Un chat alerte sa propriétaire en détectant son cancer du sein

Illustration : "Un chat alerte sa propriétaire en détectant son cancer du sein"

Les capacités olfactives des chiens, capables de détecter des choses qu’il nous est impossible de percevoir, sont souvent mises en avant. Mais les chats aussi sont dotés de compétences impressionnantes. L’histoire qui va suivre en est la preuve.

Oggy est un vieux chat âgé de 15 ans, sauvé et adopté par une femme répondant au nom de Kate King-Scribbins. Le félin au pelage noir et blanc est connu pour être très câlin. Il adore se blottir tendrement dans les bras de sa mère adoptive, qu’il affectionne plus que tout.

© Kate King-Scribbins

Mais depuis quelque temps, Oggy restait littéralement collé à sa maîtresse. L’animal s’allongeait sur le côté gauche de la poitrine de Kate. Cette dernière a essayé de le diriger ailleurs. Vaine tentative : le chat a insisté pour conserver sa place.

© Kate King-Scribbins

Le chat aurait flairé la tumeur

Oggy a adopté le même comportement pendant plusieurs mois. Kate King-Scribbins ne se doutait pas que son compagnon à 4 pattes tentait de la prévenir du danger qui la guettait.

© Kate King-Scribbins

Un matin, elle s’est réveillée avec une douleur intense dans le corps. Un examen médical a révélé une grosseur inquiétante. Plus tard, le diagnostic est tombé : Kate souffrait d’un cancer du sein de stade 3, rapporte Bored Panda.

© Kate King-Scribbins

Interventions chirurgicales, séances de chimiothérapie et de radiothérapie ont fait partie de son quotidien. Le chat a continué à s’allonger au même endroit durant toute la durée du traitement. Après une ultime opération, Oggy a cessé de se blottir sur la partie gauche de sa poitrine. Et pour cause : la tumeur avait disparu.

A lire aussi : Un passant découvre un chaton chétif sous un amas de rochers. Pour le récupérer, il lance un appel à l’aide sur les réseaux sociaux

© Kate King-Scribbins

Kate est consciente que certaines personnes demeurent sceptiques quant à la possibilité que le félin ait diagnostiqué sa maladie. Mais pour elle, c’est une évidence.

0 partage
"Après l'accident de mon petit Neko, mon jeune chat percuté par une voiture, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chat à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Roxane, Villejuif)

Si vous aimez votre chat, faites comme Roxane, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

3 commentaires