Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Vermifuger son chien

Pourquoi vermifuger son chien ? La vermifugation protège non seulement le chien lui-même, mais aussi son entourage, car certains vers parasitant son système digestif peuvent être transmis à l’Homme. Il s’agit donc d’une mesure préventive et curative indispensable.

Administrer un vermifuge à son chien fait partie des actes de soin nécessaires, au même titre que les brossages, les promenades, l’alimentation et les visites de contrôle chez le vétérinaire, par exemple. La vermifugation permet de protéger son système digestif et son organisme dans son ensemble contre les parasites internes qui peuvent affecter sa santé et constituer un danger pour son entourage. Voyons ensemble l’importance de la vermifugation et la procédure à suivre pour l’effectuer sur son chien.

Qu’est-ce que la vermifugation ?

La vermifugation consiste à administrer à l’animal un vermifuge, un traitement antiparasitaire qui élimine les vers se développant dans son système digestif.

Œufs, larves ou adultes, ces parasites gastro-intestinaux altèrent l’état de santé du chien de plusieurs manières. Le chiot peut voir sa croissance subir des retards à cause des vers. Chez le chien adulte, des troubles digestifs peuvent apparaître, se manifestant par des vomissements, diarrhées et ballonnements.

Dans les cas d’infestation importante, l’animal peut perdre du poids. Voilà pourquoi la vermifugation du chien est une mesure nécessaire. Elle est effectuée systématiquement et à titre préventif, mais aussi à chaque fois que le besoin s’en fait ressentir.

Les risques de transmission à l’homme

Les chiens ne sont pas les seuls à subir les conséquences de la présence de parasites gastro-intestinaux dans leur organisme. Certains vers peuvent contaminer les êtres humains, notamment les enfants et les femmes enceintes.

A lire aussi : "Le cancer et les tumeurs chez le chien"

Les enfants sont, en effet, plus exposés au risque de contamination, car ils n’ont pas tous acquis l’ensemble des réflexes d’hygiène, dont le fait de se laver les mains systématiquement après avoir été en contact avec un chien ou son environnement. C’est par le biais des résidus d’excréments susceptibles d’abriter ces parasites que ces derniers peuvent être transmis aux enfants qui portent leurs mains sales à leur bouche. Le vers rond toxocara canis, par exemple, contamine son hôte humain et peut ainsi favoriser le développement d’une toxocarose, avec des conséquences plus ou moins graves.

Outre les nématodes dont fait partie toxocara canis, les parasites gastro-intestinaux peuvent aussi être des vers plats, ou plathelminthes (cestodes et trématodes), comme les échinocoques et les ténias.

Comment vermifuger son chien et à quel rythme ?

Avant d’administrer un quelconque vermifuge à son chien, il faut tout d’abord connaître les fréquences de vermifugation. Le chiot âgé de 2 à 8 mois doit être vermifugé chaque mois, son organisme contenant généralement déjà des parasites gastro-intestinaux tout en étant particulièrement vulnérable. Ensuite, à partir de l’âge de 8 mois et durant toute sa vie, il devra être vermifugé une fois par an s’il vit en ville. Si le chien vit à la campagne où s’il vit aux côtés d’un ou plusieurs enfants, il est préférable de procéder à sa vermifugation 2 fois par an.

Quant aux femelles destinées à se reproduire, il est conseillé de les vermifuger à 3 reprises supplémentaires : avant l’accouplement, 2 semaines avant la mise bas et 5 semaines après la naissance des chiots.

Les méthodes de vermifugation du chien

Concernant les formes des médicaments vermifuges, il peut s’agir de comprimés, de seringues ou de pipettes. Des pâtes orales sont également disponibles. Quel que soit le type de produit choisi, il faut respecter la notice à la lettre pour que le traitement soit efficace.

Généralement, les comprimés s’administrent en une prise, avec un dosage dépendant du poids du chien. Ils sont à placer directement dans sa gueule, tels quels ou dissimulés dans une friandise, par exemple. Le vermifuge en pipette s’applique dans le cou du chien, car l’endroit est inaccessible pour ce dernier, qui ne risque donc pas de lécher le produit.

Les seringues buccales sont plutôt utilisées chez les jeunes chiens ou ceux de petite taille. Dans les cas d’infestation importante, le vétérinaire peut opter pour une injection. C’est toujours à ce dernier que revient le choix du type de vermifuge à utiliser.

2 partages

Faites comme Delphine R. de Montpellier, optez pour LE contrat d'assurance adapté à vos besoins. Son Berger Allemand Boss, a été victime d'un accident et son assurance a pris en charge l'intégralité des soins vétérinaires ! N'attendez pas qu'il soit trop tard, faites votre devis personnalisé en ligne, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Delphine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !