Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les aliments dangereux pour le chinchilla

La longévité de votre Chinchilla dépend en grande partie de la qualité de sa nourriture. Son régime alimentaire doit être strict et correspondre à celui d’un herbivore qui se respecte. Dès lors, il existe pléthore d’aliments interdits. Ils peuvent être simplement dangereux pour son transit intestinal, ou tout simplement pour sa santé en elle-même, car certains se révèlent toxiques. Nous vous donnons une liste non exhaustive.

Votre Chinchilla doit ingérer quotidiennement du foin ainsi que des granulés. Il s’agit des 2 aliments essentiels à son développement et au maintien de sa santé. Toute nourriture superflue (légumes, fruits) doit lui être offerte avec parcimonie et très ponctuellement. A chaque fois, il faut que le sucre soit absent. De toute façon, votre chinchilla doit être nourri comme s’il était dans son milieu naturel. Et ce dernier lui offre très peu de nourriture.

Les bois interdits

Votre chinchilla est particulièrement sensible aux bois qui lui sont donnés. S’il arrive à digérer relativement correctement la plupart des bois provenant d’arbres fruitiers, ce n’est pas le cas de tous les bois.

Ainsi, vous éviterez de lui donner du bois de bouleau, de cèdre, de chêne, d’épicéa, d’eucalyptus, de genévrier, de noyer, de réglisse, de sapin, de saule pleureur, de sureau et de tilleul. Du côté des bois fruitiers, l’abricotier est à bannir, car toxique, le brugnonier aussi, tout comme le cerisier, l’oranger, le pamplemoussier, le pêcher et le prunier.

Vous remarquez que les bois provenant des agrumes ne sont pas bons. En effet, les agrumes et la majorité des fruits frais sont à proscrire de son alimentation. Ils sont souvent trop acides et surtout trop sucrés.

Les légumes interdits

Tous les légumes donnés à votre chinchilla doivent l’être en petite quantité, assez occasionnellement et surtout non humidifiés. En effet, une trace d’humidité peut provoquer des diarrhées chez votre rongeur. Ainsi, la grande majorité des légumes peut lui être donnée. Ce n’est pas le cas des légumes suivants : l’avocat, les baies de gui, le chou-fleur, le gland, le marron d’Inde ainsi que la pomme de terre ne sont pas à inclure dans son régime alimentaire. L’avocat et le chou-fleur ont notamment des effets néfastes pour son système nerveux.

Des graines toxiques

Votre chinchilla ne doit en aucun car prendre un petit apéritif avec vous. En effet, de nombreuses graines sont très mauvaises pour sa santé et peuvent entraîner de profondes maladies hépatiques. Il convient donc d’éviter les cacahuètes, la noisette, l’amende, les céréales ainsi que les simples noix. Les graines de blé sont aussi à proscrire de son alimentation.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

D’autres aliments à oublier

Bien évidemment, cet herbivore n’a besoin d’aucune protéine animale. La viande n’est donc pas à inclure dans son régime alimentaire. Ce dernier n’a également et surtout pas besoin de chocolat. La théobromine peut être fatale à votre furet, même en petite quantité. L’oignon, l’ail et l’échalote réduisent ses globules rouges et peuvent le conduire à la mort assez rapidement. Enfin, vous éviterez de lui donner du tabac ou encore une goutte d’alcool voire du café. En plus de dérégler son système digestif, vous mettrez en péril ses organes vitaux et son système nerveux.

Des plantes toxiques

En plus des bois, fruitiers ou non, toxiques, votre chinchilla ne devra jamais avaler les plantes suivantes, qui sont particulièrement toxiques pour lui : le philodendron, le dieffenbachia, l’aconit, l’anémone, l’anagallis, la belladone, le bouton d’or, la ciguë, le colchique et même le coquelicot, l’euphorbe, la fougère, la jonquille, ou encore le mercuriale, le mouron, la moutarde, le muguet, le pavot, la primevère, la renoncule et la stramoine.

A lire aussi : "Que mange un Chinchilla ?"

Que faire face à une intoxication alimentaire ?

Votre chinchilla peut avaler par inadvertance l’un des aliments cités ci-dessus. Dans ce cas, votre réactivité est prépondérable. Peu importe, s’il ne souffre que de diarrhées ou de vomissements (intoxication bénigne), ou d’étourdissements, de convulsions, de léthargie (intoxication grave), vous devez réagir immédiatement.

Vous devez emmener votre rongeur chez le vétérinaire, en sachant exactement ce qu’il a mangé et quelle quantité. Plus vous arriverez à vous montrer précis, plus le vétérinaire aura une chance d’aider votre chinchilla à s’en sortir. Parfois, malheureusement, l’intoxication se révèle fatale. Surtout quand elle touche les organes vitaux comme le foie, les reins, le cœur, les poumons ou le cerveau.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !