Combien coûte un serpent et où l’acheter ?

Illustration : "Combien coûte un serpent et où l’acheter ?"

L’achat d’un serpent ne doit pas se faire sur un coût de tête ni n’importe où. Le passionné que vous êtes doit avoir conscience des responsabilités qui lui incombent. Certaines races peuvent vivre jusqu’à 40 ans. Votre reptile deviendra donc un personnage central de votre vie pendant des années. Il aura également une incidence sur vos dépenses à court, moyen, et long-terme. Nous vous expliquons les principaux postes de dépenses.

Votre futur serpent a beau être une source de distraction pour les passionnés, la beauté que vous lui trouvez ne doit pas faire oublier le principal. Un serpent est un être vivant qui a des besoins précis. Que ce soit en qualité de vie ou en confort. De fait, les dépenses seront légion tout au long de sa vie pour subvenir à ses besoins.

Coût à l’achat

Le coût d’un serpent varie grandement d’une espèce à l’autre. Certains serpents sont disponibles à partir d’une centaine d’euros. Pour d’autres, il faut compter en milliers d’euros. Tout dépendra de l’espèce, de l’âge ainsi que de son apprivoisement.

D’un point de vue général, un serpent adulte est plus cher qu’un jeune. Les raisons sont simples : un serpent adulte a déjà fait l’objet d’un certain coût pour l’éleveur ou l’animalerie en question. Il est aussi directement en âge de reproduire pour ceux que ça intéresse. Il y a donc un double avantage à obtenir un adulte plutôt qu’un jeune.

Pour ceux qui l’ignorent, sachez qu’un serpent coûte essentiellement cher à ses débuts. Par la suite, il s’agira de le nourrir par l’achat de souris ou de rats, du substrat afin de renouveler celui présent dans son terrarium, et procéder à un nettoyage trimestriel. Les dépenses s’effectuent donc à l’achat, et avant.

Les accessoires

Avant, car il faudra prévoir l’arrivée de votre serpent à votre domicile. Là encore, vous devez anticiper. L’investissement sera conséquent. Vous ne devrez négliger aucun détail afin que votre protégé se sente comme chez lui.

Ainsi, vous devrez vous fournir en terrarium. Comptez généralement plus d’une centaine d’euros pour si le matériau est de qualité. Vous pouvez également le construire vous-même, et acheter séparément tous les accessoires indispensables comme le matériel de chauffage, l’éclairage, le substrat, les cachettes au sol, éventuellement les branches et décorations.

Vous dépenserez environ 400 € pour l’achat de tout cela. Ne lésinez pas sur les dépenses et n’ayez aucun scrupule à sortir le carnet de chèques. Vous ne pouvez pas faire d’économies sur ce qui maintient en vie votre reptile. Surtout, n’hésitez surtout pas à aménager son terrarium avec des racines, des branches et des plantes artificielles. Vous n’oublierez également pas d’insérer un élément de décor rugueux pour sa période de mue.

Dans le détail, les cachettes doivent être grandes, spacieuses. Pour les plus jeunes, des rouleaux de papiers toilette sont généralement appréciés. Pour qu’une cachette soit moins coûteuse, nous vous suggérons de la fabriquer vous-même, avec l’achat d’une simple noix de coco par exemple.

En ce qui concerna sa nourriture, en revanche, vous n’aurez pas beaucoup à dépenser par mois. Les serpents ne mangent pas tous les jours. Dès lors, vous aurez simplement à stocker des souris ou des rats dans un congélateur afin de lui donner le moment venu. Des stocks qui sont plus faciles à gérer. Ainsi, comptez une dizaine d’euros par mois selon l’espèce que vous possédez.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les frais médicaux

Les vétérinaires NAC fixent leurs propres prix. Ainsi, il est particulièrement difficile de vous donner un coût moyen par mois voire par an. Généralement, le prix d’une consultation standard tourne autour d’une trentaine d’euros. Un prix qui peut croître en fonction des besoins de traitement de votre reptile.

Les interventions chirurgicales sont les opérations les plus redoutées par les propriétaires, car elles font sensiblement grimper la facture à plusieurs centaines d’euros. Reste que votre serpent, qui peut vivre des dizaines d’années, peut en avoir le besoin à n’importe quel moment. Le mieux, c’est surtout de le faire évoluer dans un environnement stable.

Le lieu d’achat

Votre serpent ne doit pas être acheté n’importe où. Certains lieux sont plus fréquentables que d’autres, et surtout plus à même de vous vendre un reptile en bonne santé, avec une origine claire.

  • L’animalerie

Il y a plusieurs bémols à passer par les animaleries. Les serpents, et plus généralement les animaux, ne sont pas tous bien traités. Tout dépend de la structure et de son personnel. Nous sommes un peu comme à l’usine. Il n’est pas rare de voir les animaux enfermés entre eux dans la même cage, ou bien de voir des serpents évoluer dans des terrariums trop petits. Ils ont également, parfois, des problèmes de santé du fait de ces mauvaises conditions de détention. Par ailleurs, les serpents issus d’une animalerie sont souvent plus chers à l’achat. Les animaleries doivent payer, avec la vente des animaux, les charges du local, les salaires des employés, etc…

  • Chez un éleveur professionnel

Un éleveur professionnel est un avant tout un amoureux des reptiles et des serpents. Il devra être déclaré et présenter des fiches de paie ou des factures. L’éleveur s’assure généralement du bien-être des serpents élevés. Ces derniers évoluent dans un environnement adapté et n’ont aucun problème de santé. Des cas particuliers existent, c’est pour cela que vous devez toujours bien vérifier le lieu de captivité de votre serpent et ne jamais acheter sur parole. Les prix sont aussi tirés vers le haut, du fait de la qualité du reptile donné.

  • Un particulier

Ce n’est pas parce que la personne n’est pas professionnelle qu’elle n’est pas passionnée. Néanmoins, méfiez-vous des charlatans où de ceux qui trafiquent les serpents. De fait, acheter simplement en ligne n’est pas idéal. Le mieux est de créer un climat de confiance avec votre interlocuteur. Déplacez-vous chez lui, observez les lieux, la cage et la façon qu’a le serpent de se comporter avec son propriétaire. N’achetez jamais trop rapidement. Mieux vaut être sûr de son achat, surtout si le prix est exorbitant.

A lire aussi : Choisir son premier serpent

  • En refuge

Certains serpents sont amenés dans les refuges par des propriétaires qui ne peuvent plus s’en occuper. Acheter un animal dans un refuge, c’est lui donner une seconde chance dans sa vie. Les prix sont souvent bien moins chers.

En résumé

L’achat d’un serpent doit être réfléchi. On parle d’un animal qui peut vivre des dizaines d’années. Ainsi, tout part du lieu d’adoption, qui ne doit pas être choisi au hasard. Privilégiez les éleveurs professionnels ou les particuliers, et n’hésitez pas à fuir les animaleries. Dans ces dernières, le prix est toujours plus élevé. Le coût d’un serpent n’est pas le même tout au long de sa vie. Vous dépenserez ainsi majoritairement avant son adoption qu’après, où il faudra simplement le nourrir et acheter au fur et à mesure du substrat.

1 partage

4 commentaires

Articles en relation