Qu'est-ce que le régime Volhard ?

Illustration : "Qu'est-ce que le régime Volhard ?"

Wendy Volhard soutient que grâce à son régime alimentaire essayé sur plusieurs générations de chiens, les animaux malades ont recouvré la santé et ceux qui étaient déjà sains ont vu leur bien-être augmenter. Le régime Volhard a ainsi séduit bon nombre de propriétaires canins, qui ont ainsi appris à appliquer la recette qui a fait son succès depuis des années. De quels ingrédients est-elle constituée ? Quelles sont les quantités à donner à son chien dans le cadre de ce régime naturel ? Quelle est la fréquence des repas ?

Tout comme le Raw Feeding ou encore le Natural Rearing, le régime Volhard fait partie des modes d’alimentation naturels pour chien. Ils se posent en alternatives aux aliments proposés par l’industrie, et leurs créateurs ont nourri la conviction que ces derniers étaient mauvais pour la santé des chiens et inadaptés à leurs besoins. Le régime Volhard se base sur une recette mise au point par une comportementaliste et éleveuse américaine qui lui a donné son nom. Elle donne la part belle aux viandes fraîches, aux herbes, aux probiotiques et aux céréales, entre autres. Voyons ce régime plus en détail…

La genèse du régime Volhard : le sauvetage d’Heidi

Ancienne journaliste au Wall Street Journal, comportementaliste, éleveuse, co-auteure avec Jack Volhard d’ouvrages sur l’éducation et l’alimentation canines, Wendy Volhard est la créatrice du régime Volhard.

Tout avait commencé lorsque sa chienne Heidi, de race Landseer, était tombée malade à l’âge de 5 ans. Gravement atteinte au foie et aux reins, les vétérinaires ne lui avaient donné que 6 mois à vivre. Wendy Volhard s’était alors inspirée des travaux de Juliette de Bairacli Levy, la mère du Natural Rearing, et soumis Heidi à un régime à base de jeûne et d’infusions d’herbes. Elle avait ensuite introduit progressivement l’avoine, le sarrasin, le miel, la viande fraîche, les légumes et les herbes à ses repas. Résultat : la chienne avait vécu 12 ans et demi.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Wendy Volhard a ensuite mis au point et théorisé sa recette et enseigné cette dernière lors de cours de « cuisine » à destination des propriétaires de chiens. Elaboré en collaboration avec un vétérinaire, le régime Volhard a été officialisé en 1984. Wendy Volhard insiste sur le fait qu’il a été développé sur plusieurs générations de chiens, amélioré au fur et à mesure en se basant notamment sur les analyses de prélèvements sanguins faits sur de nombreux quadrupèdes d’âges, d’origines et de tailles variés, afin d’en étudier les effets.

Un régime alimentaire qui améliore la santé du chien, selon Wendy Volhard

Devenue éleveuse de Landseer, elle affirme que grâce à son programme, elle a pu venir à bout de la dysplasie de la hanche et du coude au sein de son élevage, mais aussi que l’espérance de vie de ses chiens était de 14 ans, soit le double de la moyenne nationale américaine pour cette race. Wendy Volhard a également élevé un Springer Anglais, un Yorkshire Terrier, un Berger Allemand, un Berger de Brie, des Labrador-Retrievers et des Teckels. Ils ont tous bénéficié de son régime.

Les grandes lignes du régime Volhard

Convaincue que les croquettes et, de manière générale, les aliments pour chien industriels ne sont pas adaptés à l’animal, voire nocifs (troubles digestifs, allergies, poil de mauvaise qualité, problèmes de peau…), elle a donc établi le régime Volhard dont les grands principes sont les suivants :

A lire aussi : Les avantages et inconvénients du régime Volhard

  • 2 repas par jour – un le matin et un le soir – pendant 6 jours
  • Le 7e jour, le repas du soir est supprimé
  • Viande crue et foie (lors du repas du soir)
  • Céréales (avoine, sarrasin, millet…), légumes (cuits à la vapeur), fruits, germe de blé et herbes
  • Mélasse (pour le potassium et les oligo-éléments), huile de foie de morue, huile de carthane…
  • Yaourt ou probiotique (kefir) et levure de bière
  • Compléments alimentaires pour les apports en vitamines (vitamine C, groupe B, vitamine E…)
  • Accent mis sur les protéines d’origine animale et les lipides, réduction des glucides
  • Pas d’os entiers, mais en poudre

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation