Depuis 15 ans, ce chat au pelage noirci vit dans un atelier de maintenance ferroviaire et ne le quitterait pour rien au monde

Dirt est né au milieu de la suie et du cambouis, et il y est resté toute sa vie. L’atelier ferroviaire est sa maison et il n’a pas l’intention de la quitter. Ce chat en est d’ailleurs devenu la mascotte non officielle.

Illustration : "Depuis 15 ans, ce chat au pelage noirci vit dans un atelier de maintenance ferroviaire et ne le quitterait pour rien au monde"

Au musée ferroviaire Nevada Northern Railway Museum, on expose et fait fonctionner de vieilles locomotives à vapeur ayant joué un rôle extrêmement important dans l’histoire de cet Etat de l’Ouest des Etats-Unis. Le musée est doté de son propre atelier d’entretien, où ces machines âgées, pour certaines, de plus d’un siècle, sont maintenues en vie et présentées sous leur meilleur jour.

Les ouvriers et les techniciens qui y travaillent ont un ami pas comme les autres, vivant sur les lieux. Il s’agit de Dirt, un chat mâle dont le pelage blanc et roux est noirci par la suie et les graisses.

Illustration de l'article : Depuis 15 ans, ce chat au pelage noirci vit dans un atelier de maintenance ferroviaire et ne le quitterait pour rien au monde
Nevada Northern Railway / Facebook

Ses bienfaiteurs le nettoient régulièrement, mais ils ne font pas que cela ; ils le nourrissent, jouent avec lui, le choient et l'emmène chaque année chez le vétérinaire. Le félin sénior est, en quelque sorte, la mascotte de cet atelier situé à Ely, dans l’Est du Nevada.

Abandonné par sa mère après sa naissance

Dirt ne connaît que cet environnement depuis sa naissance. Il y a 15 ans, une chatte errante s’était faufilée sous le chasse-neige du chemin de fer et y avait accouché d’une portée de chatons. Elle était ensuite repartie avec ses petits, mais avait choisi de laisser Dirt sur place, rapporte Trains.com.

Les employés l’avaient découvert caché dans un siphon. Ils avaient réussi à l’attirer hors de sa cachette avec une boîte de thon. Il y est resté depuis.

La présence de ce chat s’inscrit d’ailleurs totalement dans la tradition du secteur ferroviaire américain, puisque, par le passé, on en retrouvait souvent dans les ateliers de maintenance où ils étaient chargés de chasser les rongeurs.

Dirt, lui, est plus occupé à se prélasser ça et là et à souhaiter la bienvenue aux visiteurs, qu’à courir derrière les souris et les rats.

Le musée des trains est sa maison, et le personnel de maintenance constitue sa famille.

A lire aussi : Incontinent, ce chat sans queue risquait l'euthanasie avant de se blottir pour toujours dans les bras de ses sauveurs

Illustration de l'article : Depuis 15 ans, ce chat au pelage noirci vit dans un atelier de maintenance ferroviaire et ne le quitterait pour rien au monde
Nevada Northern Railway / Facebook

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil