Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

La gentillesse des chats à l’égard de leurs maîtres ne serait motivée que par le besoin de nourriture ?

Publié le 09/08/2019 à 10h15

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "La gentillesse des chats à l’égard de leurs maîtres ne serait motivée que par le besoin de nourriture ?" Photo d'illustration

Les manifestations d’affection qu’ont les chats à notre égard seraient-elles totalement désintéressées ? Peut-être pas, si l’on en croit cette étude réalisée par des vétérinaires américains. Nos félins attendraient quelque chose en échange de leur gentillesse : de la nourriture.

On s’amuse souvent à décrire les chats comme des êtres orgueilleux, dominateurs ou même manipulateurs. Il est vrai qu’ils savent jouer de leur charme pour obtenir ce qu’ils veulent, notamment quand il s’agit de nourriture. Ils auraient même tendance à devenir plus affectueux quand ils s’attendent à ce qu’on leur donne à manger. Les conclusions d’une étude réalisée aux Etats-Unis viennent, en tout cas, appuyer cette thèse, comme le rapporte le site Cerveau & Psycho.

Recevez les actualités de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Elle a été menée par une équipe de chercheurs à l’Ecole de médecine vétérinaire de l’Université Cornell, à Ithaca dans l’Etat de New York. Ces derniers se sont employés à analyser les comportements des chats de 47 personnes. Les animaux en question devaient tous être soumis à un régime alimentaire amaigrissant, car en situation de surpoids.

Les auteurs de l’étude ont constaté que 90% de ces chats entrés en période de diète étaient devenus beaucoup plus câlins envers leurs propriétaires. Un surcroît d’affection s’exprimant sous diverses formes, comme le fait de sauter sur leurs genoux, se frotter contre leurs jambes ou ronronner de manière sensiblement plus fréquente.

A lire aussi : "Les herbes à chats"

La privation de nourriture aurait-elle poussé les chats à devenir encore plus gentils avec leurs maîtres dans l’espoir d’obtenir de quoi manger ? C’est, en tout cas, l’une des pistes avancées par ces vétérinaires de l’Université Cornell. Et vous, quel est votre avis là-dessus ?

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Neri dès sa naissance. En effet, le Maine Coon est une race de chat avec certaines prédispositions à développer quelques maladies et je préfère me prémunir d'un éventuel accident ou d'une maladie comme la dysplasie des hanches " (Pedro, VRP à Gap)

Si vous aimez votre chat, faites comme Pedro, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !