Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

La reproduction chez le rat

Faire se reproduire des rats n’est pas une décision à prendre à la légère. Vous devez peser le pour et le contre. Surtout, vous devez savoir quoi faire des futurs petits. Les élever représente un coût non négligeable. Les donner, oui, mais pas à n’importe qui. Qui plus est, vous devez avoir connaissance du déroulement précis d’une reproduction chez le rat. Nous vous l’expliquons en détail.

Au cours de sa vie, une ratte peut donner naissance à plus d’une centaine de jeunes. En effet, si toutes les conditions sont optimales, elle peut avoir plus d’une cinquantaine de naissance dans une année. Vous devez donc faire très attention quand vous vous aventurez sur sa reproduction. Une véritable tribu peut naître sous vos yeux ébahis.

Se poser les bonnes questions

Avant toute démarche en ce sens, vous devez voir conscience que les futurs jeunes ne resteront pas petits très longtemps. De fait, il convient de savoir, au préalable, où ils vivront dans votre domicile. Déjà, vous devez acheter une caisse spéciale pour la gestation de la ratte, sans aucun accessoire pour l’empêcher de se blesser. Ensuite, les ratons devront évoluer dans un environnement acceptable, sans danger immédiat. Enfin, vous devez savoir qui, dans votre entourage, aimerait avoir des rats chez lui, afin d’anticiper une adoption quasi obligatoire.

Le choix du rat pour la reproduction

Vous disposez d’une ratte et vous devez donc lui mettre un mâle à ses côtés ? Ou inversement ? Vous devez avant tout vous renseigner sur le caractère des 2 sujets qui mettront en vie des ratons, ainsi que sur leur santé et leur génétique. En effet, les ratons auront les mêmes traits de caractère que leurs parents. Ils doivent absolument être en bons termes avec les humains. Surtout, la mère doit être sociale, non agressive. Elle ne transmettra ainsi pas son stress et son anxiété à ses petits. Enfin, au niveau de la santé, il vous faut limiter au maximum les tares génétiques. Vous pouvez tenter d’en effacer s’il en existe. Néanmoins, ne mentez jamais auprès d’un futur adoptant.

La fécondation, à partir de quand ?

La fenêtre de tir pour une femelle est assez stricte. Une ratte ne peut pas tomber en gestation avant la fin de sa croissance, et donc l’arrivée de sa maturité sexuelle (vers 5 mois). Il est conseillé de la faire se reproduire avant qu’elle n’atteigne un an de vie. Après, des fausses couches ou d’autres risques de santé sont plus importants. Le mâle, lui, peut se reproduire toute sa vie. Cependant, il est conseillé également d’attendre 8 à 9 mois avant de le faire entrer en contact avec une femelle.

Reconnaître un mâle d’une femelle

D’un point de vue physique, une femelle est plus petite que le mâle. Elle est également légèrement plus douce. Sur leur caractère, elles sont plus joueuses, plus exploratrices. Bien évidemment, chaque ratte ou rat possède son propre caractère. Dans tous les cas, il est possible d’observer ce qu’il y a entre les pattes arrière. Chez la femelle, la vulve est placée relativement proche de l’anus. Chez le mâle, le pénis, visible à l’œil nu, est bien plus éloigné de l’anus. Il n’y a aucune chance de les confondre.

Faire se rencontre les rats

Votre ratte doit, avant toute saillie, rencontrer son futur compagnon. Pour se faire, il est important de les laisser à 2, tranquillement, dans un lieu neutre. La rencontre doit être progressive. Votre ratte apprendra à découvrir son congénère. Il faut en général plusieurs jours avant que l’acte de copulation ait lieu, le temps que votre femelle ait ses chaleurs. Ne soyez pas impatient. Les chaleurs ont lieu tous les 3 à 5 jours chez la ratte, d’où cette attente logique. Surtout, vous devez bien noter la date de la saillie, pour ne pas avoir de mauvaises surprises à la mise-bas.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

La saillie

Il n’y a rien de bien long dans la copulation de la ratte et du rat. La saillie dure quelques secondes. Le mâle monte sur la femelle par derrière, la pénètre et effectue des allers-retours très rapides qui sont en général d’une à 2 secondes, jamais plus. Puis, le mâle pense à lui avant de penser à sa congénère. Il la laisse dans cette position pendant que lui se nettoie son pénis. Puis, il recommencera, inlassablement, jusqu’à ce que les chaleurs ne soient plus d’actualité pour la femelle. Attention, en moyenne, un seul rapport sur 4 est fécondant.

La gestation

Elle ne doit pas excéder 24 jours. Elle est légèrement plus longue que chez une souris, puisqu’elle dépasse bien souvent le vingt-et-unième jour. En revanche, au-delà de 24, les ratons sont retrouvés morts. D’où l’importance de bien noter la date de la saillie. La grossesse ne se remarquera que vers sa toute fin, lorsque votre ratte commencera réellement à prendre du poids.

Auparavant, aucun changement. Vous devez, comme indiqué ci-dessus, penser à installer une cage spéciale destinée à la ratte et ses ratons. Elle doit empêcher le moindre courant d’air, pour ne pas mettre en danger la vie des petits. Puis, votre ratte construira son propre nid avec des morceaux de sopalin, de mouchoir que vous lui aurez laissé à disposition.

Si vous disposez de plusieurs femelles, vous devez séparer celle en gestation des autres. En effet, la présence de congénères féminines peut amener un surcroit de stress et occasionner, parfois, des fausses couches. Enfin, pendant sa grossesse, pensez à bien nourrir votre ratte. Elle doit notamment bénéficier d’une alimentation riche en protéines, calcium et matières grasses.

La mise-bas

Lors d’une mise-bas, votre ratte peut mettre au monde jusqu’à 7 jeunes. Sa durée est en général plutôt courte, quoiqu’un peu plus longue que chez une souris. Elle dure de 2 heures à 3 heures. Votre ratte ne devrait pas avoir besoin d’aide, même si l’appel à un vétérinaire est toujours nécessaire si l’urgence de la situation le demande (si l’accouchement dure plus de 12 heures).

Avant de mettre bas, votre femelle va saigner. Enfin, c’est davantage un liquide rose amniotique. Rien d’alarmant, donc. Comme pour les souris, votre rongeur va manger le placenta de ses bébés, et va couper le cordon ombilical. Par la suite, il convient de ne pas approcher les nouveau-nés pendant quelques jours. Car leur mère pourrait ne plus les reconnaître par la suite. Et leur vie serait menacée.

L’infanticide chez le rat

Une ratte est d’ordinaire très maternelle. Il est rare qu’elle n’en vienne à manger ses bébés. Cependant, ce comportement existe. Plusieurs cas l’expliquent :

A lire aussi : "Soins et hygiène à apporter à son rat"

  • Votre souris femelle n’a pas assez à manger.
  • Il s’agit de sa première portée et en vient à paniquer.
  • Elle est allée trop loin pour arracher le cordon ombilical. C’est un accident.
  • Vous avez trop manipulé les ratons et leur mère ne les reconnaît plus.

Séparer les sexes

Le sevrage a lieu au bout de 5 semaines. A ce moment-là, il sera important de séparer les ratons mâles des ratons femelles. Tout simplement pour leur éviter de se reproduire entre eux, et ainsi avoir des cas de consanguinité.

En résumé

Chez la ratte, la reproduction se rapproche très fortement de celle d’une souris. Cependant, la fécondité est plus difficile. La femelle a un laps de temps plus court, et ne féconde surtout pas à chaque saillie. La durée de sa gestation est d’une grosse vingtaine de jours. Une gestation durant laquelle elle ne grossira que vers sa toute fin. Elle se débrouille généralement seule pour mettre bas et donner naissance à une portée pouvant aller jusqu’à 7 ratons.

Dans tous les cas et avant toute reproduction, vous devez l’anticiper, notamment en recherchant de potentiels adoptants.

A propos de l'auteur :

0 partage

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 04/05/19

    Bonjour ma ratte à mison au monde 3 petit mes tous sont mort elle en a manger 1 et il possible qu'elle n'est pas fini sà mise bas ? Elle a fait les 1er ils y a 5h

     Répondre  Signaler