Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Pour garder son chien, cet homme a préféré se séparer de son lit

Publié le 12/04/2017 à 10h24

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Pour garder son chien, cet homme a préféré se séparer de son lit"

Marcus et son chien Pickles ont vécu sans abri et y ont survécu ensemble.

Le duo a passé la majorité de son temps dans les fameuses rues de Skid Row à Los Angeles.

Marcus et son chien pouvaient tout supporter sauf de se retrouver l’un sans l’autre. Lorsque Marcus a fini par trouver un logement, il a tenu à ce que son compagnon, Pickles, vienne avec lui.

Peu importait que le logement soit aussi petit qu’un placard.

« Marcus partage tout avec son chien, ils vont partout ensemble », raconte John Hwang, le photographe qui tient des chroniques des gens qui vivent dans les rues de Skid Row, au site iHeartDogs.

Durant ses visites, Hwang a tissé un lien très fort avec Marcus.

« Nous ne sommes pas vus depuis un moment, mais nous nous envoyons souvent des textos, » confie Hwang. « C’est comme un grand frère pour moi. »

A lire aussi : "Faire garder son chien"

Cette semaine, Hwang a décidé de rendre visite à Marcus et Pickles.

« Pendant que je me tenais devant son appartement et que je m’apprêtais à l’appeler pour lui dire que j’étais là - Marcus n’était pas au courant de ma visite - je les ai trouvés derrière moi », dit Hwang.

« Marcus affichait un grand sourire et me dit qu’il avait eu le sentiment qu’il devait descendre les escaliers » confie Hwang. Et nous nous sommes enlacés.

La première chose que Hwang a remarqué en entrant dans le logement ,c’est qu’il n’y avait pas de lit.

« J’ai vu le matelas relevé contre le mur et inutilisé », raconte Hwang. « Sur le sol, il y avait le lit du chien, un bol de nourriture et d’eau et un tas de draps rafistolés. Les draps et le lit du chien formaient une grande pile. Il n’y avait pas de coin chien ni de coin pour Marcus, mais un grand tas de draps et un lit pour chien. »

Hwang a dû demander : « Où dors-tu ? »

Marcus a montré du doigt le sol. « Je ferais tout pour lui », a-t-il dit.

Non, absolument rien ne peut séparer Marcus et Pickles. Ils sont faits l’un pour l’autre.

1 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !