Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Peu de temps après le décès de son époux, son chien meurt mutilé

Peu de temps après le décès de son époux, son chien meurt mutilé

Publié le 03/02/2017 à 14h47

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Peu de temps après le décès de son époux, son chien meurt mutilé"

C’est un terrible enchaînement de drames que vit Cécile Gady, une habitante du Pas-de-Calais. En l’espace d’un mois, elle a d’abord perdu son mari, puis son chien de 15 ans dont le corps a été mutilé.

Habitant Bernieulles, dans le Pas-de-Calais, Cécile Gady a récemment vécu 2 tragédies consécutives en l’espace d’un seul mois. Elle a d’abord perdu son mari après un long combat contre la maladie. Il avait passé plusieurs semaines à l’hôpital et a poussé son dernier soupir aux bras de son épouse. C’est ensuite son compagnon à 4 pattes, prénommé Adolphe, qui lui a été ravi il y a une dizaine de jours.

Le lundi 23 janvier 2017, elle a trouvé son chien Adolphe en sang et totalement hagard. Emmené d’urgence chez le vétérinaire, celui-ci a constaté que son pénis avait été sectionné. Il n’y avait plus rien à faire pour sauver le pauvre animal, qui a dû être euthanasié l’après-midi même.

A lire aussi : "Faire face au décès de son chien"

Inconsolable, Cécile Gady doit faire face à ce double deuil, mais aussi aux questions qui hantent sont esprit : comment l’incident qui a coûté la vie à Adolphe est-il survenu ? Est-ce un accident ou un acte délibéré ? A-t-il succombé à l’attaque d’un autre animal ?

Pour la Pas-de-Calaisienne, la thèse de l’accident est peu probable, même si elle se refuse à accuser qui que ce soit dans le voisinage ou dans la famille. Elle a déposé plainte contre X à la gendarmerie d’Ecuires le lendemain, mardi 24 janvier « pour que ça ne se reproduise jamais » et dans l’espoir de voir « les choses s’améliorer », d’après ses propos recueillis par La Voix du Nord.

893 partages

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !