Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Etats-Unis : Blessé par balle, ce chien n’a pu être sauvé

Publié le 04/05/2017 à 11h10

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Etats-Unis : Blessé par balle, ce chien n’a pu être sauvé"

Malgré les efforts des vétérinaires, la blessure à la tête était trop grave et une douloureuse décision a dû être prise : mettre fin à ses souffrances. La gentillesse et la douceur dont ce chien a fait preuve jusqu’à son dernier souffle ont marqué tous ceux qui ont tenté de le sauver.

Le samedi 29 avril, l’équipe de l’association Tamaqua Area Animal Rescue, dans le comté de Schuylkill en Pennsylvanie, a reçu un appel urgent : des enfants venaient de découvrir un chien en détresse près d’une mine de charbon dans le secteur de Coaldale.

En arrivant sur les lieux, les bénévoles ont eu affaire à un chien couvert de boue, en grande souffrance et incapable de tenir sur ses pattes. Ils l’ont alors emmené dans leurs locaux pour le soigner. Malgré la douleur, l’animal, un Akita Inu croisé, était d’une grande douceur avec tout le personnel.

Néanmoins, les soigneurs n’ont constaté aucune amélioration dans son état de santé, ce qui les a poussés à le confier, dès le lendemain dimanche, aux vétérinaires de la Hillside SPCA à Pottsville.

Pensant tout d’abord qu’il souffrait de la maladie de Lyme ou qu’il avait subi un AVC, ils ont été horrifiés du résultat du diagnostic aux rayons X : le chien avait des fragments de balle logés dans le crâne. Un verdict d’autant plus terrible et surprenant que le canidé ne saignait pas.

Les vétérinaires n’ont ensuite épargné aucun effort pour tenter de le sauver, mais ce mardi, il n’y avait plus aucun espoir. Une douloureuse décision devait être prise par le staff ; le chien souffrait beaucoup trop et l’euthanasie était, à leurs yeux, la seule issue pour mettre fin à son calvaire.

L’Akita Inu croisé a rendu l’âme en laissant un souvenir impérissable auprès de toute l’équipe qui a essayé de lui sauver la vie, malgré le peu de temps passé avec eux.

Touché par le sort du pauvre animal, un habitant du comté a promis une récompense de 500 dollars à quiconque apporterait des informations permettant l’arrestation de l’auteur de cet acte abominable.

A lire aussi : "Apprendre le "non" à son chien"

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !