Cela pourrait être déterminant dans le diagnostic. Les vomissements engendrent une grande déshydratation parfois fatale à votre animal. Ne tardez donc jamais.

  • Votre chat est victime d’un coup de chaud

C’est regrettable, mais vous avez laissé votre chat à l’intérieur de votre véhicule, en plein soleil. Autre cause, une canicule qui n’en finit plus et votre chat a passé trop de temps au soleil. Votre félin verra sa respiration augmenter en fréquence. Des troubles nerveux peuvent apparaître et il sera pris de diarrhées.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Vous devez trouver le moyen de refroidir au plus vite votre chat. Cela peut être grâce à un linge trempé dans de l’eau fraiche. Vous pouvez également faire prendre un bain froid à votre chat, sans que l’eau ne soit glacée. Puis, une fois la température régulée, emmenez votre chat chez le vétérinaire le plus proche afin que ce dernier l’ausculte de plus près. Veuillez noter qu’une température corporelle au-dessus de 40,5°C offre un pronostic vital réservé.

N’oubliez pas que l’été, en cas de fortes chaleurs, vous devez placer un bol d’eau en permanence à disposition de votre chat. Incitez-le à boire le plus souvent possible afin de réduire sa température corporelle. Il supportera ainsi mieux cette période.

  • Votre chat est victime d’un malaise

Tous les malaises ne peuvent être détectés en amont. Des symptômes comme une plus grande fatigue, une léthargie ou une respiration anormale peuvent être des signes précurseurs. Mais cela vaut pour d’autres pathologies. Néanmoins, devant ces signes, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

Dans le cas où un malaise surgit devant vos yeux, il vous faut réagir au plus vite. De plus en plus de centres dispensent des cours de premiers secours afin d’apprendre le massage cardiaque pour votre chat. Si vous savez comment le prodiguer et si vous êtes devant un cas de malaise cardiaque, n’attendez pas. Dans le cas inverse, conduisez votre chat chez les urgences les plus proches.

Chaque malaise n’est pas forcément lié au cœur. Ainsi, ne paniquez pas avant le diagnostic définitif posé par votre vétérinaire.

  • Votre chat fait une crise d’épilepsie

Une crise d’épilepsie, à l’instar d’un malaise, ne donne pas forcément de signes précurseurs. Néanmoins, votre chat pourrait être plus anxieux en amont. Il peut aussi trembler ou saliver. Vous ne verrez probablement pas toujours ses crises, puisque certaines n’arrivent que pendant son sommeil. D’autres ne durent que quelques secondes.

Face à une crise, le mieux est d’en informer votre vétérinaire, puis de noter la récurrence de ces crises, leur durée. Vous ne pouvez pas forcément agir sur le moment. Souvent, le diagnostic du professionnel de santé rendra compte d’une crise d’épilepsie en réponse à une intoxication alimentaire. Dans les autres cas, un traitement sera mis en place et vous devrez le respecter à la lettre.

  • Votre chat est victime d’une intoxication alimentaire

Une intoxication, alimentaire ou non, peut parfois être fatale à votre chat. Devant des signes inquiétants, n’attendez pas et foncez chez votre vétérinaire. Il se peut que le produit toxique soit d’origine alimentaire (chocolat, tabac, oignon, alcool, marrons, thé, café, produits laitiers, sel, thon en boîte…). Il peut aussi provenir d’une plante dangereuse.

Votre chat présentera alors des diarrhées, pourra suffoquer, subira une crise d’épilepsie (voir ci-dessus). Dans tous les cas, ne donnez plus aucun aliment à votre félin avant sa prise en charge. Ce dernier donnera probablement un vomitif après un diagnostic définitif.

  • Votre chat s’est fait piquer par un animal, comme une vipère

La piqure de vipère peut être mortelle sans une réaction immédiate. Vous devez dans un premier temps désinfecter la plaie et placer une compresse froide dessus. Vous devez porter votre chat et non le laisser marcher, car le venin se propagera plus rapidement.

A lire aussi : "L'assurance santé pour chat"

Les symptômes d’une telle piqûre ne sont parfois pas détectables avant plusieurs minutes voire une heure. Une détresse respiratoire peut surgir et votre chat peut tomber dans le coma. D’autres organes peuvent être touchés. Des séquelles peuvent être irréversibles.

  • Votre chat est victime d’une brûlure

Comme chez l’humain, vous devez refroidir la brûlure à l’aide d’eau froide. Ne jamais appliquer de glace ou de corps gras. En fonction de la gravité de la brûlure, une visite chez votre vétérinaire s’impose. Dans tous les cas, faites attention à la réaction de votre félin.

En résumé

Chaque urgence doit être traitée en fonction de sa gravité. Vous devez, dans la plupart des cas, contacter votre vétérinaire ou terminer au moins chez lui. Il inspectera entièrement votre chat. Vous devez penser à avoir toujours à proximité une trousse de premiers secours. Cela vous sera utile pour soigner des plaies ou des brûlures. N’hésitez pas, également, à vous former aux gestes qui sauvent comme les massages cardiaques. Votre chat pourrait en subir un.

A propos de l'auteur :

1 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation