Adopter un furet

Illustration : "Adopter un furet"

Nul ne peut résister devant l'adorable bouille d'un furet. Aux allures de peluche vivante, il séduit chaque année de nombreux foyers. Pour autant, cet animal aux besoins spécifiques ne convient pas à tout le monde. Avant d'adopter un furet, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Découvrons lesquels...

Le furet, un intrépide petit curieux

Il faut le savoir, le furet est un incorrigible petit curieux. Avide de découvertes, il aime explorer les moindres recoins de son environnement. Intrépide, il n'a pas peur de partir à l'aventure, parfois même sans réelle conscience du danger.

En liberté, le furet n'hésitera pas à mettre la maison sens dessus-dessous. Il peut, par exemple, vous piquer de petits objets, mettre son nez dans les placards ou encore plonger au beau milieu du panier à linge.

Malgré tous ses efforts, le furet n'est que rarement totalement propre. Il lui arrive donc malheureusement parfois de faire ses besoins un peu partout, ce qui forcément ne plaît pas à tout le monde.

Vous l'aurez compris, adopter cette boule de poils demande une certaine dose de lâcher-prise ! Si vous êtes maniaque ou très à cheval sur le ménage, il vaut certainement mieux vous tourner vers un autre animal de compagnie.

Furet : attention les doigts !

Impossible de s'en douter au regard de sa mignonne frimousse, mais le furet peut s'avérer être un petit mordeur. En effet, avant l'âge de 6 mois, le furet n'hésite pas à mordiller son maître. Il ne tient pas réellement à lui faire mal, mais peut causer de réelles blessures en raison de ses dents aiguisées.

Aux alentours de 9 mois, avec la puberté, le furet peut également devenir plus agressif. De manière générale, le furet n'hésite pas à se défendre à l'aide de sa dentition. Il suffit parfois d'un geste brusque pour se faire mordre le bout du doigt par un furet...

Le furet est donc un animal qui demande beaucoup d'éducation. Il faudra vous armer de patience, de fermeté et de douceur pour apprivoiser pleinement votre petit compagnon.

Le furet n'est donc pas adapté aux enfants en bas âge. Il est vivement déconseillé de faire cohabiter un furet avec un enfant de moins de 7 ans.

Il ne correspondra pas non plus aux personnes qui ont tendance à s'énerver facilement ou qui n'ont pas beaucoup de temps à accorder à leur futur animal. Sociabiliser son furet n'est pas un sprint, mais une course d'endurance. Il ne s'agit pas non plus d'entrer dans un rapport de force, mais de sécuriser l'animal en lui offrant un cadre adapté, clair et précis.

Comment préparer l'arrivée de son furet ?

La cage du furet

Avant toute chose, sachez qu'un furet ne peut pas toujours vivre en cage. Il a absolument besoin de liberté quotidienne. Il sera indispensable de le laisser gambader dans la maison au minimum 3 heures par jour. Moins le furet sera enfermé, et plus il sera heureux.

L'achat d'une cage pour le furet reste tout de même inévitable. En votre absence, votre furet sera plus en sécurité dans son habitat.

La cage de votre furet devra mesurer au minimum 1 mètre de longueur sur 1 mètre de largeur, ainsi que 60 centimètres de profondeur. Attention à l'espacement entre les barreaux, qui ne doit pas dépasser 3 centimètres, au risque de voir votre animal s'enfuir.

Il est préférable d'éviter les cages en plastique ou en plexiglas. Ces dernières ne permettent généralement pas assez d'aération. Privilégiez plutôt une cage métallique.

Le système de fermeture de la cage doit être relativement complexe. En effet, le furet, au même titre que le rat, est un animal particulièrement vif et intelligent. En vous observant, il peut facilement apprendre à ouvrir sa cage dans l'espoir d'aller explorer les environs !

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Au sein de la cage, le furet doit pouvoir s'amuser. N'hésitez pas à lui installer quelques hamacs. Le furet raffole de ces accessoires pour escalader et se reposer ! Vous pouvez également lui proposer des tunnels qui lui permettront de jouer à cache-cache. Les furets apprécient aussi les cages constituées de différents étages, lui permettant à la fois des exercices physiques et de nombreuses découvertes.

