Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

La maladie des griffes du chat

La maladie des griffes du chat est l’une des pathologies félines les plus connues. Notamment, car elle fait partie des maladies transmissibles à l’homme. En effet, il s’agit d’une zoonose, même si elle est généralement sans gravité pour les humains, mais aussi pour les chats, qui ne sont que simples porteurs de l’infection. Nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir sur elle.

Le nom scientifique de la maladie des griffes du chat est « lymphoréticulose bénigne d’inoculation ». Il s’agit d’une pathologie causée par la bactérie Bartonella henselae. Son origine ne provient pas des chats, mais des puces qui, en envahissant le pelage des félins, transmettent un germe qui va s’étendre sur la peau et venir investir la partie buccale du félin. En effet, c’est surtout par la bouche que se transmet, du chat à l’homme, la maladie.

La transmission

La Bartonellose se transmet de chat en chat, sans que ces derniers ne soient apparemment « malades ». Ils sont d’ailleurs en bonne santé. Le chat devient un réservoir d’infection et transmettra la bactérie sans s’en rendre compte.

Elle se transmet généralement, comme son nom l’indique, par une griffure de votre chat. Cependant, elle peut aussi être attrapée par l’humain via une morsure ou un simple léchage. La bactérie, présente dans la bouche du félin, va investir les germes de la peau humaine.

Selon l’Assurance maladie, environ 4 à 6 cas sont détectés chaque année pour 100 000 habitants. Les enfants de moins de 20 ans ainsi que les personnes immunodéprimées sont les plus touchés par cette pathologie, encore une fois bénigne la majeure partie du temps.

Les symptômes

Ils apparaissent généralement une à 3 semaines après la morsure ou la griffure de l’animal.

A lire aussi : "Les problèmes respiratoires chez le chat"

  • Une rougeur apparaît au niveau de la griffure ou de la morsure. Il se peut que cette rougeur soit gonflée.
  • Des ganglions apparaissent à proximité de la zone de griffure ou de morsure. Par exemple, si vous êtes griffés au bras, des ganglions sous les aisselles sont le signe d’une réaction de votre système immunitaire.
  • De la fatigue peut se faire ressentir par les personnes atteintes de la maladie.
  • Il y a une perte d’appétit.
  • Vous ressentez des douleurs au niveau de la tête, des courbatures.
  • De la fièvre peut apparaître.

La plupart du temps, cette maladie apparaît et disparaît sans le moindre symptôme. Elle n’est donc pas toujours facile à identifier.

A de très rares reprises, le sujet peut subir des complications infectieuses. Elles touchent majoritairement les yeux, et débouchent sur des conjonctivites. Chez les personnes les plus fragiles, les organes vitaux comme le cœur, les poumons et le foie peuvent être atteints.

Les traitements

La confirmation du diagnostic, en fonction des symptômes présents, se fait par une prise de sang. Le traitement est, dans la majorité des cas, absent, car inutile. En effet, la maladie disparaît d’elle-même, aussi facilement qu’elle n’est arrivée.

Dans le cas où certains symptômes infectieux persistent, votre médecin vous prescrira des antibiotiques. Par ailleurs, des anti-inflammatoires permettront de soulager les éventuelles courbatures ou maux de tête.

De plus, une fois la maladie déclarée et éradiquée, l’humain est immunisé à vie. Il n’y a donc plus aucun risque de la contracter à nouveau.

Quelques précautions à prendre

Afin d’éviter de contracter cette maladie bénigne dans votre vie et celle de votre chat, le mieux est de l’anticiper.

Vous pouvez, par exemple, appliquer régulièrement un traitement anti-puces à votre félin. Cela lui évitera l’apparition des puces et de la bactérie responsable de la Bartonellose. Ne pas occulter le lavage des mains ou de la plaie en question après une morsure ou une griffure, et la désinfecter aussitôt. Apprendre à manipuler votre chat afin d’éviter le moindre risque de réaction de défense de sa part.

En résumé

La maladie des griffes du chat se transmet au chat par les puces et à l’humain par les griffures, morsures ou léchage de votre chat. Il s’agit d’une maladie bénigne, sans complication dans 95% des cas. Elle disparaît le plus souvent comme elle apparaît : silencieusement. De fait, cela ne demande aucun traitement. Le meilleur reste la prévention, aussi bien pour votre chat que pour vous. Le traiter régulièrement contre les puces et la meilleure façon de lutter contre cette pathologie.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !