5 bienfaits scientifiques sur le fait d'avoir un chat

Illustration : "5 bienfaits scientifiques sur le fait d'avoir un chat"

Adopter un chat, l’élever, le voir grandir et tisser des liens privilégiés avec lui… Tout cela constitue une merveilleuse expérience à tous les égards. Cela nous apporte également de multiples bienfaits au quotidien. Beaucoup d’entre eux ont même été démontrés scientifiquement.

La domestication du chat a commencé entre 7500 et 7000 av. J.-C. Depuis, lui et l’être humain ne se sont plus quittés. Choisi par nos lointains ancêtres tant pour son utilité (chasser les nuisibles…) que pour l’agréable compagnie qu’il procure, le chat a, au fil des générations et des sélections, gagné sa place au sein de nos familles pour en devenir un membre à part entière, tout comme le chien.

Plus récemment, la science a commencé à s’intéresser aux bienfaits associés au fait de vivre avec un chat sur la santé, et ce, sur le plan physiologique, mais aussi sur celui psychologique. Plus d’une étude a démontré ces vertus, comme la réduction du stress, l’amélioration de la pression artérielle ou encore de l’immunité.

Voici donc 5 manières qu’ont les chats d’agir positivement sur notre santé et notre bien-être.

1. Avoir un chat, c’est bon pour votre cœur

Parmi les bienfaits associés au fait d’avoir un chat sur notre organisme, ceux ayant trait à notre santé cardiovasculaire ont fait l’objet de plusieurs recherches scientifiques. Certaines d’entre elles ont porté sur les animaux de compagnie en général tout en citant les chats, tandis que d’autres se sont spécifiquement concentrées sur ces derniers.

Il y a, par exemple, cette étude réalisée à l’Université du Minnesota par une équipe de chercheurs menée par le professeur Adnan Qureshi, spécialiste en neurologie. Les conclusions de ces travaux ont été présentées en février 2008.

Les auteurs de l’étude en question ont analysé d’importantes quantités de données concernant 4435 adultes. Ils ont ainsi découvert que, statiquement, le risque de mourir d’une crise cardiaque était 40% plus élevé chez les personnes qui n’ont jamais eu de chat de leur vie.

Le professeur Adnan Qureshi, qui est d’ailleurs le fondateur d’un centre de recherche spécialisé dans les AVC (accident vasculaire cérébral), et ses collègues ont évoqué plusieurs pistes pour expliquer cette corrélation. Ils ont notamment suggéré que la présence du chat pouvait contribuer à réduire le stress et l’anxiété. Or, ces 2 facteurs sont connus pour leur impact notable sur la santé cardiovasculaire.

2. Caresser votre chat est très bon pour votre santé

Les chats adorent recevoir les caresses de leurs maîtres, pour peu qu’ils soient disposés à se laisser manipuler. Car, rappelons-le, un félin n’a pas envie qu’on le touche, il serait inutile d’insister. Mais il faut aussi savoir que caresser les chats comporte des bienfaits pour la personne qui le fait. D’ailleurs, vous avez aussi sans doute remarqué que vous vous sentiez beaucoup mieux en ayant votre ami félin sur les genoux et en le caressant.

Ce phénomène n’a pas non plus échappé aux scientifiques. Parmi ceux-ci, citons Dr Karen Allen et ses collègues chercheurs de l’Université d'État de New York à Buffalo, auteurs d’une étude présentée en novembre 1999 à l’occasion de la rencontre annuelle de l’American Heart Association.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Ils se sont rendu compte, en réalisant un suivi sur plusieurs dizaines de patients, que le fait de caresser un chat avait un effet apaisant en abaissant la pression artérielle. Ils ont même découvert que les caresses permettaient d’obtenir un meilleur contrôle de la pression artérielle qu’avec certains médicaments, dont les inhibiteurs de l’enzyme de conversion, chez les personnes sujettes à l’hypertension et soumises à des situations stressantes.

D’après la Docteure Karen Allen, en effet, « cette étude montre que si vous êtes hypertendu, un animal de compagnie est très bon pour vous lorsque vous êtes en état de stress. »

3. Les ronronnements sont excellents pour la respiration, les os…

Se soigner grâce aux ronronnements du chat ? Cela existe bel et bien. Leurs vertus thérapeutiques ont été scientifiquement prouvées et la discipline porte même un nom : la « ronron-thérapie ».

Un article a été consacré au sujet et publié dans la revue Scientific American. Leslie A. Lyons, de l’école de médecine vétérinaire à l’Université de Californie, y explique que les chats, en ronronnant, produisent des vibrations dont les fréquences sont situées entre 25 et 150 Hertz. Or, il a été démontré que cet intervalle de fréquences comportait de nombreux bienfaits sur notre santé. Elles sont même utilisées lors de certains types de soins. Elles contribuent à atténuer le stress, les symptômes de dyspnée (gêne respiratoire), les sensations douloureuses et le risque de crise cardiaque. Ces fréquences sont aussi connues pour leur effet bénéfique sur la densité et la santé osseuses.

4. Les bienfaits du chat sur les enfants

La présence d’un chat est bénéfique à plus d’un titre vis-à-vis des enfants. Un article intéressant aborde cet aspect dans la revue American Human.

L’impact positif du chat sur les tout petits ne concerne pas que leur santé. L’influence est également observée sur la construction de leur personnalité et le développement d’aptitudes sociales.

Sur le plan sanitaire, la proximité des chats participe à renforcer l’immunité des enfants. Elle aide également ceux en bas âge d’être mieux armés face aux allergies et à l’asthme.

Parallèlement, les enfants qui grandissent avec un ou plusieurs chats acquièrent plus facilement des notions telles que la responsabilité, l’empathie et le respect d’autrui. Autant de qualité qui en font de meilleurs adultes.

A lire aussi : L'arrivée d'un bébé et le chat

5. Le chat est aussi le meilleur ami des personnes âgées

Les bienfaits associés au chat concernent aussi les séniors. Sur le plan psychologique et émotionnel, tout d’abord, la compagnie des félins permet aux personnes âgées, vivant souvent seules, à mieux supporter la solitude justement. En outre, le fait de devoir s’en occuper (les différentes tâches liées à l’alimentation, les soins, les jeux…) les aide à préserver une certaine activité et à structurer leurs journées.

Côté santé, les chats permettent à nos aînés de réduire leur tension artérielle et de profiter d’une meilleure qualité de sommeil, entre autres bénéfices.

Un article consacré à ce sujet a été publié en août 2017 dans la revue Frontiers in Psychology.

0 partage

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 31/08/20

    Bonjour, j'ai une femelle Siamoise de 5 ans qui nous aime tant que jamais elle nous a donné un coup de griffe. Cette cohabitation entre nous et nos deux chiens n'ont que bonifier nos relations. Ils sont notre raison de vivre, Loyauté, fidélité, et bienveillance en sont les meilleurs témoins.

     Répondre  Signaler


Articles en relation