Éviter les mauvaises odeurs dans un poulailler

Illustration : "Éviter les mauvaises odeurs dans un poulailler"

Vous n’arrivez pas à vous débarrasser de l’odeur âcre qui a envahi votre poulailler. Chaque moment passé dans l’enclos des poules est une épreuve pour vos narines. Sachez qu’il existe un bon nombre de méthodes simples pour se débarrasser des mauvaises odeurs dans le poulailler. Suivez le guide.

Sachez tout d’abord que les poules ne sentent pas mauvais. Une odeur trop forte les rendrait plus reconnaissables, et donc plus vulnérables aux prédateurs. Les poules ne transpirent pas et font des bains de poussière régulièrement pour se nettoyer.

Pourquoi un poulailler sent-il mauvais ?

Les excréments des poules combinés à l’humidité favorisent les vapeurs d'ammoniac. Naturellement présent dans le fumier des volailles, l’ammoniac dégage une odeur incroyablement forte et nauséabonde lorsqu'il est sous forme de vapeur.

Pas simplement un problème d’odeur

Les niveaux élevés d'ammoniaque dans le poulailler posent plusieurs problèmes. Il y a évidemment l’odeur terrible que cela donne à votre poulailler, mais le problème le plus important est l'impact sur la santé de vos oiseaux et sur la vôtre. Une trop forte concentration d’ammoniaque peut entrainer des vertiges et des problèmes respiratoires chez l’Homme, mais aussi chez les poules.

Les légères odeurs d'ammoniac sont désagréables pour vous, notamment lorsque vous ramassez les œufs, mais considérez que vos poules y sont confrontées pratiquement 24 heures sur 24. Sans oublier qu’elles sont beaucoup plus près du sol que vous, et que de ce fait, l’odeur est beaucoup plus forte pour vos poules.

Les méthodes pour éviter les mauvaises odeurs dans le poulailler

Une bonne circulation de l’air dans le poulailler

Sans une ventilation adéquate tout au long de l'année, des fumées toxiques peuvent s'accumuler à l'intérieur du poulailler. Il faut cependant trouver l’équilibre entre une bonne aération et une température acceptable dans le poulailler, surtout l’hiver. Évitez par exemple de placer les fenêtres sur les côtés nord et ouest du poulailler. Veillez à ce que la plupart des ouvertures puissent être fermées la nuit pour permettre aux odeurs désagréables de se dissiper durant la journée.

Éviter l’humidité

Dans le poulailler, le contrôle de l'humidité peut être un défi constant. Elle favorise les mauvaises odeurs, mais peut aussi être un problème pour vos poules, qui risquent d’attraper froid. Elle peut provenir de l'eau de l’abreuvoir, de l’urine dans la fiente, du foin humide, de la boue accumulée, même un œuf cassé peut contribuer à l'humidité dans le poulailler, ce qui déclenche l'odeur. Une meilleure ventilation suffit le plus souvent à réduire l’humidité.

Si vous avez besoin de méthodes plus efficaces, des déshumidificateurs dans le poulailler peuvent être un investissement rentable.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Changer régulièrement la litière

Une litière propre garantit une absence d’odeur. En renouvelant la paille ou les copeaux de bois fréquemment, vous permettrez à la litière d’absorber l’humidité et l’urine sans qu’elles imprègnent le plancher du poulailler et qu’il soit du coup plus difficile de se débarrasser de l’odeur. Il existe également des tapis de chanvre que l’on peut installer dans le poulailler, ils sont plus denses que la litière classique et absorbent mieux l’humidité, ils sont aussi plus faciles à changer.

Nettoyer le plancher du poulailler de temps en temps

Un bon nettoyage du sol au savon noir ou au vinaigre blanc permet de désinfecter le poulailler et de se débarrasser des mauvaises odeurs pour un bon moment.

Un grand nettoyage une fois par an

Le poulailler aussi peut avoir besoin de son nettoyage de printemps. Un bon coup de propre permettra de se débarrasser de toute odeur résiduelle, mais aussi des acariens qui pourraient avoir élu domicile dans le poulailler.

Le système de la litière profonde

Ce système consiste à avoir une épaisse couche de litière de manière à ce qu’elle absorbe l’humidité. C’est un peu comme si votre poulailler était un grand bac à litière pour chat. Cette méthode n’est cependant pas très hygiénique, à moins de renouveler la litière souvent ce qui représente un investissement important.

Une planche amovible sous les nichoirs

Le dessous des nichoirs est l’endroit où il y a le plus de fientes, en y plaçant une planche vous pouvez alors nettoyer plus facilement et éviter les odeurs. N’hésitez pas à ajouter le fumier des poules au compost, c’est un excellent engrais.

Le charbon de bois

Il fait office de purificateur d’air. Vous pouvez disposer un bol de charbon en hauteur dans le poulailler, utiliser du charbon de bambou, il existe même des billes poreuses à base de charbon activé et d’argile à ajouter dans la litière.

Les granulés anti-odeurs

Ce sont de petites billes à saupoudrer dans la litière, elles neutralisent l’odeur et émettent un parfum agréable. Ces granulés qui absorbent les odeurs sont développés pour la litière des rongeurs, mais conviennent aussi à la litière des poules.

Les plantes

Vous pouvez utiliser des pétales de rose, des feuilles d’eucalyptus ou même des feuilles de menthe. Certaines plantes dégagent un parfum agréable qui masquera l’odeur. La menthe à même des vertus répulsives qui éloigneront les insectes du poulailler.

A lire aussi : Choisir un poulailler XXL pour 10, 11 ou 12 poules

Un poulailler en plastique

Le plastique est une matière non poreuse, ce qui évitera que l’odeur imprègne le poulailler durablement. De plus, un poulailler en plastique sera plus facile à nettoyer et moins susceptible de conserver l’humidité.

Les destructeurs d’odeurs spéciaux pour animaux de compagnie

Il existe évidemment un bon nombre de produits destructeurs d’odeurs spécialement conçus pour les animaux. Ils se déclinent sous forme de spray, de gouttes ou de petits récipients à ouvrir contenant une matière absorbant l’odeur.

1 commentaire