Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

L'AVC chez le chien

L’AVC est bien plus rare chez le chien que chez l’homme. Il peut sévir à tout âge. C’est une maladie difficile à diagnostiquer et bien trop souvent évoquée pour expliquer les troubles neurologiques du vieux chien.

Comme pour nous, les chiens peuvent être victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Ce dernier constitue une épreuve difficile à vivre, pour l’animal comme pour son propriétaire, qui ressent souvent une sorte d’impuissance face à la souffrance de son chien, ainsi qu’une grande inquiétude concernant son état de santé. En effet l’AVC peut avoir des conséquences sur l’organisme, avec des séquelles plus ou moins graves. Quelles sont les causes de l’AVC ? Quels en sont les symptômes ? Que faut-il faire en cas d’AVC chez son chien et en quoi consiste le traitement ?

Qu’est-ce qu’un AVC ?

L’AVC ou Accident Vasculaire Cérébral correspond à l’apparition soudaine de troubles neurologiques suite à un dysfonctionnement dans la circulation sanguine au niveau du cerveau de votre chien. L’AVC peut être :

  • Hémorragique : on parle d’hémorragie cérébrale, dans le cas d’un saignement important dans le cerveau par exemple suite à une intoxication aux rodenticides anti-coagulants, à une hépatite, à une malformation vasculaire ou encore à une vasculite
  • Ischémique : on parle d’infarctus cérébral, dans le cas où une artère est obstruée par un obstacle occasionnant une mauvaise irrigation cérébrale par exemple suite à une athérosclérose, une hypertension artérielle, une vasculite ou encore une tumeur
  • Secondaire : à un traumatisme crânien

En ne parvenant plus vers les zones tissulaires dépendants des vaisseaux bloqués, le sang n’y transporte plus d’oxygène. Les cellules mal-oxygénées ne fonctionnent alors plus correctement et les tissus se nécrosent. Les séquelles sont plus ou moins graves et sont réversibles ou non.

L’AVC reste une maladie relativement rare qui est bien trop souvent évoquée à tout va pour expliquer les troubles neurologiques d’un vieux chien (crise épileptiforme, pertes d’équilibre, paralysie…)

Quels sont les symptômes d’un AVC ?

Dans la plupart des cas, rien ne laisse présager la survenue imminente d’un AVC. Les symptômes sont aigus, voire suraigus, ils sont souvent asymétriques comme la paralysie d’un côté de la face, des difficultés à avaler, un défaut d’utilisation d’une patte et parfois plus généraux comme des pertes d’équilibre ou encore une crise épileptiforme.

Parfois certains symptômes précèdent le déclenchement de la crise : faiblesse soudaine, regard dans le vague, non-réaction de votre chien ou encore des claquements de mâchoires. Le chien peut être retrouvé sur le côté conscient ou non et tremblant avec des traces de vomi près de lui. Il peut ne pas réagir à vos appels pendant un long moment.

A lire aussi : "Le cancer et les tumeurs chez le chien"

Comment réagir ?

Lorsqu’un chien est victime d’un AVC, la première chose à faire est de le garder au calme pour l’aider à ne pas trop stresser puis se tenir près de lui pour le rassurer : lui parler, le caresser, de manière à voir s’il peut répondre à vos sollicitations et l’observer en détail. Si c’est possible, vous pouvez le filmer pour montrer la vidéo à votre vétérinaire.

Attention, si votre chien est en proie à une crise épileptiforme ces conseils ne s’appliquent pas. En effet il n’est pas toujours conscient et pourrait vous mordre sans le vouloir. Dans ce cas, il faut le laisser dans le noir et dans le calme le plus possible pour limiter les stimuli extérieurs et diminuer l’intensité de la crise voire lui permettre de s’arrêter. Si la crise dure plus de 10 minutes et ne s’arrête pas, il faudra amener votre chien dans cet état chez le vétérinaire, mais soyez prudents.

Dans tous les cas, il est urgent d’emmener votre compagnon chez le vétérinaire, peu importe si un retour à la normale a été constaté dans son attitude ou que les signes persistent.

Chez le vétérinaire

Votre vétérinaire sera amené à prendre en charge votre compagnon s’il est toujours en crise et à le stabiliser dans un 1er temps. Puis dès que votre chien n’est plus en crise, il réalisera un examen clinique complet ainsi qu’un examen neurologique afin de localiser l’atteinte et d’évaluer la gravité de l’atteinte en testant les connexions nerveuses. Il vous proposera les examens nécessaires à la pose d’un diagnostic.

Plusieurs types d’examens peuvent être envisagés, allant du bilan sanguin, l’échocardiographie, l’électrocardiographie, le scanner cérébral ou encore l’IRM en fonction de la cause suspectée (anévrisme, hypertension artérielle, tumeur…).

Le médecin peut alors prescrire un traitement contre le(s) problème(s) identifié(s). Si aucune cause n’est mise en évidence, les traitements consisteront à agir sur les lésions causées par l’AVC et à aider votre compagnon en l’accompagnant dans sa rééducation (physiothérapie, hydrothérapie…).

Les suites d’un AVC

Si aucune maladie précise n’a été mise en évidence et que l’AVC reste la seule hypothèse aux troubles exprimés par votre chien, il y a des chances pour que les symptômes se stabilisent et s’améliorent. Le cas échéant, il y a probablement une cause encore non identifiée expliquant la dégradation de l’état de votre chien.

La rééducation pourra être de durée indéterminée et il n’est pas rare qu’elle s’étale sur une longue période. Elle a pour objectif d’atténuer, dans la mesure du possible, les lésions et le handicap consécutifs à la crise. Pendant sa convalescence, il faudra ménager votre chien et le garder au repos, veiller à ce qu’il s’alimente correctement et enfin veiller à son hygiène corporelle.

Le pronostic de l’AVC est relativement bon en général, mais pourra être réservé dans les cas de traumatisme crânien.

32 partages

Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chien, faites comme Emilie, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !