La clôture électrique anti-fugue pour chien

Illustration : "La clôture électrique anti-fugue pour chien"

L’envie d’explorer les alentours est ce qu’il y a de plus naturel chez les chiens. Certains sont d’ailleurs plus curieux et plus aventuriers que d’autres. Toutefois, les fugues intempestives qu’elle motive peuvent devenir problématiques. Pour y remédier, des propriétaires canins optent pour la solution de la clôture électrique.

La clôture électrique anti-fugue pour chien est conçue pour délimiter une zone au sein de laquelle le chien peut évoluer librement et au-delà de laquelle il n’est pas autorisé à s’aventurer.

Ce dispositif sert ainsi à empêcher le chien de fuguer, mais aussi à protéger les objets ou les êtres vivants dans certains endroits auxquels on souhaite lui interdire l’accès, comme le poulailler, le potager ou le bac à fleurs, par exemple.

Une clôture invisible pour délimiter les zones dans lesquelles le chien peut évoluer

La clôture électrique anti-fugue pour chien permet donc de constituer une sorte d’aire de sécurité dont l’animal est amené à respecter les limites via des décharges électrostatiques émises par le collier récepteur qu’il porte. A priori, ces décharges sont censées être inoffensives, mais beaucoup d’éducateurs canins se dressent contre leur utilisation, estimant tout d’abord qu’un tel appareil peut être dangereux pour le chien, notamment en cas de défaillance, et doutant également de sa réelle efficacité. D’après eux, en effet, il peut arriver qu’un chien finisse par s’habituer aux signaux émis et outrepasse tout de même la zone prédéfinie.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

De quoi se compose-t-elle et quel en est le principe de fonctionnement ?

Il existe une variété de modèles, livrés avec des accessoires et des options différents. Mais de manière générale, la clôture électrique anti-fugue pour chien se compose de ces 3 éléments principaux : un boîtier émetteur, une bobine de fil antenne, un collier récepteur à faire porter par le chien.

Le boîtier émetteur est le composant qui assure le contrôle du dispositif et l’émission des signaux vers le fil émetteur. Ce dernier est à déployer tout autour de la zone prédéfinie par le maître du chien pour en dessiner les frontières invisibles. Dès que le chien s’approche du fil émetteur, le collier récepteur qu’il porte émet des bips sonores pour l’avertir. Si l’animal continue de s’approcher du fil, son collier récepteur envoie des stimulations électrostatiques afin de l’amener à rebrousser chemin.

Les zones d’avertissement et d’interdiction peuvent être paramétrées par l’utilisateur à travers le boîtier de contrôle, tout comme les modes de signalisation.

Quant au prix de cet appareil, il peut aller du simple au quadruple en fonction des modèles : entre 50 et 200 euros. Pour les terrains plus étendus, on peut se procurer des kits d’extension pour une vingtaine ou une trentaine d’euros.

Les précautions à prendre

Si la clôture électrique anti-fugue pour chien peut représenter une alternative aux cloisons physiques, elle ne peut être employée sans prendre un minimum de précautions.

A lire aussi : Choisir un collier GPS pour chien

Le chien doit d’abord être habitué progressivement au port du collier récepteur, mais aussi et surtout aux signaux sonores et électrostatiques qu’il produit.

Ensuite, le dispositif ne doit être utilisé qu’occasionnellement. Il ne doit pas être porté en permanence par le chien.

Et enfin, de manière générale, les clôtures électriques anti-fugue pour chiens ne peuvent pas être utilisées chez les animaux de moins de 4 kg.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation