Les blessures chez le furet

Illustration : "Les blessures chez le furet "

Le furet est un animal intrépide capable de se blesser facilement. Poussé par sa curiosité, cet aventureux petit mustélidé se met parfois involontairement en danger. Quels sont les accidents les plus fréquents chez le furet dans un environnement domestique et comment les éviter ?

Furet : attention aux chutes !

C'est bien connu, les furets adorent courir et grimper partout. Pour autant, ils n'ont pas toujours la notion du danger.

De nombreux furets sont malheureusement décédés en tombant par la fenêtre. En présence de votre furet, veillez donc à ce que toutes les aérations soient fermées. Le furet est très rapide et vous pourriez bien le voir plonger dans le vide sans pouvoir le rattraper...

D'autres chutes, moins graves, mais tout de même dangereuses, sont fréquentes chez le furet. En effet, votre petit compagnon n'hésitera pas à monter sur les meubles, dans les placards, au-dessus du frigo, sur le plan de cuisine... Autant d'endroits qui peuvent s'avérer dangereux !

En tombant, un furet peut se blesser : saignements, fractures, voir même traumatismes crâniens, les conséquences sont multiples.

Si votre animal est dans un état grave, il faudra se diriger en urgence chez le vétérinaire. Il en va de même si l'animal boîte, ne se comporte pas normalement, ou semble avoir mal sans savoir pourquoi.

Cependant, s'il ne s'agit que d'un petit bobo, vous pourrez facilement le soigner avec un peu de coton et d'eau oxygénée.

Ingestion d'un corps étranger : un problème fréquent chez le furet

Le furet est un vrai petit gourmand. Bien que strictement carnivore, il peut ingérer des substances non comestibles par simple curiosité. Pour éviter les accidents, il est recommandé de ne pas laisser traîner ni les petits objets ni les ingrédients dangereux.

Le furet adore chiper les accessoires qui l'entourent. Tel un vrai bébé, il suffit de quelques secondes pour qu'il les mettent à la bouche. Bien sûr, le risque principal est l'étouffement ! Si l'animal n'arrive plus à respirer, c'est évidemment une urgence vitale.

Face à un furet qui s'étouffe, il est important de connaître les premiers gestes de secours. Il est nécessaire de masser délicatement la gorge et les poumons de l'animal à l'aide d'un seul doigt, de manière à suivre le sens inverse de la trachée. L'objectif est de permettre au corps étranger d'être expulsé.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Même en l'absence d'urgence vitale, une toux, des difficultés respiratoires, des vomissements à répétition, une léthargie, de la constipation doivent également vous inquiéter et nécessitent une visite urgente chez le vétérinaire. Ils peuvent être le signe d'une occlusion intestinale ou d'un objet coincé quelque part.

Les risques de noyade, de brûlures et d'électrocution

La vie domestique est parsemée de nombreux dangers pour nos petits compagnons à poils. C'est la raison pour laquelle le furet doit toujours sortir sous surveillance. Malheureusement, malgré toute la bonne volonté du monde, il arrive parfois que l'on ne puisse pas tout contrôler...

Parmi les accidents les plus fréquents, on retrouve bien sûr les noyades, les brûlures et les électrocutions. Les furets peuvent facilement toucher les prises électriques, s'approcher un peu trop près d'une baignoire remplie d'eau ou marcher par mégarde sur des plaques de cuisson chaudes... Résultat : la blessure est quasiment inévitable. Elle peut même parfois s'avérer très grave.

Pour éviter ces situations désastreuses, voici quelques conseils : placez des cache-prises dans toutes les prises électriques accessibles à votre animal. Sans oublier que le furet adore grimper, et peut donc même accéder aux prises en hauteur. De même, ne sortez pas l'animal de sa cage lorsque vous faites la cuisine, le ménage, ou quand vous prenez un bain. Lorsque votre furet est en liberté, vous devez être pleinement disponible pour le surveiller. Si ce n'est pas le cas, veillez à lui proposer un espace de la maison réduit, mais sans le moindre danger.

Le furet et l'intoxication alimentaire

Toujours en raison de leur gourmandise légendaire, le furet peut également attraper des intoxications alimentaires. Ces dernières ont généralement lieu lorsque l'animal avale un produit comestible, mais inadapté à son système digestif.

A lire aussi : Faut-il stériliser son furet ?

Il peut par exemple s'agir de bonbons, de produits industriels sucrés, de chocolat, mais aussi de plantes toxiques comme la sève, l'iris, le bégonia, ou encore le laurier rose.

Notez que plus le produit est ingéré en grande quantité, et plus les risques d'intoxication sont importants.

Les signes d'une intoxication alimentaire peuvent être variés : diarrhées, vomissements, tremblements, fatigue intense, voir même convulsions dans les cas les plus graves. Face à ces symptômes, vous devez consulter en urgence votre vétérinaire.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !