Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Padda de Java

Autres noms : Padda oryzivore, Calfat de Java, Moineau de Java
Nom scientifique : Lonchura oryzivora

0 partage

3.0/5 4 avis

Petit passereau de la famille des estrildidés, le Padda de Java est originaire des îles indonésiennes (Java et Bali notamment), et est l’un des oiseaux de cage les plus populaires. Il est apprécié tant pour son caractère jovial que pour ses vocalises constituées de chants et de sifflements. Son bel aspect y est aussi pour beaucoup dans sa popularité, avec son plumage gris-bleu pâle et son bec rose.

Photo : oiseau de race Padda de Java sur Woopets
Famille Estrildidae
Genre Lonchura
Poids 25 gr
Taille 15 cm
Espérance de vie De 5 à 8 ans

L'espérance de vie du Padda de Java est comprise entre et 8 ans en moyenne.

Zone géographique

Le Padda de Java est une espèce d’oiseau originaire d’Indonésie, plus précisément des îles de Java (d’où son nom), Bali et Bawean. Il peuple principalement les zones proches des rivières et les forêts de bambous.

On retrouve également le Padda de Java dans d’autres pays d’Asie comme la Birmanie ou le Sri Lanka, ainsi que sur des îles du Pacifique (Hawaï).

Historique de la race

La description du Padda de Java a été effectuée en 1758 par le naturaliste suédois Carl Linnæus (Carl von Linné).

S’il est aujourd’hui considéré comme un oiseau de cage populaire, son statut de conservation UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) est vulnérable.

Inscrivez-vous et recevez tous nos conseils sur le Padda de Java

Particularités physiques

Le Padda de Java est un petit passereau dont la couleur de plumage dominante est le gris-bleu pâle. Sa tête et sa queue sont noires, ses yeux marron, son bec rose et ses joues blanches.

Le bec est l’un des éléments permettant le sexage chez le Padda de Java ; il est rose et bien conique chez la femelle, tandis qu’il est rouge et plus large à la base chez le mâle. De manière générale, le mâle est légèrement plus gros que la femelle.

Chez les jeunes oiseaux, on observe un plumage de couleur chamois-brun pâle, une face chamois rosâtre et un capuchon gris foncé. Le bas de la poitrine est chamois jaunâtre. Le bec est également plus petit, noir et doté d’une marque rose à la naissance des 2 mandibules.

Comportement et caractère

Le Padda de Java est un oiseau au caractère enjoué, qui aime chanter et siffler lorsque de bonnes conditions de vie lui sont assurées.

Dans son milieu naturel, il se joint à de grands groupes qui se constituent surtout lorsque, dans les rizières, les grains de riz arrivent à maturité.

Femelle et mâle peuvent chanter, mais le chant de ce dernier est souvent ponctué par des cliquètements du bec.

Les Paddas de Java aiment rester très proches les uns des autres, voire collés. Ils ont également l’habitude de se toiletter mutuellement.

Alimentation

Le Padda de Java apprécie les grains de riz arrivés à maturité, mais il sait s’adapter lorsqu’il n’en a pas à sa disposition.

Il peut donc se nourrir de grains variés, issus de plantes comme la passiflore, le sorgho ou encore le lantanier mille-fleurs. Il n’hésite pas non plus à consommer des petits insectes lorsque l’occasion se présente.

Reproduction

Chez le Padda de Java, la période de reproduction (à l’état sauvage) débute généralement vers le mois de février et se poursuit jusqu’en août.

On compte entre 3 et 8 œufs par ponte. Les 2 parents se partagent la couvaison, qui dure 13 ou 14 jours, mais c’est toujours la femelle qui assure cette tâche la nuit. Les jeunes oiseaux commencent à voler au bout d’une vingtaine de jours, puis le sevrage a lieu après une quinzaine de jours. Leurs parents peuvent toutefois continuer à les nourrir pendant des jours, voire des semaines.

Santé

Le Padda de Java est un oiseau à la santé plutôt robuste. Néanmoins, il y a un risque de rétention d’œufs chez certaines femelles.

Mode de vie

En France, les individus de l’espèce Padda de Java appartenant aux variétés blanche, brune, opale ou pastel, issus d’élevage, sont considérés comme des animaux domestiques. Les autres sont considérés comme animaux sauvage et la législation qui s’y applique est donc différente.

Le Padda de Java a besoin d’une cage spacieuse. On peut d’ailleurs le laisser en sortir lorsqu’il est apprivoisé. Elle est à agrémenter de perchoirs (à placer en hauteur), d’abris, d’abreuvoirs, de mangeoires et de branches et feuillages pour l'occuper au mieux.

0 partage

Autres races

Articles en relation

4 commentaires