Ému par la perte de son chien, il se donne pour mission de sauver le maximum d'animaux errants !

Publié le 24/12/2020 à 20h26

Ecrit par Anthony Pruvost dans la catégorie Emotion

Illustration : "Ému par la perte de son chien, il se donne pour mission de sauver le maximum d'animaux errants !" © Steve Grieg / Instagram

La perte de l’un de ses chiens l’avait si profondément marqué que Steve Grieg a décidé de recueillir autant d’animaux en difficulté que possible. Il a ainsi transformé sa maison en refuge pour les canidés dont personne ne voulait, mais aussi pour d’autres espèces. Tous vivent en parfaite harmonie autour de lui.

Quand on a l’habitude de vivre entouré d’animaux depuis son enfance, on ne peut que continuer à les aimer en grandissant. C’est le cas de Steve Grieg, un homme qui vit dans le Colorado (Ouest des Etats-Unis).

Ce dernier a toujours eu des chiens, aussi longtemps qu’il s’en souvienne. Devenu adulte, il en a accueilli plusieurs dans sa maison, où ils pouvaient pleinement profiter de son grand jardin. Un drame est pourtant venu tout chambouler, comme le raconte Shareably.

L’un des chiens de Steve Grieg est décédé, ce qui l’a plongé dans une très grande tristesse. Après le deuil, l’homme a pris la décision de venir en aide aux canidés en détresse. Il s’est rendu au refuge local et a demandé à voir le chien le moins « adoptable », celui dont personne ne voulait. C’est ainsi qu’il a adopté Eeyore, un Chihuahua de 12 ans qui avait les 4 genoux mal en point et souffrait d’un souffle cardiaque.

Dès lors, Steve Grieg s’est mis à recueillir d’autres chiens qui n’intéressaient personne au refuge. Son « gang de loups », comme il l’appelle sur son compte Instagram, se compose désormais de 10 quadrupèdes.

Toutefois, Steve Grieg ne s’est pas arrêté aux chiens. Il a aussi adopté 2 pigeons, un cochon appelé Bikini, un dindon et 2 canards. Il a également recueilli un lapin qui avait pris l’habitude de s’approcher de sa maison, sans doute attiré par ce petit monde.

A lire aussi : Abandonné parce qu'il était "trop laid", il retrouve un physique "normal" et une famille grâce aux soins d'un expert

Leur bienfaiteur dit que cela lui fait du bien de « savoir que ces animaux sont heureux, aimés et soignés ». Au sujet des chiens, il déclare être persuadé qu’ils « savent qui ils sont ». « Il est simple de développer une relation avec quelqu’un ou un animal qui sait qui il est », poursuit-il.

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

Articles en relation