L'alimentation du furet

Avis aux végétariens et végétaliens, le furet n'est pas pour vous ! En effet, cet animal est un carnivore strict. Il se nourrit uniquement de produits animaux. Il est donc indispensable de lui donner régulièrement de la viande fraîche de haute qualité qu'il prendra plaisir à déchiqueter.

Certains propriétaires de furet optent pour les croquettes qui semblent plus pratiques. Pourtant, la plupart des croquettes pour furet sont trop riches en glucides. Il est donc préférable de garder l'option croquettes pour des situations exceptionnelles, comme les vacances. De même, ne donnez jamais de croquettes pour chat ou pour chien à votre furet, car ces dernières ne sont pas adaptées à ses besoins !

Enfin, on évite les fruits et les légumes qui n'apportent rien nutritionnellement à votre animal. On bannit également le chocolat, les produits sucrés et industriels, ou encore le lait qui peuvent s'avérer toxiques pour le furet.

La vie affective du furet

Le furet apprécie-t-il les câlins ? Oui et non. Un furet apprivoisé peut parfois aimer se blottir dans les bras de son maitre. Cependant, le furet reste un animal indépendant et avide de découvertes. Il a plutôt tendance à ne pas tenir en place !

Pour son bien-être, le furet doit pouvoir régulièrement sortir de sa cage et jouer avec vous. Il préfèrera sans aucun doute apprendre des tours en échange d'une petite friandise plutôt que de se laisser caresser de longues heures sans bouger.

Vous pouvez également investir dans différents accessoires pour votre furet. Cela peut sembler insolite, mais beaucoup de furets aiment... les arbres à chat ! Ce genre de jouet géant leur permet de se défouler tout en explorant de multiples cachettes.

Quoi qu'il en soit, c'est au fil du temps que vous gagnerez la confiance de votre furet. Montrez-vous donc attentif, doux et patient pour créer une belle relation avec votre petit compagnon à poils !

Adopter un furet est un véritable engagement

Les animaux, aussi mignons soient-ils, sont des êtres sensibles et conscients. Adopter un animal ne doit jamais être un choix pris à la légère. En adoptant un compagnon à poils, vous devenez entièrement responsable de sa survie comme de son bien-être. il faut donc mûrement réfléchir avant de sauter le pas.

Plus encore avec un furet, l'adoption représente un engagement à long terme. En effet, le furet est un animal qui vit longtemps. Il peut atteindre parfois les 12 ans. Il faut donc se projeter plusieurs années dans le futur avant de prendre une décision ! Si vous ne vous sentez pas prêt à assumer votre animal aussi longtemps, tournez-vous plutôt vers un rongeur avec une courte espérance de vie comme le hamster ou la souris.

A lire aussi : Le furet est-il fait pour moi ?

Faut-il prendre un ou deux furets ?

Contrairement aux rats ou aux lapins, le furet n'a pas forcément besoin de la compagnie de ses semblables. Si son maître lui consacre beaucoup de temps et s'investit pleinement dans la relation, il sera heureux !

De plus, le furet est un animal énergivore qui demande beaucoup d'éducation. Il est donc peut-être préférable de ne pas prendre deux animaux d'un seul coup, au risque de vous laisser dépasser par les événements. Ce conseil est d'autant plus valable pour les propriétaires novices...

Cependant, si vous avez un emploi du temps quotidien chargé, et que vous êtes un habitué des furets depuis de longues années, il vaut peut-être mieux opter pour deux animaux. Ils pourront ainsi jouer ensemble durant votre absence, et éviter l'ennui. Attention cependant à habituer vos furets à vivre ensemble dès le plus jeune âge. Un furet ayant longtemps vécu seul aura beaucoup plus de mal à accepter un nouveau congénère...

A propos de l'auteur :

0 partage

1 commentaire

Articles en relation