La reproduction chez le hamster

Illustration : "La reproduction chez le hamster"

La reproduction d’hamsters n’est pas difficile. Car leur capacité à se reproduire est grande. L’acte, en lui-même, très simple. Cependant, vous devez arpenter ce chemin en toute connaissance de cause. Savez-vous quoi faire des bébés qui vont naître ? Avez-vous suffisamment de place pour les garder ? Possédez-vous suffisamment de cages ? Avez-vous la possibilité de les faire adopter facilement ? Reproduire, c’est bien. Les faire grandir dans de bonnes conditions, c’est mieux.

Vous devez anticiper toute éventuelle reproduction. Ce n’est pas un processus à prendre à la légère. Une portée, c’est surtout des contraintes et des responsabilités. Les hamsters ne sont pas des jouets. On ne peut en faire n’importe quoi. Il est d’ailleurs recommandé à ne les faire reproduire que si vous êtes éleveur professionnel. Surtout, la reproduction peut engendrer des complications dans les races.

Les règles à savoir

La reproduction est un procédé complexe. Il faut s’y connaître en hamster pour se lancer dans une aventure aussi longue et belle que périlleuse et dangereuse.

  • La reproduction réservée aux éleveurs

Vous possédez un ou plusieurs hamsters provenant d’une animalerie ? Oubliez tout de suite. Vous ne savez rien de sa génétique, de ses origines. Sont-ils tous viables ? Certainement pas. Vous n’êtes pas éleveur professionnel et n’avez aucune lignée pure de vos hamsters. Ne tentez pas de les faire se reproduire. Surtout, faire accoupler des hamsters qui ne vont pas ensemble n’est pas bon. Car certaines couleurs de hamsters donnent un bébé qui n’est, lui aussi, pas viable. Ne jouez pas avec leur santé, au risque de les perdre.

  • Une portée par an

Ne multipliez pas le nombre de portées. Votre femelle n’appréciera pas et sa santé sera en jeu. D’ailleurs, il n’est pas conseillé de mettre en gestation votre femelle en dehors d’une certaine période. Celle-ci va de 3 mois de vie à 10 mois. Auparavant, c’est trop tôt. Après, cela devient trop dangereux, que ce soit pour la mère ou pour les petits.

  • Faire attention à l’incompatibilité du couple

Le mâle et la femelle doivent se retrouver dans un endroit neutre. Il convient de ne surtout pas faire venir un mâle sur le territoire de la femelle. L’inverse peut être toléré. Dans tous les cas, il n’est pas certain que cela matche entre les 2 tourtereaux. Vous devrez surveiller attentivement la rencontre qui peut rapidement dégénérer. Si vos hamsters en viennent à se battre, vous devez les séparer. Car ils pourraient se bagarrer jusqu’à la mort.

  • Connaître les antécédents du couple

Les hamsters qui s’accouplent doivent appartenir à la même espèce. Vous devez connaître leur passé, leur antécédent, leur origine. Ils ne doivent pas être de couleurs différentes. Cela pourrait entraîner des malformations chez leurs nouveau-nés, des souffrances terribles. Il en va de la sauvegarde de l’espèce.

La fécondation, à partir de quand ?

La maturité sexuelle chez le hamster dépend de sa race et de son sexe. Ainsi, pour un mâle, cela varie de 45 jours à 5 mois. Le hamster russe est le plus rapide à pouvoir entrer en action, suivi de près du hamster chinois et du Syrien. En revanche, il faudra attendre plus de 130 jours pour voir le hamster de Roborovski être mature sexuellement. Les délais sont à peu près les mêmes chez la femelle.

De toute façon, il est fortement déconseillé de mettre enceinte une femelle avant qu’elle n’ait atteint l’âge de 3 voire 4 mois. Surtout si elle n’a pas encore sa taille adulte.

Le hamster ne peut se reproduire qu’entre le printemps et le début de l’automne, soit entre avril et le mois de septembre. Durant cette période, la femelle connaît des chaleurs tous les 4 jours environ. La fécondation ne peut avoir lieu que pendant quelques heures lors de ce cycle. C’est à ce moment que la femelle doit entrer en contact avec le mâle, toujours dans la cage de ce dernier ou dans un endroit neutre.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Reconnaître un mâle d’une femelle

Il existe plusieurs méthodes pour reconnaître le sexe de votre hamster, ou de vos hamsters. Dès leur naissance, en observant la distance entre l’anus et leur appareil génital. Il doit être d’environ 1 mm chez la femelle et de 6 mm chez le mâle. C’est une opération parfois dangereuse, car délicate. Vous pouvez attendre 4 semaines, chez la femelle, pour observer l’apparition de ses tétines sur son ventre, et vous verrez les distinctement son anus, son urètre et sa vulve. Chez le mâle, les testicules descendent environ après 5 semaines. Enfin, il est aussi possible de déterminer leur sexe par rapport à leur croupe. Mais tout dépend de leur race.

La saillie

Avant tout acte de pénétration, les 2 hamsters vont se renifler. La femelle va très rapidement relever son arrière-train. Contrairement à d’autres rongeurs, le mâle ne fait pas la cour à sa conquête. L’acte arrive très rapidement après la première rencontre. Le temps presse puisque la femelle n’est fécondable que quelques heures tous les 4 jours.

La copulation a lieu en quelques secondes. A l’issue de laquelle il convient de rapidement séparer le mâle et la femelle, afin d’éviter qu’ils ne se battent. S’en suit la gestation si la femelle est fécondée.

La gestation

La gestation débute tout de suite après la fécondation. Elle dure en moyenne 16 jours, et varie d’une quinzaine à une vingtaine de jours, jamais plus. Dès le début, vous devrez donner davantage de protéines à votre femelle (insectes, jambon, blanc de poulet). Doucement, mais sûrement, votre femelle va grossir. Des tétines rosies vont apparaître.

Au fur et à mesure de sa grossesse, elle va vouloir préparer son nid afin d’y accueillir ses petits. Vous pouvez lui mettre du papier mouchoir ou du sopalin à disposition, elle s’en servira. Avant la mise-bas, nous vous conseillons de changer la litière afin de ne pas avoir à stresser votre hamster et ses petits une fois qu’ils seront mis au monde. A ce titre, votre femelle doit être sereine, ne pas être soumise au stress. Elle sera plus nerveuse et craintive. Vous devez donc la laisser tranquille.

La mise-bas

Changez la litière environ 48 heures avant la date butoir de la gestation. La mise-bas est un acte où vous devez être le plus possible absent. Votre regard et, encore plus, votre présence ne sont pas requis. Cela ne pourrait qu’effrayer et stresser encore plus votre hamster femelle, occasionnant parfois un comportement cannibalisme, car elle aura peur pour la survie de ses petits.

La mise-bas se passe généralement la nuit, lorsque votre hamster est la plus éveillée possible. Après l’expulsion des petits, elle se chargera de les nettoyer, de manger leur placenta et de couper leur cordon ombilical. Les bébés ont tendance à crier quand elle coupe ce cordon, à moins qu’ils ne soient pas viables ou mort-nés.

Les bébés naissent nus et aveugles. Durant la première quinzaine, vous ne devez pas vous en occuper, y compris de la mère. Elle les allaitera et les protègera, les réchauffera. Si vous osez toucher un bébé, vous lui transmettrez votre odeur et sa mère ne le reconnaîtra plus. Du fait, elle pourrait le manger.

L’heure de la séparation

Le sevrage intervient au bout de 3 semaines, soit 21 jours. Néanmoins, vous ne devez pas encore séparer les petits de leur mère. Pour cela, attendez quelques jours de plus. Puis, au bout de 4 semaines, les mâles et les femelles devront être séparées, au risque d’avoir des accouplements entre frères et sœurs.

Des cas de cannibalisme

A la naissance, il se peut que votre hamster femelle mange certains de ses bébés. Cela arrive et vous ne devez pas vous en inquiéter. Voici pourquoi :

A lire aussi : Faire face à la mort de son hamster

  • Les bébés ne sont pas viables.
  • Les bébés sont mort-nés ou certains ont déjà des soucis de santé apparents.
  • Elle a une poussée de stress, peut-être occasionnée par votre présence, et n’hésitera pas à manger ses bébés pour les protéger.
  • Elle a mal déchiré le cordon ombilical et a commencé à manger le ventre de son nouveau-né.

En résumé

La reproduction des hamsters est à la fois complexe et simple. Simple dans son fonctionnement, car il est classique. Les étapes sont à suivre scrupuleusement. Le plus difficile est de faire accoupler un mâle et une femelle, surtout qu’ils peuvent ne pas s’entendre. Par la suite, la gestation est courte, la mise-bas relativement simple. D’autant plus que votre présence n’est pas requise et que vous ne devez vous soucier de rien jusqu’à une quinzaine de jours après la naissance.

En revanche, faire reproduire des hamsters est compliqué d’un point de vue pratique. Pour rappel, il s’agit d’êtres vivants et non de jouets. Vous devez avoir conscience qu’une portée peut accueillir jusqu’ 12 nouveau-nés et qu’il convient de leur trouver de la place ou, à défaut, une famille qui saura en prendre soin.

0 partage

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 03/05/21

    J’ai accouplé mon hamster a un hamster de la même race mais pas de la même couleur. Est-ce que c’est grave

     Répondre  Signaler


Articles en relation