Les avantages et inconvénients du Natural Rearing

Illustration : "Les avantages et inconvénients du Natural Rearing"

Le Natural Rearing propose au chien une alimentation donnant la part belle aux viandes et os crus. Il correspond également à une philosophie de vie à appliquer à son animal, laissant son instinct s’exprimer pleinement. Une méthode dont on peut attendre certains bénéfices, mais à laquelle on associe aussi quelques mauvais points.

Les avis divergent autour des modèles alimentaires alternatifs pour chien, car il y a quasiment autant d’arguments en leur faveur que contre eux. Le Natural Rearing en fait partie.

Natural Rearing : aliments carnés crus et mode de vie naturel pour le chien

C’est à Juliette de Baïracli Levy (1912 – 2009) que l’on doit la mise en place de ce concept qu’est le Natural Rearing. Herboriste britannique, elle a consacré sa vie à développer ses connaissances en méthodes de soins alternatives, notamment par les plantes. Elle s’est également signalée par le mode de vie naturel qu’elle a prôné pour l’élevage des chiens. Le Natural Rearing comporte, en effet, d’autres aspects à côté de ceux ayant trait à l’alimentation : exercice physique, grand air, soins naturels (phytothérapie…), bains de soleil, etc.

En ce qui concerne la nourriture du chien, Juliette de Baïracli Levy a préconisé, via le Natural Rearing, de privilégier la viande et les os crus charnus. Des repas complétés par des céréales cuites ou trempées (dans une huile végétale, par exemple), des produits laitiers (fromage de lait de chèvre caillé…) ou encore des œufs et des herbes.

Un tel régime alimentaire comporte des bénéfices, mais aussi des inconvénients. Voyons les uns et les autres.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les avantages du Natural Rearing

Le premier des points à mettre à l’actif de ce régime alimentaire qu’est le Natural Rearing, c’est que la composition des repas est particulièrement appétissante pour le chien. Etant naturellement porté sur les aliments carnés, l’animal consommera volontiers le contenu de sa gamelle.

De plus, les viandes et les os crus amènent le chien à mastiquer longtemps, ce qui contribue au nettoyage de sa dentition. Sans oublier qu’ils sont plus digestes.

On accorde également au Natural Rearing le fait qu’il propose une alimentation assez proche des besoins naturels du chien, même si les opinions sont partagées concernant les produits laitiers et les céréales.

Natural Rearing : les inconvénients

On reproche au Natural Rearing sont caractère onéreux. Ce sont surtout les prix des viandes qui rendent les rations coûteuses.

Les repas demandent également plus de temps et d’effort lors de la préparation. Contrairement aux croquettes, qu’il suffit de verser dans la gamelle, les mets relevant du Natural Rearing nécessitent de découper les ingrédients et de les peser quotidiennement.

Par ailleurs, la présence de céréales et de laitages est décriée par les détracteurs du Natural Rearing, estimant qu’ils ne correspondent pas aux besoins du chien. En fait, la plupart des défenseurs de ce régime alimentaire conseillent d’utiliser les fromages à base de lait de chèvre caillé, par exemple, au lieu de ceux élaborés à partir du lait de vache qui contient du lactose.

Le risque d’excès et de carences n’est pas à écarter, tout comme celui de lésions pouvant être provoquées par les os entiers : perforation, étouffement

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation