L'hyperattachement chez le chien

Chien « pot de colle », qui se met à pleurer quand on quitte la maison ou qui détruit les objets… L’hyperattachement rend le quotidien difficile, autant pour l’animal lui-même que pour la personne envers laquelle il manifeste cette dépendance excessive.

Illustration : "L'hyperattachement chez le chien"

D’abord lié à sa mère, le chiot s’attachera ensuite à d’autres individus au cours de sa vie après le sevrage. Son maître ou sa maîtresse, bien évidemment, mais aussi les autres membres de sa famille. Le chien donne alors de l’amour sans compter et fait preuve d’une loyauté sans limite à l’égard de ces personnes. Le problème se pose lorsque cet attachement s’exprime de manière extrême et se transforme donc en hyperattachement. On a alors affaire à un trouble du comportement canin en bonne et due forme, auquel il est important de remédier. Sans cela, il ne fera que s’aggraver avec le temps et rendra l’animal encore plus malheureux.

Hyperattachement primaire et secondaire

Lorsqu’un chien développe une dépendance excessive vis-à-vis d’une ou plusieurs personnes, on parle d’hyperattachement. L’animal recherche en permanence du réconfort et un sentiment de sécurité auprès de l’individu concerné.

Il convient toutefois de faire la distinction entre 2 formes d’hyperattachement, l’une dite primaire et l’autre secondaire.

L’hyperattachement primaire se manifeste généralement bien après le sevrage, plutôt à partir de la puberté, soit vers 5 ou 6 mois (plus tard chez les chiens de grande taille). En règle générale, cette forme d’hyperattachement ne s’exprime qu’envers une seule personne. Et quand il y a séparation avec cette dernière, le chien se signale par des comportements propres à l’anxiété, comme l’agitation, les aboiements, etc.

En revanche, lorsque c’est un traumatisme ou une crainte qui se trouve à l’origine de l’hyperattachement, celui-ci est qualifié de secondaire. Il peut être associé à une dépression, à un état anxieux global, par exemple. En outre, l’hyperattachement secondaire peut s’exprimer à l’égard de plusieurs personnes. Il devient alors indispensable d’agir sur la cause profonde et non pas sur l’attachement lui-même.

Comment l’hyperattachement se manifeste-t-il chez le chien ?

Lorsqu’un chien est en situation d’hyperattachement vis-à-vis d’une personne, il vit, bien évidemment, très mal le fait d’être privé de sa compagnie.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Quand l’individu en question est absent, l’animal devient particulièrement agité. Il se met à aboyer de manière incessante, à pleurer. Il peut aussi adopter une attitude destructrice : il ronge et détériore une variété d’objets tels que les vêtements, chaussures, meubles, etc. Préférablement ceux qui portent l’odeur de la personne envers laquelle il éprouve cet hyperattachement. Il peut également avoir des accidents de propreté causés par la non-maîtrise de ses émotions

En présence de la personne objet de l’hyperattachement, le chien la suit partout, jusque dans sa chambre et aux toilettes. Il réclame sans cesse de l’affection et recherche continuellement le contact physique. Certains animaux ont, par ailleurs, tendance à devenir ultra protecteurs et ne tolèrent pas que quelqu’un d’autre s’approche de leur maître.

Quelles solutions en cas d’hyperattachement du chien ?

Les solutions existent et elles sont majoritairement entre les mains du maître. Il peut arriver à celui-ci de culpabiliser en s’engageant dans ce processus qui consiste à réinstaurer une certaine distance, mais il doit garder à l’esprit que c’est pour le bien de tout le monde, à commencer par le chien lui-même. L’hyperattachement le rend malheureux et il doit s’en libérer pour gagner en indépendance et s’épanouir véritablement.

Il s’agit avant tout pour la personne de reprendre les commandes en ce qui concerne les manifestations d’affection et les moments d’échange. Autrement dit, c’est elle qui doit décider quand elle caresse et joue avec l’animal. Ce ne sont pas les demandes du quadrupède qui doivent les déclencher.

S’il vient à réclamer un câlin, il doit être « ignoré » par son maître, qui attendra qu’il se détourne de lui avant de le rappeler pour le caresser. La démarche est la même pour le jeu. Seul le maître lance les séances et y met fin.

A lire aussi : Maîtriser un chien mangeur d'objets

Il est aussi recommandé de désacraliser les départs. En d’autres termes, on cherche à banaliser le moment où on sort de la maison pour y laisser le chien seul. Exit, donc, les caresses et les mots doux qui n’en finissent pas avant de s’en aller. Ce rituel ne fait que renforcer l’anxiété de séparation. Idem pour le retour, lorsque le chien fait la fête à son maître ; au lieu de répondre tout de suite à ses sollicitations, il est préférable d’attendre qu’il se calme et de l’appeler pour passer un petit moment ensemble.

On peut aller jusqu’à lui interdire l’accès à certaines pièces de la maison (salle de bain, chambre à coucher…) pour aider le chien à se défaire de cet hyperattachement.

13 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 16/09/21

    SUPER!BONJOUR A TOUS J AI UN JACK RUSSEL 7MOIS ET DEFOIS C COMPLIKER DANS UN STUDIO????????AVEC MON CHAT...MAIS CA VA SAUF KE C UN POT DE COLLE.A LUI MARCHER DESSUS????ALORS MERCI DES CONSEILS...

      Répondre (1)   Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 30/03/22

    Chut

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 25/09/21

    Mon chien veut t toujours que je sorte avec lui pr faire ses besoins .si non il saute ds porte et ne vas pas faire ses besoins meme si c’est le temps des foires

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 12/10/21

    Nous sommes dans cette situation depuis quelques mois. Notre Berger créole, nous détruit toute la maison. La solution tentée c'est l'éducanin, Le Wobbler, le KONG, et on lui impose des faux départ. C'est cruel, mais pas le choix. On doit surtout réapprendre la patience...Dur, quand on rentre du travail et que tout est dépouillés dans la maison.

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 25/10/21

    Je ne sais pas si mon chien fait de l'hyper-attachement ou pas... Elle détruit beaucoup en mon absence, mais ne cherche pas forcément à me suivre quand je suis là. De plus, j'ai fait exactement tout ce qui est écrit ici : ignorer en partant et en revenant, ne pas solliciter le chien tout le temps, refuser lorsqu'elle s'approche ou lorsqu'elle pleure, lui interdir certaines pièces (elle n'a accès qu'à la salle à manger/cuisine ouverte), et elle sait rester seule dehors lorsque je suis là (je ne la laisse pas dehors en mon absence)... Mais il semble que mon absence la gêne beaucoup... J'aimerais tellement pouvoir l'aider à se détacher de moi...

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 22/12/21

    Coucou :) je ne sais pas si ça pourra t'aider mais il semble que dans ton cas, ce n'est pas de l'hyper-attachement mais de l'ennui. Ce qui explique la destruction en ton absence.
    As-tu essayé de lui laisser 2~3 jouets/1 kong avant de partir (que tu lui donnes uniquement quand tu t'en vas)?

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 10/01/22

    Personnellement je dis toujours à mon chien quand je pars "tu restes à la maison, dans ta niche", je bref je le préviens de mon absence sans lui faire de câlin ou autre. La dernière fois, mon copain est parti sans rien dire et il a aboyé jusqu'à son retour... Je ne suis pas spécialiste mais je me

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 04/02/22

    le mien ne suit pas son maitre pour tout et si je mabsente il dord toute la journee et mattend et plusieurs plusieursplusieurs plus jours aussi il mange et son maitre le prend dans ses bras pour le sortir

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 01/03/22

    Bonjour,
    Ma maman a récupéré un chien d'une association , ce chien de 7 ans a été abandonné. Du premier jour où elle l'a eu , il n'a pas supporter la séparation même de quelques minutes. C'est très compliqué car malgré tout elle doit quand même faire des courses ou aller chez le médecin par exemple. Il pleure, aboie et est sur exité dès qu'elle quitte la maison et même quand quelqu'un reste avec lui. Comment faire pour qu'il accepte de rester un minimum seul?

      Répondre (2)   Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 16/04/22

    Bonjour,
    Ce que le chien vit s'appelle de l'anxiété de séparation, et il vous faudra un professionnel compétent et spécialisé dans ce domaine.
    Anais Dethou ( consultante en comportement canin) est très competente pour cette problématique, vous pourrez la trouver sur Google sans souci

      Répondre   Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 22/05/22

    Bonjour , je vis exactement la même chose que vous , j’ai adopté ma chienne il y a trois ans , retraitée d’un élevage, je vis seule avec elle, elle me suis partout dans la maison , elle me suis des yeux sans cesse , je ne peux même plus la laisser seule pour aller en courses , que faire ?

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 26/05/22

    Bonjour,
    Nous avons adopté il y a 6 mois une chienne york shire de 4 ans retraite d'élevage.
    Je pense qu'elle fait de l'hyper attachement avec moi. Elle me suit dans toutes les pièces de la maison.
    Des que je m'absente c"est la panique.
    Mon mari ne peut pas l'attraper. Elle lui aboit dessus. C'est très désagréable pour lui.
    Elle est pareille avec les gens de l"exterieur
    Que peut on faire?
    Elle a eu adaptil et zylquène.

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 11/07/22

    Bonjour, j’ai malheureusement le même problème d’hyper attachement pot de colle. Je crois même qu’il viens de déclencher un ulcère a l’estomac dû au stress de nos diverses séparations. J’en suis malheureuse de le voir comme cela et j’ai pris la décision de changer nos habitudes pour son bien être. Ça va etre très très dur mais pour lui j’y arriverai
    Courage à tous! On les aime tellement

      Répondre   Signaler


  • Image de profil