Occuper un oiseau de compagnie

Illustration : "Occuper un oiseau de compagnie"

Au même titre que l’alimentation et les soins, l’activité est un besoin vital pour votre oiseau de compagnie. Votre oiseau de compagnie doit pouvoir jouir d’un maximum d’occasions d’être stimulé et de se divertir au quotidien. L’amuser, solliciter ses capacités tant physiques que cognitives, c’est essentiel pour son bien-être et son équilibre. Comment occuper son oiseau de compagnie ? Voici quelques conseils et suggestions à ce sujet.

Rester actif et stimulé : un besoin vital chez votre oiseau de compagnie

Il n’y a rien de plus triste qu’un oiseau enfermé dans sa cage à longueur de journée, sans aucune occupation ni jeux pour le stimuler. Il ne suffit pas de le nourrir et de nettoyer sa cage tous les jours ; votre compagnon à plumes possède une intelligence et des capacités formidables, qui ne demandent qu’à s’exprimer. Autrement, l’oiseau inactif et isolé risque de souffrir de troubles comportementaux divers : renfermement, picage, etc.

Votre oiseau de compagnie a donc besoin de chanter, parler (selon les espèces), grimper, s’envoler, sauter d’un obstacle à un autre, échanger avec ses congénères et avec vous, entendre des sons intéressants, chercher de la nourriture, manipuler des objets… Ces comportements correspondent à des activités qu’il mènerait dans son habitat naturel.

Interagissez avec lui

Occuper un oiseau de compagnie, c’est tout d’abord interagir avec lui. Vous avez, en effet, une superbe opportunité, celle d’établir une relation privilégiée avec votre animal. Tous ceux qui ont ou ont eu des oiseaux vous le diront : ces êtres sont des merveilles de la nature. Une fois apprivoisés et la confiance installée, ils vous gratifieront l’une des plus belles compagnies que le règne animal puisse offrir. Et ce, par leurs acrobaties, leurs témoignages d’affection, leurs chants ou encore leurs paroles.

N’hésitez donc pas à parler à votre oiseau. Laissez-lui le temps de vous approcher, de grimper dans le creux de votre main, puis sur votre épaule. Jouez avec lui et montrez-lui qu’il n’est pas seul.

Cachez des friandises

L’un des jeux les plus simples à proposer à votre oiseau de compagnie pour l’occuper, ce sont les friandises à cacher. Il adorera les débusquer et se régaler.

Vous pouvez, par exemple, confectionner des boulettes en branches de saule tressées, dans lequel vous cacherez des épis de millet. Ou tout simplement cacher la nourriture derrière des jouets et accessoires.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Des accessoires ludiques pour occuper l’oiseau de compagnie

Outre les incontournables perchoirs, qu’il est recommandé de multiplier et de varier, mais sans encombrer la cage, il existe de nombreux types d’accessoires ludiques pour occuper votre oiseau de compagnie. Il est possible de les acheter dans le commerce, mais aussi de les fabriquer soi-même à partir de matière naturelles, comme le bois.

Ces jeux vont des balançoires aux structures complexes ou aires de jeux, en passant par les anneaux, les attrape-balles, les échelles, les ensembles de cordes et de bois, les clochettes.

Le miroir est, également, souvent évoqué. Il faut toutefois savoir que les avis son partagés autour de ce sujet. Le miroir peut, certes, occuper brièvement un oiseau de compagnie, mais on peut penser qu’il le « dupe » en lui faisant croire qu’il a, face à lui, un autre individu. Le mieux est donc de ne pas élever un oiseau seul et de lui proposer un congénère, un partenaire du sexe opposé.

« Ouvrez la cage aux oiseaux ! »

Vous connaissez la chanson de Pierre Perret... Fermez toutes les issues de la pièce et ouvrez la cage pour que votre oiseau puisse bénéficier de plus d’espace et de liberté.

Prenez toutes les précautions pour assurer la sécurité de votre oiseau dans la pièce. Si vous avez d’autres animaux, il est préférable de ne pas les y laisser. Aussi, retirez tout ce qui est susceptible de représenter un danger pour votre oiseau de compagnie : appareils électriques et/ou émettant de la chaleur (risques d’électrocution et de brûlure), plantes toxiques, objets pouvant occasionner des blessures…

Certains oiseaux parfaitement apprivoisés peuvent même être libérés dehors. Ils reviennent seuls ou à l’appel, s’ils y ont été entraînés. Ce point est abordé dans la partie ci-dessous.

Apprenez-lui des tours

Les oiseaux sont capables d’exécuter des tours très complexes. Les numéros de l’Anglais Norman Barrett et de ses perruches en sont la parfaite illustration.

Vous pouvez apprendre à votre ami ailé à grimper sur votre épaule en y plaçant des graines ou à franchir des obstacles, comme les mini tunnels.

A lire aussi : La mue chez les oiseaux de compagnie

Vous pouvez également lui apprendre le rappel. Commencez tout d’abord à lui apprendre son nom. Répétez-le fréquemment en vous adressant à votre oiseau de compagnie, et ce, tous les jours. Dès que vous constatez qu’il réagit à son nom, vous pouvez passer à l’apprentissage du rappel à proprement parler. Installez-le sur le rebord d’un meuble, tendez votre main vers lui sans le toucher et prononcez son nom à plusieurs reprises en l’incitant à monter sur votre main. S’il le fait, donnez-lui une graine ou toute autre friandise en guise de récompense. Sinon, reprenez ultérieurement. Cet exercice demande beaucoup de patience et votre oiseau ne doit pas être mis sous pression. Lorsqu’il commencer à monter sur votre main, répétez l’opération en augmentant très légèrement la distance entre vous et lui. Procédez progressivement, jusqu’à l’appeler depuis une autre pièce.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation