Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les aliments dangereux pour la gerbille

Votre gerbille mange-t-elle de tout ? A première vue, oui. En effet, il s’agit d’un rongeur omnivore qui apprécie autant l’alimentation carnée que les fruits ou encore les légumes. Cependant, tout n’est pas bon pour elle, qui n’a pas conscience de ce qu’elle peut ou non ingérer. Vous devez ainsi vous montrer prudent en lui offrant de la nourriture. Nous vous renseignons sur celle à éviter afin que la santé de votre animal de se détériore pas.

Omnivore ? Oui, la gerbille l’est, même si on peut également parler de granivore. En effet, elle sera assez friande de graines et mangera, à l’occasion, des fruits, des légumes et des insectes. Elle peut donc en apparence tout manger. Il existe toutefois des aliments qui lui sont interdits. De la nourriture qui peut endommager assez gravement sa flore intestinale voire, plus grave, ses organes vitaux et peut la conduire au décès.

Vous devez être prévenu du danger que peuvent contenir ces aliments, même donnés en très petite quantité.

Les aliments totalement toxiques

Dans un premier temps, il vous faudra oublier toute trace de chocolat. Aussi bon soit-il pour les humains, aussi mauvais il est pour les animaux et les rongeurs en particulier. Le chocolat contient de la théobromine, qui est une substance toxique. Les réactions vont de la diarrhée aux vomissements en passant même par des attaques cardiaques. A éviter, donc !

Vous éviterez également de lui donner du thé, du café et de l’alcool. Ces 3 boissons peuvent accélérer drastiquement son rythme cardiaque, déjà élevé en temps normal. Ils favoriseraient donc les attaques et peuvent aussi endommager son cerveau.

Les agrumes comme le citron, l’orange et le pamplemousse sont à proscrire de son alimentation, car ils peuvent avoir des répercussions négatives sur ses reins.

Aucun noyau de fruit (ou de légume) ne doit pouvoir être ingéré par votre gerbille. Les noyaux renferment une substance proche du cyanure. Même une petite quantité peut être fatale à votre animal.

Le nitrate contenu dans les épinards est mauvais pour sa santé, comme le salage trop important des chips et autres gâteaux apéritifs comme les cacahuètes, les amendes et les biscuits.

Par ailleurs, vous devez éviter de lui donner des œufs crus, qui contiennent de la salmonelle ainsi que des sucreries, qui favoriseront son embonpoint et son obésité, et pourrait développer du diabète.

A lire aussi : "Que mange une Gerbille ?"

Les pommes de terre sont des féculents à oublier, tout comme toute sorte de salades et les tomates ainsi que les haricots crus.

Les légumes et fruits interdits

Malgré son appétence pour les fruits et les légumes, votre gerbille peut en trouver des nocifs sur sa route. Il convient donc de les bannir de son potentiel régime alimentaire. La liste suivante doit disparaître de son alimentation : l’abricot, l’asperge, le céleri, le navet, la courge, la courgette le poivron, la pomme, le raisin, l’oseille, les fanes de pomme de terre et de tomate.

Les plantes toxiques

Votre domicile est peut-être envahi de plantes, votre autre passion. Il faut savoir que certaines d’entre elles sont réellement toxiques pour votre gerbille. En les avalant, elle s’expose à de graves problèmes de santé. Elle pourrait notamment mourir. Ainsi, il convient d’éviter d’installer des plantes à sa portée. Votre passion peut entraîner un accident et donc faire disparaître votre protégé. Les végétaux comme l'azalée, l'anthurium, l'aloé, le bouton d'or, la colchique, le dieffenbachia, la fougère, la jacinthe, le lierre, le manioc, le muguet, le narcisse, la primevère, la sauge ou encore la violette sont néfastes.

Que faire face à une intoxication alimentaire ?

Votre gerbille a malencontreusement avalé un aliment dangereux ou toxique. Il n’y a plus une minute à perdre. Vous devez immédiatement vous rendrez chez votre vétérinaire. Ce dernier sera à même de sauver votre animal s’il le peut. Certains types de nourriture sont malheureusement fatals dans la quasi-totalité des cas, peu importe l’intervention.

Au moindre symptôme d’une intoxication alimentaire (vomissements, diarrhées, constipation, étourdissements, léthargie), vous vous devez de prendre connaissance de l’aliment responsable de cela. Vous devez être capable de le dire à votre vétérinaire. Condition indispensable pour tenter de la sauver.

Les cas les plus graves sont quand les toxines ont atteint les organes vitaux de votre rongeur (cerveau, cœur, foie, poumon). Dans ces cas, il n’y a pas grand-chose à faire, sauf abréger les souffrances.

0 partage

Si vous aimez votre rongeur, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !