Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Qu'est-ce que l'homéopathie pour chien ?

Illustration : "Qu'est-ce que l'homéopathie pour chien ?"

L’homéopathie existe depuis 2 siècles. Elle a ses détracteurs au sein de la communauté scientifique, car son efficacité n’a pas été formellement prouvée jusqu’ici. Elle a aussi ses défenseurs, et son utilisation n’a pas faibli. La pratique semble même connaître un regain d’intérêt ces dernières années, tout comme la plupart des approches thérapeutiques alternatives et/ou holistiques. L’homéopathie s’est également invitée dans le monde vétérinaire et en particulier dans celui des chiens. De plus en plus de propriétaires se tournent vers elle pour soigner les petits maux dont souffrent leurs amis canidés. Quels sont, justement, les troubles que l’on peut traiter chez le chien grâce à l’homéopathie ?

L’homéopathie, ce n’est pas que pour les humains. Les chiens peuvent aussi être soignés grâce à elle. Voyons comment…

L’homéopathie et ses 3 principes fondamentaux

C’est à un médecin allemand du nom de Samuel Hahnemann que l’on doit l’homéopathie. Il l’a conceptualisée à la fin du 18e siècle, et basé sa pratique sur 3 principes fondamentaux : la similitude, la dilution et l’individualisation.

Le principe de similitude

D’après le Dr Hahnemann, ce qui déclenche un symptôme est aussi susceptible d’en prévenir l’apparition, voire de le soigner. C’est la loi de la similitude.

L’homéopathie est donc censée amener l’organisme – y compris celui du chien – à faire appel à ses facultés d’auto-guérison.

La loi des infinitésimales

Le 2e des piliers sur lesquels repose l’homéopathie est la loi des infinitésimales. En d’autres termes, le produit est agité et surtout dilué à l’extrême.

Le but est de faire en sorte qu’il soit le plus efficace possible sans être nocif.

L’individualisation

Le 3e et dernier principe de l’homéopathie est l’individualisation. Chaque traitement doit être adapté à l’individu, qui est envisagé dans sa globalité.

Une solution homéopathique ayant donné de bons résultats chez une personne (chez un chien en l’occurrence) n’en fera pas forcément autant chez une autre.

Dans tous les cas, l’homéopathie ne remplace pas les traitements de pathologies lourdes chez le chien. Elles peuvent les compléter et en atténuer les effets indésirables.

On y a davantage recours pour soigner les petits maux quotidiens du chien, comme les irritations, piqûres d’insectes, chocs, vomissements, etc.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Soigner son chien avec l’homéopathie

Voici quelques exemples de traitements homéopathiques pour chien :

A lire aussi : "Les bienfaits de l'homéopathie pour soigner son chien au quotidien"

  • Nux vomica : c’est un soin bien connu, surtout auprès des parents d’enfants qui ont tendance à vomir en voiture. Chez le chien aussi, Nux vomica permet de prévenir les nausées, les troubles digestifs et les diarrhées.
  • Gelsemium : cette solution homéopathique calme le chien stressé ou nerveux.
  • Apis mellifica : en cas de piqûre d’insecte ou de brûlure, Apis mellifica soulage le chien en agissant sur les inflammations et les démangeaisons.
  • Euphrasia : est une solution souvent employée pour traiter les irritations oculaires chez le chien.
  • Arsenicum album : en cas de troubles respiratoires, d’intoxication alimentaire ou de fatigue générale.
  • Cina : ce traitement homéopathique possède une action vermifuge. Il est aussi utiliser pour atténuer la nervosité du chien.
  • Ledum palustre : calme les démangeaisons.
  • Arnica montana : à utiliser en cas de coup ou de douleurs musculaires (crampes, courbatures).

Ce ne sont là que quelques unes des nombreux soins homéopathiques pouvant être données au chien. On peut aussi citer Belladonna, Rhus toxicodendron, Hepar sulfur, Phosphorus ou encore Silicea parmi les plus connus.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation