Les traitements antipuces naturels pour chat

Illustration : "Les traitements antipuces naturels pour chat"

Les puces sont source de bien des désagréments pour le chat. Contre ces parasites externes, il existe des traitements classiques, mais aussi des alternatives naturelles à ces derniers.

La puce du chat (Ctenocephalides felis) mesure environ 2 millimètres de long et est le plus courant de ses parasites externes. Le félin attrape les puces soit par l’intermédiaire de ses congénères (ou même d’autres animaux), soit via son environnement. Elles sont capables de se reproduire en masse et à grande vitesse ; même si beaucoup d’entre elles meurent ou ne restent pas sur leur hôte, un grand nombre de survivantes peut perturber l’animal au quotidien : démangeaisons, allergies aux piqûres…

Quelles solutions naturelles peut-on employer pour en venir à bout ? En voici quelques-unes.

Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude fait vraiment partie de ces produits qu’il faut toujours avoir chez soi, tant il est pratique, efficace et polyvalent. Il est tout aussi utile lorsque l’on a un ou plusieurs chats à la maison.

Sans danger pour ces derniers, il s’avère précieux lorsqu’il s’agit de combattre les puces, notamment à titre préventif.

Il suffit de saupoudrer du bicarbonate de soude directement dans le pelage du chat, puis de masser pour une pénétration complète et optimale. Après avoir laissé agir 10 minutes, on passe au brossage. Pour un maximum d’efficacité, il est conseillé de le faire toutes les 2 semaines.

Le bicarbonate de soude permet également de lutter contre les puces qui se retrouvent dans l’environnement du chat, à commencer par son panier. La technique est la même : saupoudrer sur le couchage, puis brosser.

Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre est plus doux pour le chat que le vinaigre blanc, qui est aussi réputé comme étant un antipuce naturel efficace.

Dilué dans un peu d’eau (1 demi-verre), le vinaigre de cidre (1 verre) est à vaporiser sur le poil du chat et son environnement pour combattre les puces de manière naturelle.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Si l’on a affaire à une infestation de grande ampleur, le traitement est à répéter 2 à 3 fois par semaine pendant 10 jours. Et si le chat n’apprécie pas les sprays, il est possible d’appliquer le mélange sur son pelage au moyen d’un gant.

Par précaution, on évitera de l’employer sur les plaies et les zones de la peau où il y a irritation.

Le savon noir

Sous forme pâteuse ou liquide, le savon noir est bien connu des adeptes des soins d’hygiène naturels. Les chats en profitent aussi, car il contribue à éliminer les puces.

Une petite noisette de savon noir diluée dans 500 ml d’eau tiède constitue un mélange antipuce efficace, à vaporiser directement sur le chat, mais aussi sa litière et son couchage.

La terre de diatomée

Roche friable de couleur blanche, la terre de diatomée est caractérisée par sa texture abrasive et poreuse. On peut l’utiliser pour débarrasser le chat de ses parasites externes, dont les puces, à condition d’opter pour celle dite « amorphe ». La terre de diatomée existe, en effet, aussi sous une forme « calcinée » qui a des applications bien différentes et qui n’est pas du tout adaptée aux animaux.

La terre de diatomée amorphe est à saupoudrer sur la robe du chat tous les 2 ou 3 jours dans un premier temps, puis une seule fois par semaine. En veillant à ne pas l’appliquer sur les muqueuses, les yeux et les oreilles du félin.

Par ailleurs, elle est à éviter si le chat souffre d’affections pulmonaires ou de sécheresse cutanée.

A lire aussi : Trouver un shampoing bio pour chat

Mélange d’aromathérapie

Un mélange d’huiles essentielles permet de prévenir les infestations de puces chez le chat. Il est à appliquer en vaporisation sur l’animal avant et pendant les sorties.

Les huiles essentielles en question sont celles de thym, de citronnelle, de lavande aspic, de tea-tree, de baume du Pérou, de menthe poivrée, de litsée citronnée et de cannelle de Ceylan. Le tout doit être dilué à 5% dans de l’eau.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !