La reproduction chez les oiseaux de compagnie

Illustration : "La reproduction chez les oiseaux de compagnie"

Comment se passe la reproduction chez les oiseaux de compagnie ? Combien d’œufs sont pondus ? Quelle est la durée de la couvaison ? Que faut-il assurer aux couples pendant la reproduction ?

La reproduction est l’un des aspects importants de la vie de l’oiseau de compagnie. Une bonne compréhension de ses caractéristiques permet de mieux cerner les besoins de l’animal sur ce plan et les comportements qui y sont liés.

La reproduction chez l’oiseau femelle

Intéressons-nous tout d’abord à l’appareil reproducteur aviaire chez la femelle. En général, l’ovaire et l’oviducte droits sont atrophiés, ce qui signifie que ce sont seulement ceux gauches qui fonctionnent.

Durant la saison de reproduction, les follicules ovariens voient leur volume augmenter. Le jaune de l’œuf se forme à mesure que protéines et lipides constituent lesdits follicules.

Au cours du passage dans l’oviducte s’élabore une réserve de protéines et d’eau destinée à l’embryon : l’albumen. Il est suivi de la coquille.

On peut observer, chez certaines femelles, l’apparition de zones déplumées au niveau de l’abdomen. Elles sont appelées plaques incubatrices. Elles permettent à la mère de mieux transmettre la chaleur de son corps aux œufs pendant qu’elle les couve. Ces plumes repoussent naturellement par la suite.

La reproduction chez l'oiseau mâle

En ce qui concerne l’appareil reproducteur du mâle, il comprend une paire de testicules internes, situés à la hauteur des reins. Durant la période de reproduction, leur volume augmente considérablement : de 200 à 460 fois.

Selon les espèces, l’oiseau mâle s’accouple en utilisant soit le cloaque, soit le pénis s’il en possède un.

Le sexage

Il n’est pas toujours évident de différencier les mâles des femelles, tant chez les oisillons que chez les oiseaux adultes.

Si, pour certaines espèces, il est possible de se fier aux éléments de dimorphisme sexuel comme la taille, les couleurs des plumes ou encore les caractéristiques du bec (couleurs, marques…) pour connaître le sexe de l’oiseau, le sexage nécessite le recours au test ADN chez d’autres.

Chez le Padda de Java, par exemple, le bec est rose et bien conique chez la femelle, alors qu’il est de couleur rouge et plus large à la base chez le mâle.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

L’incubation / couvaison des œufs

La période d’incubation peut durer entre 12 et 28 jours en fonction de l’espèce.

Chez les Canaris, elle dure 2 semaines. Elle est plus longue chez la Perruche ondulée : 18 jours. En ce qui concerne les plus grands oiseaux, comme le Gris du Gabon et l’Ara, la couvaison dure 25 à 28 jours.

Par ailleurs, si l’incubation est assurée par la femelle chez la plupart des oiseaux, la couvaison est partagée avec le mâle chez certaines espèces. C’est le cas notamment du Diamant de Gould, du Diamant mandarin et de la Perruche Calopsitte élégante.

Le nombre d’œufs par ponte

On compte généralement entre 2 et 8 œufs par ponte. Le nombre a tendance à être moindre chez les plus grands oiseaux comme les Aras et le Gris du Gabon, avec un maximum de 4.

Des différences sont également observées en ce qui concerne la durée de la ponte et la fréquence de sortie des œufs. Pour les passereaux, c’est en moyenne un œuf par jour, alors que chez les psittacidés, c’est un œuf tous les 2 jours.

L’âge du sevrage

En règle générale, plus l’oiseau est grand, plus le sevrage intervient tard.

Il a lieu entre 14 et 22 jours chez les petits oiseaux exotiques et les passereaux. Pour la Perruche Calopsitte élégante, il survient au bout d’un mois. L’oisillon attend beaucoup plus longtemps si c’est un Ara : jusqu’à 80 jours.

A lire aussi : Occuper un oiseau de compagnie

Quand et comment faut-il intervenir ?

La plupart des couples d’oiseaux s’occupent seuls de la couvaison, puis du nourrissage des oisillons. La seule intervention humaine consiste à faire en sorte qu’ils aient une alimentation de qualité et adaptée à leur disposition, et ce, tout au long de l’année. Pendant la période de reproduction, il est possible de leur donner des compléments de vitamines (sur conseil du vétérinaire) ou de la pâtée aux œufs. Après l’éclosion, les parents peuvent avoir besoin de pâtée d’élevage pour en donner à leur progéniture.

Par ailleurs, les couples ont besoin de calme pour se reproduire. Quant aux œufs, il faut s’abstenir de les toucher.

0 partage

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 02/06/20

    Bonjour, je suis à la recherche d'une femelle pour tenir compagnie à mon oiseau célibataire ! Je possède trois oiseaux qui vivent chez moi en LIBERTÉ un couple s''est formé et le troisième semble bien seul ! Impossible scène avoir en jardinerie ils ne garantissent pas le sexe . Ou trouver un éleveur ? Merci de votre réponse .

     Répondre  Signaler


Articles en relation