Un chat errant s’invite dans une classe de CE2 et décide de ne plus jamais la quitter

Dans un petit coin d’Izmir, en Turquie, les écoliers ne jurent que par Tombi : un chat errant ayant élu domicile dans leur classe. Le matou a égayé le quotidien de centaines d’élèves pendant de nombreuses années.

Illustration : "Un chat errant s’invite dans une classe de CE2 et décide de ne plus jamais la quitter"

C’est en 2018 que Tombi a franchi la porte d’une école primaire d’Izmir pour la toute première fois. À l’époque, le chat roux errait dans les rues de la ville turque à la recherche de nourriture et d’attention.

L’ami des enfants

Dès les premiers instants, le chat s’est montré amical et affectueux envers les élèves. Il s’approchait d’eux pour leur demander des caresses, et il ne s’est pas arrêté là.

Après avoir passé plusieurs semaines dans la cour de récré, Tombi est devenu un élève, lui aussi ! Il a intégré une classe de CE2, et « les enfants l’ont beaucoup aimé », a confié Özlem Pinar Ivascu, leur institutrice, à The Dodo.

Illustration de l'article : Un chat errant s’invite dans une classe de CE2 et décide de ne plus jamais la quitter

Özlem Pinar Ivascu

On pourrait croire qu’avoir un chat en classe soit une source de distraction pour les élèves… Pourtant, Tombi a eu l’effet inverse. Les enfants n’ont jamais été aussi enthousiastes à l’idée de se rendre à l’école, et ont fait preuve d’une meilleure concentration.

« Depuis que Tombi est là, les enfants arrivent à l’heure à l’école et ils s’occupent de lui. C’est une bonne chose pour eux », explique Özlem. En parallèle, l'institutrice l’a amené chez le vétérinaire pour s’assurer qu’il était en bonne santé et l’a fait vacciner.

Illustration de l'article : Un chat errant s’invite dans une classe de CE2 et décide de ne plus jamais la quitter

Özlem Pinar Ivascu

Le matou profite de cette expérience, lui aussi ! Il a enfin un lieu sûr pour dormir et passer ses journées, avec des bols remplis d’eau et de nourriture, ainsi que de nombreux amis prêts à veiller sur lui.

Tout se passait à merveille, et pourtant, un petit problème a bien failli mettre fin aux aventures de Tombi.

Une plainte déposée

Après avoir appris que le chat était en liberté dans la classe, les parents d’un élève ont déposé une plainte auprès des responsables de l'école, affirmant que Tombi pouvait présenter un risque sanitaire pour les enfants.

Illustration de l'article : Un chat errant s’invite dans une classe de CE2 et décide de ne plus jamais la quitter

Özlem Pinar Ivascu

Le matou n’a pas eu d’autre choix que de partir. Un crève-cœur aux yeux de tous. « Nous avons trouvé un foyer pour Tombi et il y est resté 3 jours, mais il n'était pas heureux. Il ne mangeait plus, raconte Özlem. Je l'ai donc accueilli chez moi, mais là aussi, il n'était pas très heureux. »

Pour trouver une solution, Özlem a décidé de raconter la mésaventure du matou sur les médias sociaux. À partir de là, l'histoire de Tombi s'est répandue comme une traînée de poudre ! « Cela a suscité beaucoup d'attention dans tous les journaux télévisés, a déclaré Özlem. J'ai reçu le soutien de nombreuses personnes, y compris de mon directeur. »

Tombi de retour à l’école

Finalement, les parents qui avaient porté plainte ont changé d’avis, et Tombi a pu revenir en classe. « Les enfants étaient très soulagés de le retrouver, se réjouit Özlem, et il est à nouveau heureux d'être avec les enfants. »

Illustration de l'article : Un chat errant s’invite dans une classe de CE2 et décide de ne plus jamais la quitter

Özlem Pinar Ivascu

Le chat roux a égayé le quotidien de centaines d’élèves pendant des années, avant de prendre son envol vers de nouveaux horizons. Aujourd’hui, Tombi a déménagé à l’étranger en compagnie d’Özlem, avec laquelle il est en train d’écrire le nouveau chapitre de sa vie.

A lire aussi : Un homme se rend dans un magasin de bricolage et y rencontre un chaton décidé à le suivre à la trace (vidéo)

Illustration de l'article : Un chat errant s’invite dans une classe de CE2 et décide de ne plus jamais la quitter

Özlem Pinar Ivascu

5 commentaires