Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les animaleries britanniques interdites de vendre des chiens et chats

Publié le 26/12/2018 à 09h41

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Les animaleries britanniques interdites de vendre des chiens et chats" Photo d'illustration

La loi n’entrera en vigueur qu’en 2019. Cependant, le Royaume-Uni s’apprête à révolutionner la vente de chiens et de chats. Avant 6 mois, ils ne pourront plus être vendus par les animaleries. Une décision qui fait suite à une consultation quasiment unanime sur le sujet.

C’est une annonce qui fait grand bruit. Au Royaume-Uni, le département de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales (Defra), a annoncé que la Grande-Bretagne allait interdire la vente de chiens et de chats de moins de 6 mois aux animaleries.

« Ceux qui voudront acheter ou adopter un chiot ou un chaton de moins de six mois devront soit se mettre en relation directement avec un éleveur, soit avec un refuge », a-t-il lancé dans des propos repris par l’AFP.

Une décision inéluctable, fruit de consultations publiques menées depuis un certain temps. Les résultats sont impressionnants : 95% des sondés sont favorables à une telle décision. Le Defra ne prend aucun risque dans une annonce qui devrait être bien reçue.

A lire aussi : "Vendre un chien en tant que particulier"

« Que les animaux de compagnie prennent un bon départ dans leur vie »

L’interdiction a un but : mettre fin aux conditions plus que délicates vécues par les chiots et chatons dans les élevages. Le ministre du Bien-être des animaux, David Rutley, répond ainsi à « un engagement » afin de « veiller à ce que les animaux de compagnie prennent un bon départ dans leur vie ».

En parallèle, il « invite toutes les personnes qui envisageaient d’adopter un animal de compagnie en ces périodes fêtes de fin d’année à bien réfléchir sur un tel acte. Cela ne doit ni être un cadeau ni un caprice ».

Le gouvernement britannique mettre en place cette loi baptisée « Lucy’s Lay » (la loi de Lucy) en hommage à un chiot sauvé d’une usine à chiots en 2013. L’autre particularité de la loi, est qu’elle veillera à ce que les animaleries ne soient plus qu’en relation avec les refuges respectant le bien-être animal.

3990 partages

3 commentaires