Qu'est-ce que la phytothérapie pour chat ?

Illustration : "Qu'est-ce que la phytothérapie pour chat ?"

Appliquée au chat, la phytothérapie intervient dans le soin de maux de diverses natures. Cela va des troubles hépatiques aux problèmes digestifs, en passant par le stress. Les plantes ne s’emploient toutefois pas sur nos amis félins sans précaution.

De tout temps, les plantes ont fait partie des ingrédients de base dans l’élaboration de remèdes et de traitements pour toutes sortes de maux. L’être humain les a utilisées pour se soigner et en a fait de même pour ses animaux. C’est toujours le cas aujourd’hui, les végétaux et leurs principes actifs permettant de soulager une variété de troubles chez le chat, notamment en complément de la médecine allopathique. La phytothérapie pour chat se présente sous de multiples formes et offre des possibilités intéressantes quant à sa santé et son bien-être.

Les plantes au service de la santé

Le recours aux plantes pour se soigner est une pratique très ancienne. La phytothérapie est justement l’utilisation des extraits et des principes actifs naturels des végétaux pour favoriser la guérison, le soulagement ou la prévention d’une affection, d’une douleur ou d’une lésion.

L’usage thérapeutique des plantes s’est étendu aux animaux, notamment ceux de compagnie. Les chats en profitent, eux aussi.

Les solutions de phytothérapie se présentent sous une variété de formes : tisanes et infusions de fleurs, feuilles ou racines, cataplasmes, aromathérapie (huiles essentielles), gemmothérapie (utilisation des bourgeons et des jeunes pousses des plantes), fleurs de Bach, poudres, gélules, compléments alimentaires…

La phytothérapie pour soigner son chat

La phytothérapie féline correspond donc à l’utilisation des propriétés des plantes pour soigner les chats. Il s’agit d’une forme de médecine alternative, intervenant essentiellement en tant que complément aux traitements vétérinaires classiques ou allopathiques.

Il convient néanmoins de rappeler que les remèdes à base de plantes sont à utiliser avec la plus grande prudence sur le chat. Ces préparations ne sont pas toutes dénuées d’effets secondaires et beaucoup d’entre elles sont hautement concentrées. Les chats y sont particulièrement sensibles. L’odeur peut les incommoder ou les repousser, vu que leur odorat est développé. Par ailleurs, leur foie n’est pas suffisamment « armé » pour faire face à certains composés tels que les phénols, que l’on retrouve dans des teneurs élevés notamment dans les huiles essentielles.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Ainsi, quelle que soit la solution en phytothérapie en question, il est vivement recommandé de demander conseil au vétérinaire avant de l’employer sur son chat.

Quelques exemples de solutions en phytothérapie appliquées au chat

Les indications de la phytothérapie pour chat sont multiples. On peut l’utiliser – toujours en complément des traitements prescrits par le vétérinaire et non pas à leur place – pour :

  • Soulager le chat des douleurs liées aux soins ou interventions chirurgicales
  • Soutenir le foie, le pancréas, le rein
  • Accélérer et favoriser la cicatrisation
  • Compléter le traitement de problèmes respiratoires, digestifs
  • Les soins réguliers : nettoyage et des yeux, assainissement du nez et de la bouche…

Citons, par exemple, le pissenlit (Taraxacum officinale), dont on utilise les feuilles ou les racines en extrait de plantes standardisé pour prévenir la formation de calculs biliaires et comme diurétique. Il intervient également pour contribuer à soulager le chat souffrant de constipation ou de perte d’appétit.

Autre plante parmi celles employées en phytothérapie féline, Desmodium (Desmodium adscendens) possède une action hépato-protectrice et antiallergique. Par ailleurs, elle soutient les défenses naturelles, ainsi que les douleurs musculaires et celles des voies urinaires.

A lire aussi : La phytothérapie pour traiter l'arthrose du chat

La rhubarbe chinoise (Rheum palmatum) agit, quant à elle, comme un laxatif ou, à l’inverse, un anti-diarrhéique en fonction de la dose employée. C’est la racine de la plante qui est utilisée, car ses feuilles présentent une certaine toxicité pour le chat.

Calmante, antihistaminique et spasmolytique, la fumeterre (Fumaria officinalis) a, elle aussi, de précieux services à rendre à la santé du chat. A condition toutefois de n’y avoir recours que dans le cadre de courtes cures, en raison de sa richesse en alcaloïdes. Elle est également à éviter si le chat souffre d’insuffisance hépatique ou encore d’hypertension artérielle.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !