Intégrer une nouvelle poule dans un poulailler

Illustration : "Intégrer une nouvelle poule dans un poulailler"

L'élevage de poules peut rapidement devenir votre passe-temps favori tant ces amies à plumes sont attachantes. Parfois, alors que vous avez juré n’en élever que deux ou trois, vous commencez à penser à toutes ces races de poules que vous aimeriez accueillir dans votre poulailler. Intégrer de nouvelles poules dans une basse-cour déjà occupée n'est pas toujours aussi simple que l’on pense. Il ne suffit pas de les mettre dans le poulailler et de les laisser vivre.

L'ajout de poules à votre parquet préexistant peut être stressant, tant pour vous que pour les poules. Votre poulailler jusqu’ici paisible, car chaque poule connaît sa place, sera complètement déstabilisé par l'arrivée de nouvelles venues.

Il est dans la nature des poules de respecter la hiérarchie de becquetage. Chaque poule est la dominante d’une autre jusqu’à la dernière. Les nouvelles poules bouleversent cet ordre et des problèmes risquent de survenir jusqu'à ce que la hiérarchie soit rétablie.

Si certaines poules tolèrent une nouvelle venue et la laissent tranquille, d'autres les accueillent moins chaleureusement en les picorant et en les intimidant pour qu'elles comprennent que leur place est au bas de l'échelle. Pour éviter que la rencontre tourne au pugilat, voici les quelques règles à respecter.

Mise en quarantaine

La première étape de l'introduction de nouvelles poules dans le poulailler consiste à les mettre en quarantaine afin de s'assurer qu'elles ne souffrent d'aucune infection ou maladie.

Même lorsque vous achetez des poussins ou des poulettes provenant d’une ferme ou d’un individu en qui vous avez confiance, vous devez tout de même mettre de nouvelles poules en quarantaine. Le stress d'un nouvel environnement peut rendre une poule malade, par exemple en raison d'une infection qu'elle combattait auparavant.

Veillez donc à préparer un poulailler séparé, un petit enclos dans un garage ou une grande caisse. Cette première étape vous permettra d’observer ces poules pour vérifier qu'elles sont en bonne santé et exemptes de parasites comme : les poux, la gale des pattes ou d’autres acariens. La dernière chose que vous souhaitez est évidemment d’introduire dans votre poulailler une maladie en même temps que de nouvelles poules.

La quarantaine ne devrait pas durer plus d'un mois. Vous aurez ainsi tout le temps nécessaire pour évaluer efficacement les nouveaux arrivants et traiter les maladies dont ils peuvent être atteints.

Un poulailler adapté

Assurez-vous qu'il y a suffisamment de place dans votre poulailler ou votre enclos existant avant d'y introduire de nouvelles poules. Un poulailler trop confiné ou surpeuplé ne fera qu’aggraver le phénomène de picage ou le risque de malnutrition d’une poule qui serait en bas de la hiérarchie, ainsi que le risque de maladie.

Chaque race peut avoir des besoins différents en matière d’espace, mais sachez que le minimum est de compter 5m2 par poules dans un enclos. Veillez aussi à avoir assez de perchoirs pour que toutes les poules puissent dormir sereinement, si elles sont de nature partageuse veillez tout de même à ce que les perchoirs soient assez spacieux.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Attention au mélange des races

Si vous avez l'intention d'introduire différentes races dans votre poulailler, cela peut également poser des problèmes particuliers. La principale difficulté potentielle étant la différence de taille entre vos poules. Les grandes races seront souvent plus dominantes (la Brahma par exemple), et certaines sont trop soumises (comme la Poule Soie).

Il n'est donc pas toujours aisé d'introduire une petite race dans un poulailler de grande race, car la grande race intimidera la petite. Renseignez-vous avant sur le caractère de chacune pour évaluer si une incompatibilité d’humeur est à envisager.

Les solutions pour éviter les problèmes d’intégration des nouvelles poules

Un enclos séparé, visible de vos poules déjà présentes. Le fait de se voir sans pouvoir se toucher peut grandement aider les poules à s’habituer les unes aux autres. Cela n'empêchera pas les poules de décider d’une hiérarchie entre elles, mais elles pourront se jauger à distance sans pouvoir se chamailler. Une fois qu'elles pourront se toucher, il est moins probable qu'elles soient agressives. Cette technique a fait ses preuves, même si elle peut être contraignante pour vous, c’est le meilleur moyen d’éviter l’affrontement qui aurait probablement eu lieu si vous aviez lâché les nouvelles venues dans l’enclos sans présentation.

Introduisez plusieurs poules plutôt qu’une seule. C’est un bon moyen d’éviter à la poule d'être complètement isolée dans le poulailler. Si les brimades ou affrontements doivent se produire, votre nouvelle poule n’aura pas à y faire face toute seule.

Introduisez les nouvelles poules durant la nuit ou en soirée. Vos poules doivent être tranquillement installées sur leurs perchoirs lorsque le soleil se couche. C'est donc le meilleur moment pour présenter de nouveaux membres, les poules sont beaucoup moins susceptibles de commencer à se battre la nuit. Cela donnera un peu de temps aux poules fraichement débarquées pour se familiariser avec leurs nouvelles conditions de vie avant que le chaos de la journée ne commence. Les anciennes seront quant à elles moins enclines à considérer les nouveaux venus comme des intrus une fois qu'il fera jour. Assurez-vous tout de même d'être là à l'aube pour éviter un drame.

Préférez des poules jeunes. Les poulettes auront tendance à mieux s'intégrer dans un groupe d'adultes. Elles sont naturellement plus soumises et vont agir par mimétisme sur les poules adultes, donc après elles. De plus, de nombreuses races ont un instinct maternel développé (Poule Soie, Gâtinaise…) qui pourrait être stimulé par la présence de jeunes qu’elles prendraient alors sous leurs ailes. Évitez tout de même les poussins qui n'auraient aucune chance en cas d'affrontement.

A lire aussi : Les conflits entre poules

Distraire les poules. En ajoutant des choses telles que de nouveaux jouets, du foin ou des feuilles de laitue suspendues à un fil, vous pouvez détourner l’attention de vos poules pour introduire de nouveaux membres au poulailler. Restez vigilant lorsque les poules auront fini de s’amuser, on ne sait jamais ce qui peut se passer.

Vigilance durant l’adaptation

Une fois les poules introduites, vous devez tout de même les surveiller de près la semaine suivante. Assurez-vous que les nouvelles mangent et boivent correctement et surveillez également la production d'œufs. Une poule stressée peut arrêter de pondre, c’est un bon indicateur de leur état émotionnel. Veillez aussi à ce qu’aucune poule ne soit blessée ou malade. Si c’est le cas, retirez-la immédiatement du poulailler pour éviter qu'elle soit malmenée ou picorée à mort. Même chez les poules, la hiérarchie peut être sans pitié.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation