Combien coûte un furet et où l’acheter ?

Avez-vous les moyens de vous offrir un furet ? Êtes-vous en capacité de vous en occuper tout au long de sa vie et de subvenir à ses besoins ? Avez-vous conscience qu’un furet demande une attention aussi bien sur le plan émotionnel qu’au niveau financier ? Si vous n’en avez pas la moindre idée, nous vous conseillons de lire ces informations qui vous éclaireront sur le coût d’un furet et sur l'endroit où l’adopter.

Illustration : "Combien coûte un furet et où l’acheter ?"

L’adoption d’un furet peut se faire dans plusieurs lieux. Ces derniers déterminent également le coût de votre futur protégé, mais pas seulement. En effet, le coût de votre furet variera en fonction de sa provenance, de son pedigree, de sa demande, puis de son quotidien en votre compagnie et des nombreux frais qui peuvent en découler.

Le coût à l’achat

À l’achat, le prix d’un furet peut varier sensiblement en fonction de plusieurs facteurs. Il convient de savoir que chaque vendeur, éleveur ou particulier a la liberté de vendre son furet au prix qu’il veut.

Tout dépendra, dans un premier temps, de son origine. Le prix ne sera pas le même entre un furet albinos, un putoisé et un angora. Son coût sera différent s’il a été vacciné, stérilisé et vermifugé ou non. Dans le cas inverse, ce sera à vous de procéder à ces examens médicaux. Alors, forcément, le prix du furet sera moitié moins cher.

Enfin, il faut savoir qu’un furet est généralement plus cher en animalerie. De plus, les femelles sont souvent plus chères que les mâles. Il vous en coûtera généralement entre 50 et 400 €. Les angoras sont les plus prisés et les plus onéreux.

Le coût des accessoires

Avant l’achat de votre furet, pensez à anticiper et à préparer son arrivée. Ainsi, vous devez dans un premier temps vous acquitter de sa cage. Pour une neuve, ne lésinez pas sur son espace et son confort. Votre furet vous en sera reconnaissant. Ainsi, elle devrait vous coûter aux alentours de 150 à 200 €.

En plus de la cage, vous devez vous procurer des accessoires, comme un harnais et une laisse pour les balades, ainsi qu’une caisse de transport, idéale pour se rendre chez le vétérinaire. En plus de cela, des accessoires pour sa cage seront primordiaux (hamac, tuyaux, maisonnette…). Comptez plus d’une centaine d’euros.

Dans sa cage, votre furet devra disposer d’une litière de qualité. Ainsi, optez pour du chanvre ou du lin, que l’on peut trouver entre 3 et 5€ par mois.

En termes de nourriture, votre furet ingèrera au moins 1 kg de croquettes par mois. Privilégiez la meilleure qualité possible, notamment pour réduire les pathologies potentielles. De fait, cela vous coûtera entre 10 et 15 € chaque mois. À ce prix, ajoutez des friandises (5 €).

S'agissant d'un carnivore, vous pouvez également opter pour un régime BARF, c'est-à-dire un mélange de viande crue. Attention cependant : veillez à ce que les repas répondent à tous les besoins nutritionnels du furet. Comptez environ 15 € par mois.

Oui, votre animal vous coûtera un peu cher, surtout la première année avec son achat et le coût de tous les accessoires obligatoires pour son train de vie. Qui plus est en ajoutant les frais liés à sa santé…

Les frais médicaux

C’est l’autre grand axe des dépenses pour votre furet. Les frais médicaux représentent une bonne partie de son coût. Bien évidemment, cela peut rapidement chiffrer si votre animal présente une ou plusieurs maladies.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Tout d’abord, il conviendra de faire pucer votre furet (50 € environ), mais aussi de le faire castrer (entre 80 et 100 €) ou stériliser pour une femelle (entre 100 et 150 €). Tout dépend s’il l’a déjà été avant son achat ou pas.

Plusieurs vaccins sont nécessaires (environ 15 € chacun) et une visite annuelle doit être effectuée. Elle vous en coûtera une cinquantaine d’euros, parfois moins, chez un spécialiste NAC.

Bien évidemment, toute chirurgie se chiffrera en centaines d’euros. Les traitements médicamenteux peuvent aussi être lourds.

Le lieu d’achat

Votre furet peut être acheté dans divers endroits, qui ne sont pas tous recommandables en raison des conditions de vie des furetons. Explications.

  • Un éleveur professionnel

C’est le meilleur choix à faire. Un éleveur est avant tout un passionné qui sait prendre soin des furets et furetons qui l’entourent. Ses portées sont contrôlées, dans le respect de l’espèce. Il fait attention à ne pas mélanger les races et surtout à les préserver.

Les conditions de vie sont souvent excellentes, tout comme la nourriture donnée. Ainsi, il est rare d’observer des maladies chez les furetons des éleveurs. Et s’il existe des charlatans, nous vous suggérons de toujours vous déplacer sur les lieux pour apprécier, vous-même, l’environnement dans lequel évolue votre futur protégé.

  • Un particulier

Faites attention au furet que vous adoptez. Un particulier n’est pas toujours au fait des races et encore moins des mélanges à ne pas favoriser. Surtout, les furetons peuvent naître d’un accouplement consanguin s’il n’a pas fait attention à séparer une fratrie. Des maladies héréditaires ou des tares génétiques sont aussi possibles.

Vous devez vous montrer vigilant et toujours aller sur place pour vérifier l’état de votre futur furet. Il n’est pas question de choisir un animal via Internet. C’est le meilleur moyen de tomber sur un marchand de tapis.

  • En animalerie

Les conditions de détention sont souvent déplorables. Les furets sont entre eux, mélangés, sans distinction entre mâles et femelles. La consanguinité est légion dans les animaleries, qui sont souvent débordées pour prendre correctement en charge leurs animaux.

Ainsi, vous devez éviter à tout prix d’acheter les animaux là-bas. Ils présentent souvent des maladies et ne sont pas bien socialisés.

A lire aussi : Le furet est-il fait pour moi ?

  • En refuge

Il existe de nombreux furets abandonnés et recueillis dans des refuges. Ces animaux se redécouvrent grâce à l’aide précieuse des soigneurs et sauveteurs. Ces derniers font tout pour redonner confiance au furet, rétablir une relation entre lui et l’humain.

C’est l’occasion, pour vous, de donner une seconde chance à cet animal.

En résumé

Le coût d’un furet dépend grandement de son origine et de son lieu d’achat. Un lieu qui ne doit pas être l’animalerie, où le furet est bien plus cher que d’ordinaire, souvent en mauvaise santé et dans un mauvais état général. Privilégiez un éleveur professionnel ou un refuge. Dans tous les cas, votre furet vous coûtera plus cher la première année que les suivantes, à moins qu’il ne développe des maladies, faisant augmenter les frais vétérinaires.

4 commentaires