Refusant la vie de chat d'intérieur, il sort quotidiennement pour rendre visite à ses voisins et devient la mascotte de son quartier

Arlo a tout pour être heureux chez lui ; une famille qui l’aime, de la nourriture, des jouets… Pourtant, ce chat passe beaucoup moins de temps à la maison que dehors. Il s’invite chez les voisins, dans les magasins et se sert dans les gamelles de ses congénères. Le félin est si connu et apprécié dans sa ville qu’il en est devenu la mascotte.

Illustration : "Refusant la vie de chat d'intérieur, il sort quotidiennement pour rendre visite à ses voisins et devient la mascotte de son quartier"

Quand Sioned Warwick, 29 ans, avait offert un chaton British Shorthair à sa fille pour Noël il y a quelques années, elle s’attendait à ce qu’il devienne un parfait chat d’intérieur. Arlo s’est révélé être tout sauf cela, comme le raconte Wales Online.

La famille vit à Brynmill dans la banlieue de Swansea, ville côtière du sud du pays de Galles. La grande majorité des habitants connaissent Arlo et l’accueillent à bras ouverts lorsqu’il s’invite chez eux. Il s’agit, en effet, de l’activité favorite de ce chat, qui passe nettement plus de temps à l’extérieur du domicile de sa propriétaire qu’à l’intérieur.

Illustration de l'article : Refusant la vie de chat d'intérieur, il sort quotidiennement pour rendre visite à ses voisins et devient la mascotte de son quartier
Sioned Warwick

La mascotte de Brynmill

Celui qui l’on surnomme « la mascotte de Brynmill » s’est toujours arrangé pour se retrouver dehors, malgré toutes les précautions prises par sa maîtresse. « Nous avons mis à sa disposition un tas d'arbres à chat et d'autres jouets sensoriels pour qu'il puisse jouer à l'intérieur, mais il préfère s’asseoir sur le rebord de la fenêtre, cherchant clairement à sortir. Il est obsédé par l'idée d’aller dehors », confie Sioned Warwick.

Les aventures quotidiennes d’Arlo à travers les rues de Brynmill commencent systématiquement par une petite visite au magasin d’articles de bricolage et de jardinage du coin. Il y va tous les jours « parce qu’ils vendent de la nourriture pour chat et il en aime l’odeur », explique sa propriétaire. Ce que confirme un employé de la boutique : « Il se faufile dans le rayon nourriture, puis il miaule très fort quand il n’aime pas ce qu’on lui donne. Il a donc désormais sa propre gamelle de nourriture chez nous ».

Illustration de l'article : Refusant la vie de chat d'intérieur, il sort quotidiennement pour rendre visite à ses voisins et devient la mascotte de son quartier
Sioned Warwick

Il traîne aussi assez fréquemment du côté de la laverie et de la boulangerie, puis va se promener tranquillement chez des voisins au gré de ses envies. Il n’hésite d’ailleurs pas à piocher dans les écuelles de leurs chats. Le British Shorthair aime également s’introduire dans les nombreux logements étudiants du quartier, où il est toujours très bien accueilli.

Illustration de l'article : Refusant la vie de chat d'intérieur, il sort quotidiennement pour rendre visite à ses voisins et devient la mascotte de son quartier
Sioned Warwick

Entre reconnaissance envers les hôtes d’Arlo et inquiétude pour sa sécurité

Si Sioned Warwick apprécie le fait que les gens soient si bienveillants et attentionnés envers son chat, elle ne peut s’empêcher d’être inquiète. Elle a constamment peur qu’il arrive quelque chose à Arlo ou que quelqu’un essaie de le garder.

La mère de famille doit régulièrement rappeler qu’elle est la propriétaire de ce chat et qu’elle en prend bien soin, notamment lorsqu’elle répond aux publications ou messages à son sujet qui sont nombreux sur le groupe Facebook consacré à Brynmill.

A lire aussi : Une chatte errante découvre la bienveillance dans les bras de celle qui s'est occupée d’elle pendant sa grossesse

Illustration de l'article : Refusant la vie de chat d'intérieur, il sort quotidiennement pour rendre visite à ses voisins et devient la mascotte de son quartier
Sioned Warwick

Des habitants lui écrivent quotidiennement pour la rassurer en lui disant qu’il est auprès d’eux et prend son petit déjeuner, par exemple. Sioned Warwick essaie tant bien que mal de retenir Arlo, mais elle sait mieux que quiconque qu’il est difficile de l’amener à se comporter contre sa nature. « Il aime simplement passer ses journées dehors et veut qu’on laisse faire son truc tranquille. Il adore la vie », conclut-elle.

1 commentaire