Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Quel lapin choisir ?

Illustration : "Quel lapin choisir ?"

De véritables petites (ou plus grandes) boules de poils soyeux et doux, les lapins peuplent souvent vos domiciles ou vos extérieurs, dans les fameux clapets. Avant de tomber sous leur charme, nous vous conseillons dans le choix de votre futur lapin.

Choisir un mâle ou une femelle

La différence de sexe n'est guère marquée lorsqu’ils sont jeunes. Par la suite, les 2 sexes sont considérés comme dociles. Néanmoins, votre lapin mâle pourrait vous embêter la vie avec ses jets d’urine destinés à marquer son territoire alors que votre lapin femelle aura quelques périodes de chaleur. Il est fortement recommandé de faire castrer et stériliser votre ou vos lapins. A noter que le coût d’une stérilisation chez une femelle est légèrement plus élevé que celle d’un mâle.

A quel âge ?

Votre lapin doit être âgé de plus de 2 mois après son adoption afin d’être certain que son sevrage soit terminé. Avant cette période, sa mère pourrait ne pas avoir eu le temps de lui transmettre ce qu’elle doit normalement faire pour le futur de son petit. Dans un refuge ou chez un éleveur, votre futur lapin sera normalement éduqué et stérilisé. Si vous optez pour un lapereau, vous devrez prendre à votre charge sa stérilisation et son éducation.

Quelle race choisir ?

Les lapins sont classés selon 5 catégories différentes reconnues par la FFC (Fédération Française de Cuniculture), dont la dernière correspond à la race à fourrure caractéristique (Angora, Renard, Rex, Satin).

La race naine

L’ensemble des 9 races ci-dessous correspondent à des lapins d’environ 800 à 1,7 kg, jusqu’à 2 kg pour le nain bélier.

  • L’Hermine ou le Polonais. Il possède des poils blancs courts avec des yeux roses (albinos) ou bleus.
  • L’Hermine de Lutterbach. Des poil long excepté sur les oreilles, la tête et les pattes. Par ailleurs de couleur blanche, sauf ses oreilles, davantage colorées (noir, gris foncé).
  • Le nain de couleur. Il provient des lapins polonais et est l’un des plus répandus chez les particuliers. Il possède des poils courts et fins. Sa tête est ronde et volumineuse et ses yeux proéminents. Il n’a aucune couleur type.
  • Le nain bélier. Considéré comme le plus volumineux des lapins nains (1 à 2 kg). Ses poils sont d’une longueur moyenne. Il existe en plusieurs coloris.
  • Le nain angora. Il n’est pas forcément très connu en France. Pourtant, il bénéficie d’une véritable cote de popularité auprès des amoureux des lapins. Il a des poils longs sauf sur la face et possède une mèche sur le front. Il est assez facile à élever, car il adore les caresses et marques d’affection.
  • Le nain cendré écru. Son pelage est beige avec quelques taches blanches sous le ventre. Petit, il s’élève à merveille après une petite période d’adaptation due au stress.
  • Le nain rex. C’est un croisement entre le lapin rex et le lapin nain. Lapin aux poils courts et à la fourrure dense.
  • Le nain renard. Il fait partie des nains à poils longs même s’ils sont plus courts que ceux de l’angora. Il s’apprivoise aussi bien que toutes les autres races de lapins nains.
  • Le nain satin. Des poils courts et d’aspect satiné.

Les petites races

Le poids de ces lapins varie de 2 à 3,5 kg. 17 races sont reconnues par la FFC.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

  • Le Papillon anglais et le petit papillon possèdent une fourrure blanche quasi identique, à la différence que ce dernier est légèrement plus lourd. Le Russe et le Rhoen sont également blancs avec des taches noires sur ses extrémités pour le premier, des taches grises pour le second.
  • Le Chinchilla (gris cendré), le Feh de Marbourg (bleu gris clair) et le Sablé des Vosges (brun) présentent des poils abondants.
  • Le Lynx est lui de couleur bleu clair avec des touches de blancs sur ses pattes, queue et menton.
  • L’Argenté anglais, le Havane français, le Feu noir/bleu/havane, le brun marron de Lorraine et le Dorée de Saxe ont tous une couleur qui évoque leur nom.
  • Le Perl Feh est gris bleuté.
  • Le Hollandais possède un buste blanc et une tête ainsi qu’un bas d’une autre couleur. Toutes sont admises sauf l’argenté.
  • Le petit Bélier est allemand et n’est pas vraiment une race répandue. Ce lapin a la particularité d’avoir de longues oreilles tombantes. Il ne supporter pas l’absence de l’humain et le manque d’affection.
  • Le lapin zibeline vient du croisement entre le chinchilla et l’angora albinos. Il possède une fourrure brune ou bleue.

Les races moyennes (jusque 5,5 kg)

  • Les lapins à la fourrure blanche sont le Blanc de Vienne, le Blanc de Hotot, le Papillon rhénan, le Californien, et le Grand russe.
  • Les lapins aux poils abondants sont le Bleu de Vienne, le Noir de Vienne, le Gris-bleu de Vienne, le Gris de Vienne, le Bleu de Beveren et l'Argenté Saint-Hubert.
  • Le Blanc de Vendée et le Néo-Zélandais sont albinos.
  • Le Fauve de Bourgogne est roux, tout comme le Lièvre belge qui peut aussi présenter des couleurs blanches ou feu noires.
  • Les teintes jaunes sont présentes chez le Chamois de Thuringe et le Japonais.
  • L’Argenté de Champagne a une teinte virant sur l’argenté.
  • Le gris (de Garenne) sied au Normand quant au gris pur, on le retrouve sur le Gris du Bourbonnais. Le Grand chinchilla est également gris.
  • L’Alaska possède un pelage noir avec de grandes oreilles bien droites.
  • Le Bélier anglais possède lui aussi de longues oreilles, mais tombantes.
  • Le Jarres blancs est bicolore quant au Lapin chèvre, il est tricolore : noir, blanc et roux feu.

Les grandes races

  • Le géant des Flandres
  • Le Bélier Français
  • Le géant blanc du Bouscat
  • Le géant papillon français

Où adopter votre lapin

Il existe, comme chez beaucoup d’animaux, plusieurs endroits pour adopter votre lapin.

  • Chez un éleveur professionnel. Il s’agit d’un bon endroit pour adopter un lapin de race. Qui plus est, c’est quasiment l’assurance de posséder un lapin en bonne santé, bien élevé dans ses premières semaines. Pour autant, ne donnez pas votre confiance aveugle à l’éleveur. Vérifiez par vous-même l’habitat de votre futur lapin.
  • Chez un particulier. Beaucoup de personnes font face à des gestations inattendues ou non souhaitées. Elles revendent à prix dérisoire ou redonnent par la suite leurs lapins. Encore plus que chez un éleveur, vous devez vérifier la bonne santé de votre lapin et son mode de vie. N’hésitez pas à poser des questions à la personne qui revend son lapin.
  • Dans une animalerie. C’est la solution la moins prisée. En effet, une animalerie est source, souvent, de lapins malades ou qui évoluent dans de mauvaises conditions. Les animaleries vendent également souvent les lapins à un trop jeune âge.
  • Dans un refuge. Ces derniers accueillent des lapins abandonnés. Une participation monétaire est parfois demandée. Pas chez la SPA qui ne fixe aucun tarif fixe. Dans un refuge, les lapins sont souvent bien mieux traités que dans une animalerie. Même un lapin qui a vécu un début de vie compliqué, marqué peut-être par la méchanceté de son ancien propriétaire, peut être soigné.

Adopter un lapin en bonne santé

Dans tous les cas, votre futur lapin doit être en bonne santé. Plusieurs signes ne trompent pas.

A lire aussi : "La cohabitation entre le lapin et le chien"

  • Les oreilles doivent être perpétuellement en mouvement et ne laisser apparaître aucune malpropreté (croûtes, écoulements, zones sans poils…)
  • Ses yeux ne doivent pas être rougis ni larmoyants. Ils ne doivent également pas être sales.
  • Votre futur lapin ne doit pas éternuer ni avoir des écoulements nasaux, qu’ils soient liquides ou épais.
  • Le poil de votre lapin doit être lisse, sans parasite apparent, soyeux.
  • Vérifiez l’état des dents de votre futur lapin : droites, alignées.
  • La peau de votre lapin doit être lisse, sans la moindre croûte ou trace de morsure.
  • Le poil au niveau du derrière de votre lapin ne doit comporter aucune trace de souillure ou d’éventuelle diarrhée.
  • L’abdomen de votre lapin ne doit pas être gonflé mais souple.

Plus généralement, vous devez remarquer un lapin vif, alerte mais pas peureux quand vous vous approchez de lui. Il doit être calme quand vous essayez de le prendre dans vos mains. Il s’agira là d’une preuve que le contact avec l’humain a été noué. Ainsi, vous n’aurez pas cette éducation à faire.

Acheter plusieurs lapins ?

Un congénère n’est pas indispensable pour votre lapin mais c’est préférable. En effet, les lapins sont des animaux qui aiment vivre en société. Toutefois, s’il est bien choisi, les 2 lapins peuvent vivre en harmonie. Essayez au maximum de privilégier un lapin castré et une lapine stérilisée. Vous n’aurez ainsi aucune surprise quant à une éventuelle gestation.

De plus, un mâle et une femelle n’en viennent jamais à se bagarrer, contrairement à 2 mâles ou 2 femelles ensemble.

En résumé

Votre futur lapin peut provenir d’une soixantaine de races différentes reconnues par la FFC. Il doit :

  • Etre en bonne santé
  • Provenir d’un éleveur, particulier ou refuge. L’animalerie est déconseillée
  • Etre âgé de plus de 2 mois pour être totalement sevré
  • Etre accompagné d’un congénère à condition que ce dernier soit de sexe opposé et stérilisé

0 partage

9 commentaires

Articles en relation