Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Apprendre à courir avec son chien en toute sécurité

Vous possédez un chien et vous souhaitez pratiquer du sport en sa compagnie ? Plusieurs activités s’offrent à vous. Parmi elles, le fameux canicross. Une discipline exigeante, mais tellement bénéfique dans la relation que vous entretenez avec votre animal. Cependant, il convient de savoir emboîter son pas dans la démarche de votre chien. Comment ? Nous voyons cela ensemble.

Courir avec son chien, rien de plus simple ! En êtes-vous certain ? Le canicross, ce n’est pas seulement courir rattaché par une ligne de trait élastique. Comme lors d’un running en solo, l’objectif est avant tout de prendre du plaisir en trouvant le bon rythme afin de ne pas se fatiguer trop rapidement. Mieux, il s’agit de s’accorder avec son chien pour courir en toute sécurité.

Avant la course, l’examen de santé

La sécurité débute avant même la pratique du canicross. Tous les chiens peuvent faire du canicross. Et s’il existe certaines prédispositions en fonction des races, peu importe, au final, la taille de votre toutou. L’objectif de cette discipline est de s’amuser et de partager un bon moment de sport.

Dans tous les cas, vous devez vous rendre chez votre vétérinaire afin de procéder à un check-up complet. Une sorte de test d’aptitude avant de commencer à vous dégourdir les jambes en sa compagnie.

De plus, vous devez vous souvenir qu’il convient d’éviter la course à pied si votre chien vient d’avaler son repas. Laissez passer un délai de 2 heures minimum avant de l’entraîner sur les sentiers escarpés, au risque de provoquer un retournement de l’estomac, dans certains cas fatal.

L’apprentissage des directives

« Devant », « à droite », « à gauche », « doucement », « stop »… Les directives sont très importantes dans la pratique du canicross. En effet, votre chien se situera toujours devant vous. De fait, il est en quelque sorte votre guide, le garant d’une sortie réussie. Il convient de ne pas le laisser décider dans quelle direction aller. Vous devez toujours garder la main.

Avant de commencer à réellement pratiquer ce sport, votre chien doit s’entraîner à vous écouter. N’hésitez pas à vous rendre dans votre jardin, dans un champ, dans un endroit peu fréquenté et à lui apprendre les directions. Mieux, le rappel est indispensable.

Votre chien ne connait pas ses directions ?

Quand vous le sortez en forêt, dans la rue, ou lors d’une sortie running, n’hésitez pas à lui apprendre les directions. Il les emmagasinera avec le temps. Il convient de savoir que l’apprentissage de 4 ordres est peu pour les capacités de votre chien. Les réflexes arriveront rapidement.

Qui plus est, n’hésitez pas à mélanger votre chien à d’autres congénères. En effet, la pratique du canicross, en compétition comme en loisir, se fait souvent en « confrontation ». De fait, votre chien croisera d’autres canidés. Il devra se montrer sociable.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

S'adapter à son chien en permanence

Comme lorsque vous vous entraînez pour un semi-marathon ou un marathon, parcourir 21 ou 42 km ne se fait pas en un seul coup. Le canicross demande un démarrage progressif. Vous devez, en plus, associer votre effort physique à celui de votre chien. Vous formez un binôme. Votre protégé n’a pas à subir votre rythme. Vous devez vous adapter à lui en permanence.

Un entraînement de canicross va se découper en plusieurs phases :

  • Lorsque vous arrivez sur le site où vous allez courir, n’hésitez pas à balader votre chien ou à le lâcher pour qu’il puisse se décontracter.
  • Vous pouvez en profiter pour vous préparer. Puis, vous pouvez commencer à vous échauffer avec votre chien en libre ou en attaché.
  • Votre chien a besoin, tout comme vous, de s’échauffer. De fait, vous ne devez pas partir trop rapidement lorsque vous courrez. Trottinez doucement et, après quelques minutes, accélérez progressivement votre rythme.
  • Après l’entraînement, n’hésitez pas à lâcher votre chien ou à le balader pour le faire récupérer.

Pour rappel, un entraînement peut s’effectuer en course libre s’il n’y a pas de danger autour de vous. Débutez toujours par de courtes distances (1 ou 2 km) afin que votre chien découvre ces sensations nouvelles et qu’il se sente à l’aise.

Apprenez à écouter votre chien

Parfois, votre chien ne sera pas enclin à aller courir. Oubliez la sortie. Vous ne devez jamais forcer votre chien à pratiquer un sport dont il n’a pas envie. Ce serait le meilleur moyen de le dégoûter. Pis, il pourrait n’en faire qu’à sa tête, histoire de vous faire comprendre qu’il n’était pas motivé. Le canicross doit rester un plaisir !

En plein effort, vous devez également apprendre à déceler les signes de fatigue chez votre fidèle compagnon. Il ne doit pas s’épuiser à ne plus avoir de force. Arrêtez la course dès qu’il commence à faiblir.

Enfin, pensez à harmoniser vos foulées avec celles de votre chien. Peut-être que votre façon de courir sera modifiée. Il ne s’agit plus de courir en solitaire, mais bien d’accompagner votre animal dans sa démarche.

Ce qu’il ne faut pas faire

Courir est réservé aux chiens en bonne santé et qui ont franchi avec succès toutes les étapes citées précédemment. A l’inverse, évitez de faire courir votre chien si :

A lire aussi : "Le canicross en France "

  • Il fait chaud. En plein été, les températures peuvent être rédhibitoires dans votre tentative de faire des efforts. Il en va de même pour votre animal.
  • Votre chien n’a pas terminé sa croissance, même s’il existe une école de ceux qui affirment que vous pouvez débuter la course, en douceur, avec votre chien de 10 mois. En général, il est conseillé d’attendre un an.
  • Votre chien présente un mal de dos ou des soucis physiques, voire cardiaques.
  • Votre chien est en surpoids.

En résumé

Le canicross est une discipline exigeante, aussi bien pour vous que pour votre chien. Ce sport requiert de solides connaissances et un entraînement de tous les instants, notamment dans les directives reçues par votre animal. Il doit les assimiler pour courir en toute sécurité. N’hésitez jamais à le récompenser, en usant d’une éducation positive, pour l’amener à pratiquer cette discipline en votre compagnie. Bien évidemment, vous devez avoir reçu le feu vert du vétérinaire. Enfin, comme tout sport, l’intensité de l’entraînement augmentera au fur et à mesure.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !